Le commissaire du Baseball majeur, Rob Manfred, a mis son pied à terre et le poing sur la table. Il n’y a pas que les joueurs qui sont sous surveillance. Les gérants leurs assistants et les directeurs généraux passent aussi sous la loupe.

On a appris que  le Baseball majeur avait suspendu le gérant des Astros de Houston, A.J. Hinch et son directeur général Jeff Luhnow pour un an, suite aux résultats d’une enquête menée sur des actes de «vols de signaux». De plus Manfred a clairement identifié Alex Cora, actuel gérant des Red-Sox de Boston (qui était assistant gérant des Astros au moment des faits) comme étant le cerveau de ce stratagème. Manfred va plus loin : il  a mentionné que le cas de Cora était toujours en discussion dans les hautes sphères du Baseball majeur et qu’il sera sanctionné plus tard.

Les sanctions ne s’arrêtent pas là. Les Astros seront privés des premiers et deuxièmes choix aux repêchages de 2020 et 2021, en plus de devoir payer une juteuse amende de 5 millions de dollars US. Le propriétaire du club, Jim Cran ne l’a pas trouvé drôle et a congédié ses deux hommes de baseball sur le champ. Ouch !

Le message de Manfred

Par ses sanctions, Manfred prouve hors de tout doute qu’il n’est pas en poste que pour ses beaux yeux et pour ne faire plaisir qu’aux propriétaires. Il veut que son sport soit propre à tous les niveaux. Pas juste au niveau de la violence, drogue ou autres substances mais bien, à tous les niveaux, point.

Soyons honnêtes. Toutes les équipes ont tenté un jour ou un autre de faire appel à ce genre de stratagème. Moi-même,  du temps où je jouais au baseball au Québec, nos coachs nous demandaient souvent de transmettre les signaux du receveur alors que nous étions coureurs postés au deuxième but. Nous devions nous gratter la tête, retirer et remettre notre casquette, faire des étirements bref, plein de signaux du genre que nous devions transmettre au banc. De toute façon, 90% du temps, nous n’avions même pas décortiqué correctement la séquence de signaux qui changeait souvent à chaque manche. C’est vieux comme le monde, et c’est plus souvent qu’autrement une perte de temps. Mais pour certains coachs, c’était aussi une bonne façon de s’assurer que nous étions «dans le match».

Mais le système utilisé par les Astros dépasse largement les magouilles de petites ligues. On parle de caméra à circuit fermé placée au champ-centre qui transmettait les signaux du receveur adverse au banc des joueurs des Astros. Les joueurs au banc frappaient sur une poubelle pour à leur tour, transmettre au frappeur les fameux signaux. Tsé ? Un truck de Poste Canada est infiniment plus subtil que cette méthode.

Et si les Astros n’étaient pas les seuls ?

C’est la question que je me pose. Les gens qui ont instauré ce système et demandé à leur propres joueurs d’y adhérer, savent très bien qu’un bon nombre de ces joueurs changeront d’équipe sous peu et que leur «secret» n’en sera plus un. Mais non. Cela a duré entre 2017 et 2018 selon l’enquête, ce qui veut dire qu’une bonne quarantaine de joueurs ont littéralement participé à cette magouille. On est tu d’accord qu’il y a eu très peu de «lanceurs d’alerte» parmi eux ? Ce qui me fait dire que cette méthode ou toute autres méthodes de vols de signaux est beaucoup plus répandues que l’on croit au sein du baseball majeur.

Mais c’est la première fois à mon sens, que ce type de tricherie ait été sanctionné par un commissaire. En tout cas, de façon aussi sévère. Je dis bravo À Rob Manfred pour avoir créé un précédent à ce niveau. Il a fait passer un message clair. On veut du baseball propre.

Personnellement, je doute que, peu importe le système, on arrive à savoir toujours quels lancer sera le prochain. La preuve, 69 fois en 2018, les frappeurs des Astros se sont fait atteindre par un tir. Ce n’était surement pas toutes des «balles échappées» et soyez certains que les joueurs qui ont été atteint par ces lancers, auraient bien aimé le savoir via un p’tit coup sur la poubelle. Ce système de vols de signaux, bien que très élaboré, n’était probablement pas si efficace que ça finalement.

Bon baseball à toutes et à tous !