Repêchage de la LNH – méta-analyse du classement des espoirs

Que doit-on conclure des opinions des différents experts dont les classements diffèrent tellement? Je me suis attardé à cette question en réalisant que ces variations sont en quelque sorte un reflet de la variation des opinions qu’on peut deviner chez les équipes de recruteurs des différentes équipes. Il se peut fort bien qu’un joueur ne plaise pas du tout à une équipe mais qu’il soit le joueur disponible en haut de la liste d’une autre équipe. La moyenne du rang ne veut donc rien dire. Même si le joueur est 350e dans la liste de trois quarts des équipes, il sera repêché rapidement s’il est au sommet de l’autre quart.

Ce billet se veut une réflexion sur les classements des espoirs en vue de ce repêchage. J'ai analysé les opinions de différents experts pour mieux comprendre les enjeux d'intérêts pour les Québécois et les partisans du CH. Considérant que je m'intéresse particulièrement aux sélections des deux premières rondes, les principaux experts retenus pour mon analyse sont les suivants: Craig Button, Ryan Pike, Larry Fisher, Andrew Forbes, Ryan Kennedy, International Scouting Services et Future Considerations.  J'ai examiné plusieurs autres classements qui ne se préoccupent que du top 31 ainsi que ceux du NHL Central Scouting qui considèrent séparément les patineurs nord-américains et européens.  

Les Québécois et autres représentants de la LHJMQ

D'abord, trois Québécois se distinguent: Raphaël Lavoie, Jakob Pelletier et Samuel Poulin. Selon mon analyse, il y a de bonne probabilité qu'ils soient tous trois sélectionnés dès le 20 juin. Même si Lavoie semble favori pour sortir comme premier joueur de la LHJMQ, entre le 12e et 17e rang 5 fois sur 7; il pourrait glisser autour du 25e rang.  Un des experts retenus classe Pelletier et Poulin devant Lavoie. Pelletier est typiquement classé entre le 20e et 33e rang, 4 fois sur 7 en première ronde; Poulin, du 19e rang au 52e, 5 fois sur 7 en première ronde. Pelletier est préféré sur Poulin 4 fois sur 7.

Deux autres joueurs de la LHJMQ ont de bonne chance de sortir en 2e ronde: Nathan Légaré (Baie-Comeau) 5/7 et Artemi Knyazev (Chicoutimi) 6/7.

Même si plusieurs autres pourraient être choisis en 2e ronde: Maxim Cajkovic (St. John) 3/7, Alex Beaucage (Rouyn-Noranda) 2/7, Nikita Alexandrov (Charlottetown) 1/7, Valentin Nussbaumer (Shawinigan) 1/7, Jordan Spence (Moncton) 1/7 et le gardien Colten Ellis (Rimouski) 1/7, ces représentants de la LHJMQ seront probablement sélectionnés dans des rondes plus tardives.

Je suis conscient que certains joueurs mentionnés précédemment ne sont pas originaires du Québec; mais ils ont quand même choisi de venir dans la LHJMQ pour poursuivre leur développement. Ils nous ont fait honneur alors je le retourne les honneurs qu’ils méritent.

Le tableau d’analyse des classements

Pour chaque espoir, je retiens quatre chiffres, son meilleur rang, son pire, l’indice de désirabilité et le classement selon cet indice. Ledit indice permet de mieux comparer les espoirs en minimisant l'impact de ceux qui sous-évaluent le jeune, il est établi comme suit :   

ID = N / ( ΣiN  1/Ri )  où Ri  est le rang donné par un expert i et N  est le nombre d’experts dont le classement est utilisé.

On peut comprendre que le rang a peu de signification lorsque l'écart de l'indice de désirabilité est petit. Lorsqu'il y a un écart important entre l'indice et le meilleur rang, la probabilité que l'espoir crée une surprise est plus grande. Inversement, lorsqu'il y a un écart important entre l'indice et le pire rang, l'espoir peut glisser et devenir une prise de choix pour celui qui veut prendre le risque. Dans le tableau, tout rang pire que 80 est ignoré.

