Plus rapide que Devin Hester, plus fort que Joe Thomas, plus d'impulsion que Julio Jones et plus d'explosivité que DeSean Jackson, c'est le portrait qu'a dressé un certain Saquon Barkley lors du NFL Combine. Non, vous vous n'êtes pas trompés lors de votre lecture: l'espoir collégial a bel et bien dépassé les performances de plusieurs vedettes du circuit alors qu'il n'a jamais mis les pieds sur un terrain de la NFL.

Le jeune phénomène de 21 ans s'est fait connaître grâce à ses résultats pour le moins impressionnants lors de la séance de recrutement annuelle de la Ligue Nationale de Football, tenue au Lucas Oil Stadium d'Indianapolis. Les entraînements auxquels il a participé n'ont fait que prouver qu'il représente un parfait mélange de vitesse, de force, d'agilité, de puissance et d'explosivité, tous des attributs capitaux chez un demi offensif.

Exercice Résultat Classement parmi les porteurs Classement Général
Sprint de 40 verges 4,40 secondes 2 13
Développé couché (Bench press) 29 répétitions 1 15
Saut vertical 41 pouces 1 5

Ayant déjà connu une incroyable carrière universitaire avec les Nittany Lions de Penn State, Barkley n'a fait qu'améliorer sa position aux yeux des recruteurs et des experts en vue du repêchage. En fait, celui à qui on accordait déjà une place assurée dans le top 10 se retrouve maintenant en première position de certains repêchages simulés par les experts.

Je ne suis assurément pas le seul à faire partie de ceux qui ont grandement été impressionnés par une démonstration aussi complète de différentes qualités athlétiques qui, mises ensemble, se complètent à merveille pour former un sportif idéal. Toutefois, il n'y a pas que les experts qui lui prédisent une sélection de haut rang, alors que les Browns de Cleveland, détenteurs du premier choix au repêchage, ont exprimé un fort intérêt envers le héros du Combine.

Bien sûr, à 6 pieds et 233 livres, il n'y a aucun doute sur sa validité en tant que joueur dans la NFL sur le plan physique, d'autant plus que sa prestation en Indiana a dévoilé l'étendue de son talent sur le plan athlétique. Mais ce n'est pas le plus impressionnant, loin de là.

Il faut en fait remarquer son exceptionnelle productivité qui, d'année en année, s'est constamment améliorée par rapport à la saison précédente. Après trois saisons à Penn State, Barkley présente une récolte cumulative de 3 843 verges au sol en 672 courses pour 43 touchés ainsi que 1 195 verges sur réception en 102 attrapés, le tout pour 8 touchés.

Ses statistiques sont passées à l'histoire en constituant plusieurs nouveaux records de l'institut, notamment en ce qui concerne les touchés par la course en carrière (43), les plus de verges au sol pour un freshman (1 076), le plus de verges au sol pour un sophomore (1 496) ou le plus de verges totales en un seul match (358).

Cette année, son talent lui a permis de remporter plus d'une douzaine de distinctions, incluant le titre de meilleur joueur offensif de la conférence du Big Ten ou encore des nominations comme membre de l'escouade All-American par le réseau ESPN,  le Football Writers Association of America, le Sporting News et l'Associated Press.

Serait-il donc la solution pour mettre fin à la misère connue par les Browns? Eh bien, à lui seul, il ne peut pas remettre sur piste une équipe qui n'a pas su remporter un seul match lors de la campagne 2017. Toutefois, il peut être un élément clé dans la reconstruction d'une franchise qui attend la venue du succès depuis bien trop longtemps.

Je pense honnêtement qu'il est le meilleur espoir en vue du prochain repêchage et qu'il doit être sélectionné au premier rang. Dans cette situation, certains me donneront l'argument de la nécéssité d'un nouveau quart-arrière. Et je peux absolument concéder le besoin criant d'un passeur à Cleveland, ayant moi-même soutenu que DeShone Kizer ne pouvait pas être celui à qui les Browns remettent les clés de leur offensive.

Ce qui me pousse à maintenir l'appel de Barkley au premier échelon, c'est que plusieurs solides quarts sont disponibles dans cette classe et que quatre d'entre eux sont fortement étiquetés comme choix de début de première ronde. En effet, la concession aura le choix entre Sam Darnold (USC), Josh Rosen (UCLA), Josh Allen (Wyoming) et Baker Mayfield (Oklahoma), à condition que les Giants et les Colts jettent leur dévolu sur un autre joueur.

Étant donné que les Browns ont également en leur possession le quatrième choix au total, il est évident qu'ils pourront choisir sans soucis un nouveau quart-arrière qui sera prêt à diriger l'offensive d'une franchise de la NFL dès sa première saison dans la ligue. Ce qui signifie que même dans le pire des scénarios, qui implique la sélection de deux de ces quarts entre les choix des Browns, il resterait tout de même deux passeurs disponibles.

Même si l'acquisition d'un porteur de la trempe de Barkley serait un superbe choix de la part de l'état-major des Browns, il ne faut pas croire que c'est ce qui les mènera aux séries éliminatoires aussitôt que l'an prochain. Par contre, j'y vois déjà une vertigineuse amélioration par rapport à Isaiah Crowell et Duke Johnson Jr, les deux coureurs réguliers dans la rotation de Cleveland.

Si l'on combine la sélection de Barkley à celle d'un des quarts-arrières mentionnés, il faut bien avouer que ce sera un repêchage gagnant pour une franchise qui n'a pas nécéssairement l'habitude des bons coups.