«Je suis surpris que ce n’est pas plus élevé». C’est ce qu’a déclaré Don Waddel suite au dépôt de l’offre du Tricolore pour les services de l’attaquant qui aura 22 ans à l’ouverture de la prochaine campagne. Au cours des dernières heures, les Hurricanes ont confirmé leur intention d’égaler l’offre de contrat. Est-ce que Aho aurait solutionné une partie des problèmes du CH en attaque? Aurait-il été en mesure de produire au même rythme dans la fournaise de Montréal, où la pression est constamment à son paroxysme? On ne le saura probablement jamais, suite à la confirmation du collaborateur Pierre LeBrun que la Caroline ne laissera pas filer le jeune joueur vers Montréal.

J’écrivais la semaine dernière que le Canadien avait la possibilité de s’inspirer des Raptors dans le dossier Mitch Marner. J’estime toujours que la cible de prédilection pour Marc Bergevin est Mitch Marner. J’aurais dès le départ coupé l’herbe sous le pied de Kyle Dubas avec une offre de 11 millions à Marner. Mais l’offre à Aho semble indiquer que Bergevin n’est pas prêt à se départir de quatre choix de première ronde. Est-ce qu’il pourrait changer d’idée dans les prochains jours?

C’est l’inconnu avec Aho

Oui, c’est l’inconnu. C’est l’inconnu car on ignore ce qu’il aurait été en mesure de faire à Montréal. Il a eu une excellente saison 2018-19. Il n’y a pas de doute là-dessus. Mais je fais toujours attention aux joueurs qui produisent loin des réflecteurs, des médias à la recherche d’une histoire. Aho possède de belles qualités. Aurait-il été à même de les étaler sous la loupe des supporteurs de l’équipe, des gérants d’estrades et du monde médiatique? On lui en aurait demandé plus en raison de son traitement salarial. À l’inverse, Mitch Marner à prouver qu’il peut produire (224 points / 241 matchs) dans un environnement où la pression est omniprésente, et ce même lorsque l’équipe gagne.

Une offre en deux temps

Ce qu’on remarque, c’est la lourdeur des deux premières saisons de l’offre. Le Canadien aurait déboursé plus de 22 millions. Marc Bergevin avait semble-t-il opté pour la même voie que les Rangers dans le dossier Joe Sakic en 1997. Tout comme l’ancien capitaine de l’Avalanche, Sebastian Aho aurait touché plus de 22 millions pour les deux premières saisons du contrat.

Cette lourdeur financière devait disparaître à compter de la troisième saison. Marc Bergevin espérait voir la direction de la Caroline dire non à une telle structure salariale. Mais Don Waddell a dit oui. Le jeune attaquant poursuivra ainsi sa carrière avec l’équipe qui l’avait choisi en deuxième ronde en 2015.

Compensation

Le Canadien aurait cédé quelques choix au repêchage. Il est question de trois choix (1ère, 2e et 3e ronde) possiblement en 2020. « Maintenant, mon été sera bien meilleur. Je n’aurai pas à passer l’été à négocier un contrat. Nous allons prendre une décision et aller de l’avant», avait déclaré Don  Waddell lors d’un point de presse quelques minutes après l’annonce de Bergevin. Les Hurricanes ont décidé d’agir immédiatement.

Ryan O’Reilly est le dernier joueur à recevoir une offre du même genre. Les Flames de Calgary avaient tenté de s’assurer les services de l’attaquant de l’Avalanche en 2013. Colorado avait égalé l’offre.

Une autre tentative?

À la lumière des événements des dernières heures, Marc Bergevin a fait preuve d’audace. Mais pas assez si l’on regarde le fil de ces événements. Va-t-il récidiver ailleurs?