C'est vraiment une volte-face peu ordinaire que viennent de connaître les Blue Jackets de Columbus, car ils sont plus que jamais dans la lutte pour une place dans les éliminatoires.
 
En effet, la formation dirigée par John Tortorella, qui avait perdu plusieurs éléments de première valeur à la fin de la saison dernière et qui avait connu un début de saison ordinaire, fait flèche de tout bois depuis un peu plus d'un mois.
 
Affichant en date du 8 décembre dernier, un dossier de 11-14-4 pour 26 points après ses 29 premiers matchs, accusant un très important de 11 points pour une place en séries éliminatoires, la troupe de Tortorella a été tout simplement extraordinaire depuis le 9 décembre, comme l'indique son rendement de 15-2-4 dans ses 21 dernières parties !
 
Dans ses 29 premiers matchs, elle avait été surclassée par 20 buts (91-71) au chapitre des buts marqués-concédés, alors que depuis le début de sa remontée, elle affiche un différentiel de plus 27 dans ses 21 dernières parties, ayant surclassé ses adversaires 63-36 et soulignons qu'elle a concédé deux buts ou moins dans 15 des 21 parties, trois buts en cinq occasions et quatre buts dans l'autre partie, un revers de 4-3, en prolongation, face aux Sénateurs d'Ottawa, au Centre Canadian Tire, le 14 décembre dernier.
 
Les deux seules rencontres perdues en temps régulier ont été contre les Sharks de San Jose, le 4 janvier (3-2), au Nationwide Arena et le 9 janvier, 3-1, au SAP Center. 
 
Même si l'attaque a marqué une moyenne de trois buts par match lors des 21 dernières rencontres, ce sont surtout les performances des gardiens de but qui ont fait la différence, car ils n'ont concédé que 36 buts, une moyenne de 1,71 par rencontre, enregistrant pas moins de quatre blanchissages.
 
Joonas Korpisalo (25 ans), qui avait été l'adjoint à Sergei Bobrovsky lors des dernières saisons, affiche un rendement de 17-10-4 avec une moyenne de 2,49, deux blanchissages et une efficacité de ,913 en 32 matchs, dont 31 départs, alors que la recrue Elvis Merzlikins (25 ans) présente d'excellentes statistiques, ayant un dossier de 8-6-4 avec une moyenne de 2,36, trois blanchissages et une efficacité de ,928 en 20 rencontres, dont 18 départs.
 
Pourtant, tout semblait désespéré, car lors du match du 29 décembre dernier, une erreur des officiels de la LNH avaient fait en sorte que les Blue Jackets avaient dû se rendre en tirs de barrage et le gardien Joonas Korpisalo avait été blessé lors du premier lancer dans la séance de tirs, avant d'être remplacé par Merzlikins pour les tirs suivants. 
 
L'entraîneur-chef John Tortorella avait crié sa frustration face à cette situation, signalant le fait que si les officiels n'avaient pas réalisé leur travail d'une manière professionnelle, cela aurait évité cette blessure, car Brad Werensky, des Blue Jackets avait marqué un but à la toute fin de la période de prolongation, qui avait été refusé en raison de la fin de la période, d'où là le manque d'une petite seconde, en raison des officiels, un peu plus tôt dans la quatrième période.
 
Volte-face du gardien Merzlikins depuis la blessure à Korpisalo !
 
Encore plus spectaculaire, le gardien Joonas Korpisalo n'a pas joué depuis le 29 décembre, ayant été blessé lors de cette rencontre et Elvis Merzlikins a vraiment brillé de tous ses feux comme remplaçant, lui qui un un rendement de 8-2-0 avec une minuscule moyenne de 1,51, une très haute efficacité de ,955 (concédant seulement 15 buts sur 337 tirs en 594:40 minutes) et pas moins de trois blanchissages dans ses 10 matchs disputés depuis le 31 décembre dernier, les trois jeux blancs ayant été réalisés dans ses quatre derniers départs !
 
