Des frissons dans le dos, davantage si vous êtes un coureur.

 Le film Stronger relate une autre histoire basée sur l’attentat à la bombe survenu au marathon de Boston en 2013.

 Oui, un autre long métrage mais tellement différent des autres.

 En fait, les histoires vraies nous rejoignent droit au cœur et nous sensibilisent à la fragilité de la vie.

 Réalisé par David Gordon Green, le film raconte l’expérience de Jeff Bauman originaire de Chelmsford au Massachussetts qui après avoir causé un gâchis à son travail dans un Costco en faisant brûler du poulet, se rend attendre sa compagne à la ligne d’arrivée du marathon, elle qui participe à l’événement. Il est muni d’une grande affiche pour la féliciter de son exploit. Cependant, il n’arrive pas à réaliser l’ampleur de cet accomplissement et comprendra sa valeur éventuellement.

 Source: Getty images

Jake Gyllenhaal a dit avoir été fortement ébranlé en jouant le rOle de Jeff Bauman.

 

Les scènes sont parfois difficiles à regarder mais relatent admirablement bien la réalité. Classé 7.5, il s’attarde particulièrement sur les émotions qui seront ressenties durant la période de réhabilitation suite à l’amputation sous les genoux, des deux jambes de Jeff. Il expose admirablement bien la difficulté d’acceptation de part et d’autre et le comportement des gens qui entourent la victime.

 Joué d’une façon magistrale par Jake Gyllenhaal, Jeff Bauman doit nécessairement rebâtir sa vie du jour au lendemain. Le rôle d’Erin Hurley, celle qui courait le marathon, est interprété par Tatiana Maslany qui livre vraiment la marchandise. D’ailleurs, suite à cette performance, elle recevra un titre honorifique.

 Source: Getty images

Les Bruins de Boston ont présenté Bauman sur la patinoire.

 

Les effets spéciaux et le maquillage demeurent des aspects importants et dont les résultats sont des plus concluants. On ne peut rester indifférent aux images qui défilent durant ce film d’une durée de près de deux heures. À un certain moment, Jeff se retrouve dans un parc en train de mendier, des séquences qui nous font comprendre la hantise cachée des victimes d’incidents de ce genre.

 On peut également revivre les sentiments de Jeff lorsque les Bruins de Boston lui offrent l’occasion d’être honoré sur la patinoire avant un match et également lorsque les Red Sox de Boston l’invitent à procéder au lancer protocolaire avant une partie de la saison régulière.

 Source: Getty images

Les scènes de ce film sont parfois très émouvantes.

 

Un film qui nous indique une fois de plus combien les Américains furent ébranlés par cet attentat qui a vraiment pris les gens par surprise au cours d’un événement qui ne détenait aucun rapport avec les mouvements qui motivent des comportements aussi incompréhensibles.

 On se souviendra que tous les coureurs furent secoués par cet attentat ainsi que de la vague de surveillance accrue qui avait suivi dans la plupart des autres marathons à travers le monde.

 Source: Getty images

Jeff Bauman a assisté à la première du film Stronger.

 

Après quatre ans, la poussière est maintenant retombée et le temps a apaisé l’inquiétude. La menace plane toujours un peu dans notre subconscient mais on peut maintenant affirmer que les coureurs se sentent plus confortables lorsqu’ils participent à des marathons.

 Les amateurs de course à pied se doivent à mon avis de visionner ce film, pas uniquement parce qu’il est question de leur discipline favorite mais surtout pour constater le comportement humain lors de malheurs semblables.

 Si courir devient émotif, imaginez lorsque l’on ajoute un aspect tragique à la sauce .

Source: Getty images