Si on pouvait résumer la saison 2019 dans le championnat de snocross SCMX, ce serait celle des recrues qui ont brouillé littéralement les cartes, des retours en piste qui ont changé le planning, et des retraites qu'on ne réalisent jamais vraiment avant le jour J.

La dernière manche du championnat Québécois de snocross SCMX qui se déroulait à Chibougamau le weekend dernier aura été à l'image de la saison: surprenante.

Tout d'abord, les érudits du snocross étaient présents pour souligner la retraite de l'équipe Asselin du championnat après 20 ans de carrière et pas la moindre. J'aurais l'occasion d'y revenir très bientôt! De plus, que je sache, il y avait fort longtemps que les deux titres de vainqueurs des catégories élites n'avaient été occupés par des athlètes signés sur Arctic Cat. Est-ce un signe d'un vent de changement dans la province reine de la motoneige jaune?

SAVAGE RÉCLAME LE CHAMPIONNAT PRO

C'est maintenant officiel, le snocross c'est comme le vélo, ça ne se perd pas. L’expérimenté Dex Savage #111 qui était de retour chez les PRO après un an d'absence nous l'a fort bien démontré en complétant la saison avec une avance de près de 50 points devant ses adversaires sur sa motoneige Arctic Cat - Sport Plein Air Chibougamau. Son aisance et sa confiance sur la piste sont à couper le souffle et n'a d'égal que son talent. Je crois que cette saison en aura été une (re)découverte pour plusieurs. On oublie si vite!

Avec de vieux routiers du snocross dans les parages, le défi de Samuel Lavoie était de taille cette saison dans la classe PRO. Un défi que le #100 a su relever avec brio en remportant au passage le titre de recrue de l'année et une seconde position au championnat. Une première saison officielle dans la catégorie élite pour l'athlète Ski-Doo - Kimpex XPS. Une saison où sa technique a fait un bond de géant.

À 38 ans et des poussières, Dave Asselin complète le trio de vainqueurs pour la saison 2019 chez les PRO. Un moment important pour le vainqueur en PRO VÉTÉRANS à Valcourt, et qui marque également sa retraite de la discipline. Dave aura été un modèle pour plusieurs pilotes, tout comme son frère Donovan qui lui termine sa carrière tout juste derrière au 4e rang.

Même s'il n'a pas terminé dans le peloton de meneur, le #153 de l'équipe Ski-Doo Fromagerie St-Laurent, Keven Kelly, s'est assuré d'une constance manche après manche tout comme son coéquipier Jean-Sébastien Côté #24. La saison fût plutôt en dents de scie pour le coureur #28 sur Polaris, Maxime Pépin qui avait pourtant très bien fait la saison dernière.

Domination de Arctic Cat au Québec avec Dex Savage et Théo PoirierSource: Jean-Nicolas Perron
Légende: Domination de Arctic Cat au Québec avec Dex Savage et Théo Poirier

SAISON PARFAITE POUR POIRIER

La saison de fût pas de tout repos dans le groupe PRO LITE avec beaucoup de calibre cette année. C'est le pilote Arctic Cat - Junior Mécanique, Théo Poirier, qui a su prendre les commandes du championnat dès le début de la saison, avec une aisance toujours plus surprenante sur les sauts et dans le champ de bosses. À peine 2 ans après son initiation au snocross, son entrée officielle chez les pros l'an prochain est disons... inhabituelle!

Son principal adversaire, William St-Laurent "Wild Will" #14 aura quant à lui récolté des points en s'assurant à de nombreuses reprises des départs canon et une constance déconcertante. Un pilote fort  intelligent avec une cadence réglé au quart de tour qui réclame une seconde position bien mérité au championnat sur sa Ski-Doo - Fromagerie St-Laurent.

À peine un peu plus loin, la guerre était de taille cette saison entre Samuel Bouchard et Émeric Legendre pour compléter le trio des meneurs. Deux pilotes qui ont fait un bond de géant cette saison notamment au niveau technique. Chenille à chenille tout au long de la saison, la manche plus difficile de Legendre à St-Henri aura donné un peu de jeu à Bouchard et sa Ski-Doo au cumulatif, relayant Legendre en 4e très près derrière.

Fidèle à son habitude, la constance de Yan Larivière #465 lui méritera la 5e position au classement, alors que le #106 Jonathan Roberge remit de sa blessure de l'an dernier, aura fait quelques belles apparitions plus réservées sur les sauts que par le passé, pour une 6e position au cumulatif. 

BEAULIEU ET LEGENDRE EN DUEL

Dans la catégorie SPORT, on pourra dire que les deux premier athlètes au classement, Jérémy Beaulieu #122 et Emeric Legendre #144 auront travaillé fort la chasse au points tout au long de la saison. Les quelques dominations de Legendre lui ont permis de remporter le championnat sur sa Ski-Doo LTR Racing chevauché par Beaulieu d’un mince écart au classement.

Le scénario était souvent le même pour se disputer la 3e marche du podium tout au long de la saison entre les recrues montantes Samy Martel #818 et Louis Marcil-Fortin #918. La présence de Martel à toutes les manches aura été bénéfique lui permettant de prendre l'avance et de compléter le calendrier au 3e rang chez les SPORT malgré ses 2 blessures, un guerrier !