Cette volte-face est vraiment difficile à comprendre, car avant ça, il avait eu plusieurs difficultés, n'ayant pas été en mesure de remporter une victoire, affichant un dossier de 0-4-4 avec une haute moyenne de 3,41 et une faible efficacité de ,889, concédant 27 buts sur 243 tirs en 474:50 minutes, lors de ses 10 premières rencontres, lui dont la première victoire a été enregistrée le 31 décembre, (4-1) face aux Panthers de la Floride, au Nationwide Arena.
 
Sur le plan de l'attaque, c'est très ordinaire, car c'est Pierre-Luc Dubois qui domine au chapitre des points, ayant une fiche de 15-20-35 en 50 matchs, étant à égalité au chapitre des buts marqués avec le défenseur Zach Werenski, qui a cependant raté sept rencontres.
 
En raison de plusieurs déceptions en attaque, les Blue Jackets ont dû jouer d'une manière plus défensive, car Nick Foligno (6-14-20 en 47 matchs) et Boone Jenner (8-9-17 en 50 rencontres), n'ont pas produit les résultats souhaités.
 
Les Blue Jackets, qui ont un rendement global de 26-16-8 pour 60 points en 50 rencontres et qui occupaient la septième position de la section Métropolitaine, seulement trois poins devant les Devils du New Jersey, en date du 8 décembre, sont maintenant en cinquième position de leur section et en huitième place de  l'Association de l'Ouest, à égalité avec les Flyers de Philadelphie, mais les Jackets ont l'avantage du premier bris d'égalité, ayant remporté 20 de leurs victoires en temps régulier, deux de plus que les Flyers.
 
Quatre joueurs avaient quitté pour d'autres équipes
 
On sait que la saison estivale avait été plus que pénible pour la formation de l'Ohio, car elle avait vu quatre joueurs importants quitter pour d'autres équipes, le gardien Sergei Bobrovsky (Panthers de la Floride), Artemi Panarin (Rangers de New York), Matt Duchene (Predators de Nashville) Ryan Dzingel (Hurricanes de la Caroline). 
 
Cette équipe va tenter de poursuivre sur sa poussée irrésistible aujourd'hui, en recevant la visite des léthargiques Jets (2) de Winnipeg, une formation qui a un dossier de 0-3-0 dans ses trois derniers matchs et de 1-5-0 dans ses six derniers.
 
En un peu plus d'un mois, les Blue Jackets ont surmonté un retard de 11 points et cela pourrait-il se produire pour le Canadien de Montréal, qui accuse un retard de neuf points sur ces derniers, au huitième rang de l'Association de l'Ouest ?
 
Soulignons que le 2 février, les Blue Jackets seront au Centre Bell pour y affronter le CH, lors de la journée du Super Bowl de la NFL.
 
LA SÉRIE DE 21 MATCHS DES BLUE JACKETS DE COLUMBUS
9 décembre 2019-Columbus 5 à Washington 2
12 décembre 2019-Columbus 0 à Pittsburgh 1 (pro.) 
14 décembre 2019-Columbus 3 à Ottawa 4 (pro.) 
16 décembre 2019-Washington 0 à Columbus 3 
17 décembre 2019-Columbus 5 à Detroit 3 
19 décembre 2019-Los Angeles 2 à Columbus 3 (pro.)
21 décembre 2019-New Jersey 1 à Columbus 5
23 décembre 2019-Columbus 3 à Islanders de NY 2 
27 décembre 2019-Columbus 1 à Washington 2 (pro.) 
29 décembre 2019-Columbus 2 à Chicago 3 (fus.) 
31 décembre 2019-Floride 1 à Columbus 4 
2 janvier 2020-Columbus 2 à Boston 1 (pro.)
4 janvier 2020-San Jose 3 à Columbus 2
6 janvier 2020-Columbus 4 à Los Angeles 2
7 janvier 2020-Columbus 4 à Anaheim 3
9 janvier 2020-Columbus 1 à San Jose 3
11 janvier 2020-Columbus 3 à Vegas 0
14 janvier 2020-Boston 0 à Columbus 3
16 janvier 2020-Caroline 2 à Columbus 3
18 janvier 2020-New Jersey 0 à Columbus 5
19 janvier 2020-Columbus 2 à Rangers de NY 1
22 janvier 2020-Winnipeg à Columbus (19h30)
1 février 2020-Columbus à Buffalo (13h)
2 février 2020-Columbus à Montréal (14h)