Troisième de quatre segments sur l’histoire du Super Bowl. Aujourd’hui, les joueurs qui se sont illustrés. Ils ont défrayé les manchettes à l’époque. Ils ont laissé une marque distincte sur le célèbre match. Il est impossible d’écrire l’histoire du Super Bowl sans mentionner ces joueurs.

LE JEU MÉTHODIQUE DES ANNÉES 60 ET 70

Les stratégies offensives étaient axées principalement sur le jeu au sol. Il est bon toutefois de souligner que même s’ils n’avaient pas le rôle qu’ils allaient jouer à compter des années 80, les quart-arrières pouvaient y aller de grandes prestations. Bart Starr, qui était l’homme de confiance de Vince Lombardi, a été le premier joueur à laisser sa marque dans l’histoire du Super Bowl. Il a d’ailleurs été choisi joueur le plus utile des deux premiers Super Bowl. En défensive, les Packers pouvaient notamment se tourner vers Ray Nitschke. Et comment oublier Joe Namath au Super Bowl III. Sa fameuse prédiction a rendu célèbre Broadway Joe. Notons aussi Len Dawson (IV) et Bobby Bell à Kansas City.

Ce fameux jeu sol était encore omniprésent lorsque Miami et Pittsburgh ont remporté six Super Bowl entre 1972 et 1980. Larry Csonka a accumulé 257 verges pour les Dolphins au Super Bowl VII et VIII. Mais il y avait aussi la No Name Defence. Chez les Steelers, Franco Harris a porté le ballon des dizaines de fois. Mais les Steelers s’étaient aussi le fameux Steel Curtain. Qui ne se souvient pas de Joe Greene, Jack Lambert, Jack Ham?! Il y avait Roger Staubach à Dallas. Et la combinaison Ken Stabler-Fred Biletnikoff à Oakland a permis de vaincre Minnesota au Super Bowl XI.

Franco Harris (32), Aaron Kyle (25)Source: Malcolm Emmons-USA TODAY Sports
Légende: Franco Harris (32), Aaron Kyle (25)

LES ANNÉES 80, LA DÉCENNIE DU CHANGEMENT

La victoire des 49ers de San Francisco au Super Bowl XVI a permis à l’attaque aérienne de gagner en popularité. Joe Theismann dans une cause gagnante (XVII), et John Elway dans le camp des perdants (XXI, XXII, XIV) ont contribué eux aussi à faire connaître l’offensive moderne. Et même si des porteurs de ballons comme John Riggins (XVII) et Joe Morris (XXI) étaient encore largement employés, le jeu de passe devenait de plus en plus prépondérant. Les années 80 ne peuvent passer sous silence les performances défensives de Lawrence Taylor (XXI, XXV), Ronnie Lott (XIX) et Darrell Green (XXII, XXVI). Sans oublier Mike Singletary et Richard Dent au Super Bowl XX.

Joe Montana, Bill WalshSource: Associated Press
Légende: Joe Montana, Bill Walsh

LES TRIPLÉS DES ANNÉES 90

Emmitt Smith, Troy Aikman et Michael Irvin ont largement contribué à trois titres du Super Bowl avec Dallas (XXVII, XXVIII, XXX). Surnommés les triplés, ils ont été de toutes les batailles. John Elway, Jerry Rice, Brett Favre et Steve Young ont également brillé. La décennie retient aussi les faits et gestes de Terrell Davis et Deion Sanders. Notons les quatre participations des Bills de Buffalo qui, malheureusement pour la troupe de Marv Levy, se sont soldées en échecs (XXV, XXVI, XXVII, XXVIII). Jim Kelly, Andre Reed, Thurman Thomas et Bruce Smith sont aujourd’hui au Temple de la Renommée.

Michael Irvin (88), Emmitt Smith (22) et Troy AikmanSource: Paul Buck / Getty Images
Légende: Michael Irvin (88), Emmitt Smith (22) et Troy Aikman

DE L’AN 2000 À AUJOURD’HUI

Oui, les Super Bowl du 21e siècle ont été grandement l’affaire jusqu’à présent des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Menée par Tom Brady, l’équipe compte neuf participations, et cinq titres (XXXVI, XXXVIII, XXXIX, XLIX, LI) depuis 2001. Mais il y a aussi Ben Rothlisberger (XL, XLIII), Eli Manning (XLII, XLVI), Ray Lewis (XXXV, XLVII), Drew Brees (XLIV), le retour des Packers (XLV), la Legion of Boom des Seahawks de Seattle (XLVIII) et Nick Foles (LII).

Et vous, quels sont vos choix?