Marc Bergevin vient de se menotter lui-même avec une offre ridiculement basse.

Le canadien de Montréal vient de faire l’histoire en signant Sébastien Aho pour 5 ans et 8.454 millions par année.

La stratégie est d’étouffer le propriétaire des Hurricanes qui vient de faire un chèque de 230 millions à l’alliance football league. Pour ce faire, le contrat du finlandais Aho comporte 21 millions en bonus dès la première année.

* Sébastien Aho accepte l’offre hostile des canadiens de Montréal

* Don Waddell déclare que son équipe a pris connaissance de l’offre de Montréal. « Je suis surpris que l’offre ne soit pas plus élevée »

* L’offre de Bergevin semble beaucoup trop petite pour sortir Aho de la Caroline.

* Les Canes ont 7 jours pour s’aligner sur l’offre. Ils ne pourront pas échanger Aho durant 365 jours.

Aho, un choix de 2e ronde de l’encan 2015 vient de connaître une superbe saison avec 83 points dont 30 buts. Les séries éliminatoires ne l’ont pas ralenti, il a très bien fait avec 12 points en 15 matchs.

Il fallait offrir plus Marc.

Plus de 80% des offres hostiles n’ont pas fonctionné dans le passé. Le DG du canadien ne s’aide pas en offrant une offre plus que raisonnable à Sébastien Aho. Marc Bergevin ressemble à un dg qui a fait chou blanc avec les joueurs autonomes et s’est permis d’improviser pour sauver la face. Le montant sur le cap salarial est si faible pour un joueur comme Aho qu’il rend pratiquement service aux Hurricanes en le signant. Don Waddell va regarder Marc Bergevin jouer avec les menottes qu’il s’est lui-même passé aux poignets et s’aligner sur l’offre à quelques minutes du délai d’une semaine.

Don WaddellSource: Getty
Légende: Don Waddell

Une offre qui laissera des traces. L’ami Marc est mieux de se garder du lousse et de laisser des piles dans sa calculatrice. Kotkaniemi et Domi seront des dossiers surveillés de très près par les autres directeurs généraux. Quand on donne des coups, on améliore les chances d’en recevoir. Résultat de l’opération, la sainte flanelle sera un club moins bon que l’an passé. Geoff Molson et Marc Bergevin répéteront que l’avenir est rose avec les jeunes dans l’organisation.

Après tout c’est une business et opérer 14 millions sous le plafond salarial n’empêchera pas Price de faire des miracles et le prix des billets de suivre l’inflation.