C‘est connu, les distractions extérieures sont monnaie courantes au sein d‘un club sportif professionnel et le Canadien ne fait évidemment pas exception à ça, bien au contraire! Événements caritatifs, tournois de golf, visite d‘hôpitaux pour enfants et plus récemment l‘aide apportée aux sinistrés de Lac-Mégantic via le match intra-équipe ainsi que la visite du club chez les sinistrés. L‘omniprésence publique de notre équipe chérie la positionne bien en avant plan partout en province et elle devient donc sujette tant à l‘éloge qu‘à la critique.

Lorsqu'Aleksandra Wozniak a conspué publiquement via twitter la décision de l‘état-major du Canadien de retrancher son bien aimé Louis Leblanc dès le début du camp d‘entraînement, les boucliers ont été soulevés et unanimement, tous ont convenu que Mlle Wozniak aurait dû se la fermer… ici, le résultat n‘est guère différent!

Quand Monsieur le maire s'en mèle...

La sortie publique de Denis Coderre sur twitter , sortie qui suggère à la direction du club de rétrograder David Desharnais à Hamilton via un billet simple, est pour le moins étonnante. Alors qu‘il n‘est même pas encore officiellement assermenté en tant que maire de la Ville, celui qui souhaite devenir le maire de tous les Montréalais décide de s‘en prendre publiquement à un membre de la plus forte institution de la province: le club de hockey canadien! Force est d‘admettre qu‘il s‘agit là d‘une bien drôle de façon de débuter un mandat à la mairie de la Ville de Montréal, mais définitivement pas la meilleure…

Erreur de jugement? Bourde de débutant? Probablement! Car parmi les partisans du club se trouvent d‘autres maires municipaux, il y a des avocats renommés, des policiers, pompiers, dirigeants d‘entreprises et pourtant, personne effectue ce genre de sortie publique tant virulente qu‘inutile à l‘encontre d‘un joueur qui n‘a manifestement pas besoin d‘être enfoncé plus qu‘il ne l‘est actuellement.

S'il est vrai que l'homme, le partisan de toujours qu'est Denis Coderre a droit à son opinion, il se devra de réaliser qu'il est aujourd'hui dans les ligues majeures et que dorénavant, plus que jamais, ses tweets seront religieusement scrutés à la loupe. De là l‘importance de savoir tempérer ses propos…

Par ailleurs, ce n'est pas sur twitter que Denis Coderre va remettre sa ville sur le droit chemin. Ce n'est pas sur twitter que Montréal redeviendra un endroit où il fait bon vivre, où le blason du titre de maire sera redoré suite à tous ces scandales liés à la corruption. Ce n'est pas non plus sur twitter que les rues de la ville redeviendront sécuritaires pour nos véhicules et ce n'est pas non plus sur twitter que les sans-abris de la ville auront un endroit décent pour vivre. Devinez quoi? Ce n'est pas sur twitter que les innombrables chantiers de construction prendront fin non plus… Oui, Monsieur Coderre a vraiment beaucoup de travail qui l‘attend à la mairie, tellement, qu‘il est fort à parier que David Desharnais saura retrouver ses repères bien avant que M.Coderre ait purifié l‘air de sa ville, mission qui se devrait d‘être prioritaire…