Il fallait s’y attendre. Une source a indiqué cette semaine à Adam Schefter, du réseau ESPN, qu’Antonio Brown a demandé à être échangé. La nouvelle n’est pas surprenante. Cependant, cette fois c’est Brown lui-même qui confirme par écrit qu’il veut mettre fin à son association avec les Steelers, et non pas les analystes sur les panels de discussions. Où ira Brown? Quelle est sa valeur? L’équipe qui fera l’acquisition du receveur déboursera en moyenne 12,975 millions annuellement. Dans le monde de la NFL, c’est une aubaine pour un tel joueur. Toutefois, il y a beaucoup plus que les dollars dans ce dossier.

Brown a annoncé ses couleurs mardi sur Twitter. Il a remercié la Steeler Nation pour neuf grosses années. Il a ajouté que le moment est venu de passer à autre chose. Les dernières saisons de Brown avec les Steelers auront été tumultueuses. Et comme d’autres receveurs au tempérament similaire (Owens, Bryant, etc.), le problème n’a jamais été au point de vue de la production sur le terrain, mais bien à l’extérieur.

Qu’est-ce que les Steelers vont demander, et qu’est-ce qu’ils recevront sont deux choses qui pourraient être très différentes. Et n’oublions pas que les Steelers devront absorber une somme de 21,12 millions sur la masse salariale de l’équipe (cap hit) si Brown quitte. C’est pourquoi qu’ils tenteront de maximiser la valeur de l’un des meilleurs receveurs de la ligue.

Ses statistiques sont extraordinaires. Après neuf saisons dans la NFL, Brown a amassé des gains de 11 207 verges. En comparaison, Jerry Rice avait 11 776 verges en banque au même stade de sa carrière. La durabilité de Brown n’est pas non plus un problème. Il n’a manqué que sept matchs au cours des huit dernières saisons. Cependant, l’équipe qui accueillera Brown devra gérer l’aspect hors-terrain. Le côté showbiz est très développé chez Brown. Il est un excellent joueur, et il le sait. Il n’y a pas meilleur promoteur d’Antonio Brown qu’Antonio Brown lui-même!

Jerry RiceSource: AP/The Santa Rosa Press Democrat
Légende: Jerry Rice

Un choix de 1re ronde sera sans doute la demande initiale des Steelers. Compte tenu de l’âge de Brown, il serait toutefois étonnant qu’une équipe acquiesce à une telle demande. Oakland a reçu un choix de 1re ronde des Cowboys de Dallas pour Amari Cooper l’automne dernier. Mais l’ancien receveur des Raiders n’a que 24 ans. Brown aura 31 ans lorsque la saison 2019 débutera en septembre.

Maintenant, où le receveur pourrait aboutir? Quelques clubs ont l’espace salariale et les choix au repêchage pour s’assurer les services du numéro 84. Parmi ces équipes notons les Colts, les Jets, les 49ers et même les Browns. Il serait surprenant de voir Pittsburgh transiger à l’intérieur de sa propre division avec Cleveland. Les Steelers pourraient également dire non aux Colts et aux Jets; avant longtemps des opposants potentiels lors des éliminatoires. San Francisco serait probablement la destination qui ferait le plus de sens dans les circonstances. Les 49ers évoluent dans la Conférence Nationale, ont la manœuvrabilité nécessaire sous le plafond salarial, des choix intéressants lors du prochain repêchage et des  jeunes joueurs. Le choix de 2e ronde (36e au total) des Niners est d’ailleurs une excellente monnaie d’échange. Et on peut imaginer que le directeur-général, John Lynch, aimerait jumeler un joueur explosif comme Brown à Jimmy Garoppolo.

John LynchSource: Santiago Mejia, The Chronicle
Légende: John Lynch

La façon dont les Steelers mèneront ce dossier demeure un mystère. La chose qui ne fait aucun doute cependant, c’est que les pourparlers nous démontreront que les équipes professionnelles sont prêtes à oublier bien des choses au nom du talent. Et Antonio Brown en a du talent.