Espoir

Rang

Indice

Meilleur

Pire

Jack Hughes, C

1

          1.00

1

1

Kaapo Kakko, RW/C

2

          2.00

2

2

Bowen Byram, LD

3

          3.44

3

5

Vasily Podkolzin, RW

4

          4.83

3

9

Alex Turcotte, C/LW

5

          5.60

3

10

Dylan Cozens, C/RW

6

          6.37

4

14

Kirby Dach, C/RW

7

          6.99

4

12

Trevor Zegras, C

8

          7.11

5

10

Cole Caufield, RW

9

          7.99

4

16

Peyton Krebs, C/LW

10

          8.20

6

12

Matthew Boldy, RW/LW

11

          8.29

5

12

Philip Broberg, LD

12

          9.75

5

17

Alex Newhook, C/LW

13

        14.32

13

18

Victor Soderstrom, RD

14

        14.74

11

25

Cam York, LD

15

        15.00

12

22

Raphael Lavoie, C/RW

16

        16.56

12

25

Moritz Seider, RD

17

        18.54

15

29

Thomas Harley, LD

18

        18.79

11

32

Ryan Suzuki, C

19

        18.92

13

32

Arthur Kaliyev, RW/LW

20

        19.32

13

30

Spencer Knight, G

21

        22.96

15

32

Philip Tomasino, RW

22

        23.09

16

43

Matthew Robertson, LD

23

        23.44

18

43

Ville Heinola, LD

24

        24.17

14

36

Bobby Brink, C/RW

25

        24.24

20

37

Jakob Pelletier, LW/RW

26

        26.28

20

33

Connor McMichael, C

27

        26.92

22

51

Samuel Poulin, RW

28

        27.92

19

52

Tobias Björnfot, LD

29

        28.29

18

46

Pavel Dorofeyev, LW/RW

30

        32.28

21

44

Brett Leason, RW

31

        32.65

27

80

Nicholas Robertson, LW/LC

32

        32.86

23

42

Nils Hoglander, LW

33

        33.64

25

80

Egor Afanaseyev, LW

34

        33.70

21

54

Ilya Nikolayev, C

35

        34.84

19

60

Alex Vlasic, LD

36

        34.89

24

53

Vladislav Kolyachonok, LD

37

        37.17

24

70

Lassi Thomson, RD

38

        38.28

27

57

John Beecher, C

39

        39.15

30

80

Keadan Korczak, RD

40

        39.69

26

60

Ryan Johnson, LD

41

        40.33

29

51

Jamieson Rees, C

42

        40.49

30

53

Anttoni Honka, RD

43

        40.88

26

80

Simon Holmstrom, RW

44

        41.04

24

56

Albin Grewe, RW

45

        42.07

35

80

Nolan Foote, LW

46

        42.09

25

60

Brayden Tracey, LW

47

        43.87

34

80

Mikko Kokkonen, LD

48

        47.59

31

80

Patrik Puistola, RW

49

        47.81

31

86

Nathan Légaré, RW

50

        48.80

35

80

Robert Mastrosimone, C

51

        50.53

31

80

Marshall Warren, LD

52

        51.72

35

80

Shane Pinto, RW

53

        52.07

30

80

Yegor Spiridonov, C

54

        56.01

38

80

Vladislav Firstov, LW

55

        56.82

44

80

Artemi Knyazev, LD

56

        58.26

46

80

Jackson LaCombe, LD

57

        60.17

39

80

Daniil Gutik, LW

58

        61.76

47

80

Maxim Cajkovic, RW/LW

59

        62.74

48

80

Pyotr Kochetkov, G

60

        62.99

48

80

Samuel Fagemo, LW/RW

61

        63.04

38

80

Michal Teply, RW

62

        63.27

51

80

 

Qui sera disponible en première ronde pour le CH?

L’analyse du tableau fait ressortir qu’il y a 10 espoirs (Jack Hughes, Kaapo Kakko, Bowen Byram, Vasily Podkolzin, Alex Turcotte, Dylan Cozens, Kirby Dach, Trevor Zegras, Peyton Krebs et Matthew Boldy) qu’aucun expert ne voit disponible au 15e rang. Il y en a deux autres, Cole Caufield et Philip Broberg, dont l’indice de désirabilité les démarque du groupe suivant, mais qu’au moins un expert les voit probablement glisser au 15e rang.

Seulement deux autres seront sélectionnés avant que le club de hockey, Les Canadiens de Montréal, ne prenne la parole. Donc, les joueurs qui suivent pourraient presque tous être disponibles pour le CH. Un joueur glisse dans le classement chaque fois que l’équipe appelée préfère un autre joueur. Pour cela, il y a toutes sortes de raisons.