PRENDRE DU GALON EN SPORT LITE

Depuis la saison dernière, la catégorie SPORT LITE a fait son entrée au championnat. Les pilotes présents sont majoritairement des jeunes expérimentés ou des recrues ayant quelques courses à leur actif. Cette saison 3 pilotes ont mené le bal dans ce groupe soit Cedric Gousse #904, Andrée Jr Pilon #172, et Gaby Tétreault #572. C’est avec peu d’écart et une première saison surprenante que Gousse est retourné à la maison avec la plus haute position au classement. Le pilote Polaris - No Limit Racing, André Jr Pilon a pris beaucoup d’assurance cette saison particulièrement dans les séries de bosses, talonnant de près Gousse au cumulatif en seconde position. C’est Tétreault, également recrue, qui complète le trio de vainqueurs avec un “gap” de plusieurs points devant le reste des participants, dont plusieurs recrues ayant participé à seulement quelques manches.

PERREAULT SIGNE UN PREMIER CHAMPIONNAT

Chez les DAMES, c'est Marie-Andrée Perreault #472 qui s'est payé le titre de vainqueur, résultat de ses efforts et de sa fougue qui prend de plus en plus de galons sur sa Polaris - No Limit Racing.

Kim Tremblay n’aura eu besoin que de quelques présences pour s’imposer au 2e rang du cumulatif avec une impressionnante aisance sur sa Ski-Doo - Fromagerie St-Laurent.

La doyenne et recrue chez les dames, Édith Couture #818 a fait jaser cette saison en démontrant que sa 54e bougie n’était pas un frein aux sports motorisés. Elle complète tout sourire sa saison en 3e position au classement. Jessica Labbé-Pepin #25, et les recrues Mélina Neeposh #472 et Khloé Turcotte ont également mêlé les cartes à quelques reprises cette saison. Bon nombre de femmes ont participé à quelques courses locales, vivement une grille de départ plus populaire chez les dames l’an prochain.

Marie-Andrée Perreault remporte chez les DamesSource: No Limits Racing - Katleen Brown
Légende: Marie-Andrée Perreault remporte chez les Dames

LES DOYENS OFFRENT DE BONNE BATAILLES

De loin les coureurs les plus expérimentés du championnat, Dave Asselin #51 et Jean-Sébastien Côté #24 se sont bataillé la catégorie PRO VÉTÉRANS toute la saison. À quelques reprises, Côté et sa Ski-Doo - Fromagerie St-Laurent Racing ont donné du fil à retordre à Asselin le détrônant même à la maison! Asselin remporte tout de même le championnat devant Côté et c’est le bon-vivant et aîné du groupe Érick Legendre qui complète le cercle des doyens recevant la plaque de la 3e position.

Dans le groupe des VÉTÉRANS 35+ Bruno Bégin a réalisé une saison parfaite. Un exploit qu’il a pratiquement répété en VÉTÉRANS 40+à un podium près malgré une récente blessure à la hanche. C’est André Pilon et Érick Legendre qui se sont chamaillés la suite tout au long de la saison jouant de la chaise musicale en 2e et 3e positions dans ces mêmes classes. Au final, Pilon a réclamé une seconde place au cumulatif 35+ alors que Legendre l’a fait dans le groupe 40+.

Dave Asselin a annoncé sa retraiteSource: Eéric Martin
Légende: Dave Asselin a annoncé sa retraite

BÉGIN ET ROBERT DOMINENT EN JUNIOR .

Chez les juniors Tristan Robert #30, Jacob Bégin #28 et auront été des adversaires coriaces tout au long de la saison dans les classes JUNIOR 10-13 et 14-15. Les deux jeunes ont littéralement monté d’un cran au niveau technique cette saison. C’est Robert qui termine devant en 14-15 alors que Begin revient vainqueur chez les 10-13. David Reny #417, a rapidement démontré que son expérience sur une piste de motocross n’était pas futile en grimpant sur le podium tout au long de la saison chez les 10-13. Arrivée à mi-saison dans le championnat , la recrue Bryan Lavoie #3 sera sans doute à surveiller la saison prochaine puisqu’il a raflé la plus haute marche du podium à toutes ses présences pour terminer la saison au 3e rang chez les 14-15 ans.

La catégorie transition, tremplin pour les jeunes vers les classes juniors était moins populaire cette année. Le nombre de pilotes n’a pas empêché à David Reny, Marek Vallée, Charlie Buteau, Éloïc Babineau et Léa Rodrigue de prendre de l’expérience et de s’initier aux “grosses” motoneiges.

UNE SAISON DE DÉCOUVERTES

Bref, une saison avec des solides batailles sur la piste, et ce, dans la majorité des catégories. Bon nombre de nouveaux coureurs ont fait des apparences spontanées lors de quelques manches, souhaitons qu’ils soient de retour l’an prochain pour l’ensemble de la saison.

Je termine en félicitant Gerald Asselin et Linda Fortin pour leurs 15 années au sein de l’organisation SCMX, eux qui passe le flambeau à Mathieu Buteau et Sarah-Maud Boulet pour la saison prochaine. J’aurais l’occasion d’y revenir dans les prochaines semaines.

Bonne saison estivale à tous les coureurs et familles, du repos pour certains, mais également du motocross pour plusieurs!