À l'instar de Gaston Therrien qui a triché ses propres vacances estivales pour aller commenter cette méga transaction sur les ondes de RDS, je sors également de ma torpeur virtuelle pour livrer mes impressions maintenant que la poussière ( semble ) être quelque peu retombée.

Aucun doute, les opinions sont extrêmement mitigées et tous ont des arguments valables pour faire valoir leur point. Personnellement, je crois que ça signifie une chose: les 2 équipes sortent gagnantes mais à des niveaux différents et sur une période tout aussi différente.

Alors que les Predators optent pour un succès ultérieur avec le fougueux et rapide PK qui, à 27 ans, n'est manifestement pas encore à son apogée, nos Glorieux optent pour un pilier défensif à la ligne bleue capable de générer attaque, jeu robuste, apporter un leadership qui ne fera pas de tort à ce vestiaire. Marc Bergevin dit depuis son embauche à titre de directeur-général qu'il misera sur le repêchage pour redonner ses lettres de noblesse à ce club qui ne parvient pas à combler les attentes démesurées du marché Montréalais qui, on le voit bien avec cet échange, ne sera jamais, jamais totalement satisfait.

Ceci étant dit, c'est bien beau miser sur le repêchage, mais n'en demeure pas moins qu'il vient un temps où il faut songer à viser le sommet, à viser le but ultime de toute équipe évoluant au sein du circuit Bettman; la majestueuse coupe Stanley. Le CH est-il un meilleur club avec Weber qu'avec PK à court terme ? Voilà une question qui a été posée à de très nombreuses reprises au cours des dernières heures. Pour ma part, la réponse est oui.

Weber est certes un brin ( ou deux ) plus lent que PK, mais il me semble logique de croire que son bon positionnement et ses coups d'épaules sauront pallier à cette lacune et ainsi minimiser les risques de revirements qui pourraient coûter LE but à son équipe. On sait tous à quel point un mauvais but en séries peut être fatal et je crois que c'est en partie en ce sens que Marc Bergevin a voulu effectuer ce changement de général à la ligne bleue et ainsi améliorer sa troupe défensivement parlant.

Comme je l'ai mentionné plus haut, le marché Montréalais étant ce qu'il est, plaire à tous ces fervents amateurs devient pratiquement impossible. Même si nous réclamons, depuis plusieurs saisons, une transaction majeure afin d'améliorer le club et le sortir du marasme dans lequel il est plongé depuis trop longtemps, certains éternels insatisfaits ne se sont pas gênés de faire connaître leur mécontentement bien qu'un mouvement significatif a finalement été fait par la direction du club. Voici quelques citations ( qui ont eu au moins le mérite d'être divertissantes...) que j'ai eu le " plaisir " de lire et que je souhaite commenter en rapport à cet échange:

-Weber est fini: Faux. Shea Weber est encore bien loin d'être un joueur fini. La qualité de son jeu, son apport offensif ( voire ses 20 buts ) lors de la saison dernière a tendance à prouver qu'il fait encore parti de l'élite à sa position. En fait, si Shea Weber est fini malgré la qualité de son jeu actuel, alors je rêve un jour d'être " fini " comme lui...


-Il est 4 ans plus vieux que Subban: Difficile pour moi de nier ce fait, c'est d'ailleurs le point qui me déplaît le plus dans cet échange mais comme je l'ai dit plus haut, il vient un temps où il faut laisser de côté l'aspect jeunesse et prioriser d'autres aspects d'un joueur qui pourront amener le club à de plus hautes aspirations et pour obtenir ces qualités chez un joueur, il faut payer le prix ! Plusieurs auraient sans doute voulu voir Weber ET Subban en tant que coéquipiers à Montréal ( l'auteur de ces lignes également ! ) ... mais les échanges " NHL 2016 style ", ça n'existe pas dans la réalité sauf à quelques rares ( heureusement ) exceptions. Nous n'aurions pas eu Weber contre Emelin et Patteryn...

-La pire transaction depuis l'échange de Patrick Roy: Excusez mon langage, mais calvaire, celle-là a fait dresser les quelques cheveux qui agissent à titre de touristes sur mon crâne généralement bien luisant... et comble du hasard, c'est un collègue de travail à moi qui l'a sorti. J'ai beau ressasser les 2 échanges en mode continue, je ne parviens pas à établir une quelconque ressemblance entre ces deux mouvements de personnel. Au final, pour le Roy Patrick, nous n'avions effectivement rien eu de bien ... de bien ... de bien ... bref, nous n'avions rien eu tout court ( Jocelyn Thibault n'ayant pas vraiment été le gardien qu'il était prédestiné à devenir à long terme ) alors qu'ici, je sais pas si mon collègue a confondu Shea et Yannick Weber, mais nous obtenons un pilier, un défenseur qui serait #1 dans les quasi 30 clubs du circuit!! Vraiment, faudra travailler fort pour me faire croire qu'il y a ressemblance entre ces 2 transactions...

-Bon débarras Subban: L'hypocrisie de bas niveau existe en ce monde et on en a eu la preuve récemment. S'il est vrai que le style flamboyant de PK ne plaisait pas à tous, dans la mesure où celui-ci continuait de produire et d'être fort utile pour le club que nous sommes supposés appuyer inconditionnellement sans oublier son apport positif au sein de la communauté Montréalaise, les haters étaient à ce moment bien silencieux...

-Congédiez Bergevin!!: Le congédier pourquoi? Car il a enfin eu le cran d'effectuer un mouvement majeur qui tend à pouvoir améliorer le club à court terme et ainsi augmenter les chances de se rendre jusqu'au bout ( je suis d'accord que ça va prendre plus qu'un défenseur #1 pour y parvenir, je suis pas naïf mais un Shea Weber, ça NE PEUT nuire ... ) ?? Désolé de vous décevoir, mais Marc ne sera pas congédié en rapport à cette transaction. Je n'ai aucune source travaillant dans les hautes sphères du Centre Bell, mais une transaction majeure comme celle-là, même si Marc prétend avoir carte blanche de la part de Geoff Molson pour effectuer ses mouvements de personnel, je doute FORTEMENT que Bergevin a pu conclure ce deal sans l'accord de celui qui signe les chèques de paie...

Ce n'était que quelques exemples parmi une multitude de citations parfois pertinentes, parfois loufoques, parfois totalement futiles mais en bout de ligne, c'est cliché, mais seul le temps nous dira qui aura eu le dessus au final dans cette méga transaction qui n'a certes pas finie de faire parler. Mais il est fort à parier que SI Weber, de par son jeu inspiré et inspirant, de l'exemple qu'il est sur et hors glace et de son leadership reconnu depuis plusieurs saisons et sur lequel les jeunes loups du CH pourront tirer profit, devient un élément important dans une éventuelle conquête de la coupe Stanley; celle qu'on attend depuis maintenant 23 ans, Marc Bergevin aura gagné son pari...

 

Au minimum, il aura permis à la province de pouvoir lire autre chose dans nos chers médias à sensation que des articles sur les maudits pittbulls...