Podkolzin pourrait glisser quelque peu car on s’attend qu’il joue en Russie dans la KHL l’an prochain et qu’il faudra l’intéresser à traverser l’océan.

Le besoin de combler une position particulière peut créer des surprises et faire que certains joueurs soient repêchés plus tôt. Par exemple, il n’y a que deux défenseurs droitiers dans le top 40 : Victor Söderström et Moritz Seider. Au moins un expert voit Söderström être repêché aussi tôt que le 11e rang; on dit qu’il est déjà presque prêt pour jouer dans la LNH. Le gardien Spencer Knight pourrait aussi être choisi en première ronde; certains ont eu le culot de comparer son impact potentiel à celui de Carey Price; qui sait si l’une des équipes qui repêchent avant le CH n’aurait pas de telles idées.

Même si l’indice de désirabilité favorise Broberg, certains experts lui préfèrent d’autres défenseurs gauchers, Cam York, Thomas Harley ou même Ville Heinola que les plus optimistes voient sortir au 12e, 11e et 14e rang respectivement.

Les préjugés sur la taille pourraient affecter le rang de Caufield, un ailier droit qui ne mesure que 5' 7.25" et fait 163 lbs. Une équipe pourrait se justifier en choisissant l’un des 10 premiers espoirs mentionnés, en évoquant le besoin d’un centre ou d’un défenseur, ou même en préférant Arthur Kaliyev, un autre ailier droit qui peut aussi jouer à gauche, et aussi un buteur naturel, mais de 6' 2" et 196 lbs. Certains voient Kaliyev sortir aussi tôt que le 13e rang. Les trois centres qui pourraient se faufiler dans les 14 premiers sont Alexander Newhook (5' 10.5", 192 lbs), Raphaël Lavoie (6' 4", 199 lbs) et Ryan Suzuki (6' 0.75", 180 lbs); les plus optimistes les voient sortir au 13e, 12e et 13e rang respectivement.

Inévitablement, il restera des espoirs de qualité lorsque le CH fera son choix au 15e rang. Il y aura probablement encore au moins un marqueur naturel, un défenseur gaucher et un droitier.

Quel type de joueur sera disponible en deuxième ronde pour le CH?

Vers le 46e et 50e rang, il devrait y avoir, encore disponibles :

  • Plusieurs défenseurs gauchers pour tous les goûts parmi les suivants : Vladislav Kolyachonok (6' 1", 189 lbs), Alex Vlasic (6' 5.75", 198 lbs), Mikko Kokkonen (5' 11.25", 200 lbs), Ryan Johnson (6' 0", 170 lbs), Marshall Warren (5' 11", 170 lbs), Jackson LaCombe (6' 1.75", 187 lbs), Artemi Knyazev (5' 10.5", 182 lbs);
  • Quelques défenseurs droitiers possiblement : Lassi Thomson (6' 0", 186 lbs), Kaedan Korczak (6' 3", 194 lbs), Anntoni Honka  (5' 10.5", 175 lbs);
  • Et plusieurs attaquants de tout acabit.

Certains de ces défenseurs ont des lacunes évidentes mais ils en ont tous. Le pari que doit faire le CH, c’est que leurs choix combleront celles-ci d’ici 3 ou 4 ans?  Si plusieurs de ces défenseurs ont déjà été choisis, cela signifiera que des attaquants intéressants auront glissé, possiblement : John Beecher (6' 3.25", 212 lbs), Jamieson Rees (5' 10.25", 182 lbs), Simon Holmstrom (6' 0.75", 193 lbs), Patrik Puistola (6' 0.5", 175 lbs).

Sinon, un excellent buteur Québécois devrait être disponible dans ces eaux-là, Nathan Légaré (45-42-87/68 +37).  Cet ailier droit de 6' 0.25", 206 lbs est un attaquant de puissance intense avec l'instinct offensif. Et pour ce que cela vaut, au NHL Combine, il s'est démarqué en étant sur le top 10 pour trois des exercices, le "pro agility left", le "mean power output" et le "left hand grip".

Le compte à rebours est commencé, dans à peu près dix jours, les vrais décideurs parleront.