Nul doute, la transaction effectuée avec les Golden Knights de Vegas, le 9 septembre 2018, fait très bien paraître le directeur-gérant Marc Bergevin, du Canadien de Montréal.
 
Tout comme l'an dernier, l'attaquant Tomas Tatar, du Canadien de Montréal affiche de meilleures statistiques que Max Pacioretty, des Golden Knights de Las Vegas.
 
En effet, le numéro 90 du CH, qui fut obtenu dans la méga-transaction du 9 septembre 2018, avec Nick Suzuki et un choix de 2e ronde (Samuel Fagemo), au repêchage de 2019, présente un dossier de 11-17-28 avec un différentiel de moins deux, 78 tirs au but, 24 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 15:42 minutes en 32 parties.
 
Le choix de repêchage avait été échangé aux Kings de Los Angeles, en retour de deux choix, qui furent deux défenseurs, celui de 3e ronde, Mattias Norlinder et de 5e ronde, Jacob Leguerrier.
 
Pendant ce temps, Pacioretty présente une fiche de 11-16-27 avec un différentiel égal, 133 tirs au but, 19 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 18:01 en 33 parties.
 
L'an dernier, Tatar avait connu sa meilleure saison au chapitre des points, affichant un dossier de 25-33-58 avec un excellent différentiel de plus 21, 195 tirs au but, 34 minutes de punition et un temps d'utilisation de 16:25 minutes en 80 parties.
 
Pacioretty avait eu une fiche de 22-18-40 avec un piètre différentiel de moins 13, 191 tirs au but, 36 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 17:00 en 66 parties, lui qui avait pas moins de 16 rencontres, en raison de blessures.
 
Au total, depuis son arrivée avec le Canadien, Tatar a un dossier de 36-50-86 avec un différentiel de plus 19, 273 tirs au but, 58 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 16:12 minutes en 112 parties, comparativement à un rendement de 33-34-67 avec un différentiel de moins 13, 324 tirs au but, 55 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 17:20 minutes par rencontre en 99 rencontres pour Pacioretty.
 
En carrière, l'ex-joueur du CH, qui a eu 31 ans le 20 novembre, présente un dossier global de 259-256-515 avec un différentiel de plus 23, 2371 tirs au but, 394 minutes de pénalité et un temps d'utilisation de 17:36 minutes en 725 rencontres.
 
Pour Tatar, qui a eu 29 ans le 1er décembre, il a un dossier à vie de 155-159-314 avec un différentiel de plus 16, 1185 tirs au but, 204 minutes de punition et un temps d'utilisation de 15:35 minutes en 539 parties.
 
Il faut aussi souligner que le Canadien de Montréal présente un meilleur dossier global que les Golden Knights depuis cette transaction, car il présente un rendement de 59-41-14 pour 132 points en 114 parties, comparativement à une fiche de 59-44-12 pour 130 points en 115 rencontres pour la troupe de Gerard Gallant.
 
L'an dernier, malgré le fait qu'il avait raté les éliminatoires, le CH avait eu une fiche supérieure à celle des Golden Knights, qui avaient participé aux séries, ayant eu un rendement de 44-30-8 pour 96 points en 82 parties, comparativement à 43-32-7 pour 93 points, en 82 rencontres pour les Knights.
 
Cette saison, c'est un peu la même chose, car le Canadien a un meilleure pourcentage que les Golden Knights, même si ces derniers ont un point de plus, le CH ayant un rendement de 15-11-6 pour 36 points (,563) en 32 rencontres, comparativement à 16-12-5 pour 37 points (,561) en 33 parties pour les Knights.
 
Soulignons qu'après la saison 2017-2018, rien n'annonçait ce scénario, car les Golden Knights avaient connu une fiche extraordinaire de 51-24-7 (109 points en 82 matchs), lors de leur première saison dans la LNH, s'inclinant dans la finale de la Coupe Stanley, en cinq matchs, face aux Capitals de Washington, alors que le Canadien, qui avait eu un piètre rendement de 29-40-13, pour seulement 71 points en 82 matchs, avait raté les séries éliminatoires.
 
Pour en revenir à l'ensemble de la transaction, il faut souligner qu'en plus de Tatar, qui surclasse Pacioretty, le Canadien a obtenu Nick Suzuki, qui affiche un dossier de 6-9-15 avec un différentiel de moins trois en 32 parties avec le club, au 7e rang des pointeurs chez les recrues, alors que le défenseur Jacob Leguerrier, qui a eu 19 ans, le 22 novembre, affiche un dossier de 2-13-15 avec un différentiel de plus 13 en 28 matchs dans l'uniforme des Greyhounds de Sault Ste. Marie (OHL), alors que l'autre défenseur, Mattias Norlinder, qui aura 20 ans le 12 avril prochain et dont la fiche globale est de 6-7-13 avec un différentiel de plus sept en 27 matchs avec le club Modo d'Ornskoldsvik, dans la première division de la ligue de Suède.
 
Il s'est attiré les éloges en cette campagne, certains comparant son jeu à celui de Nicklas Lidstrom, l'ex-défenseur vedette des Red Wings de Detroit.
 
On répète souvent que les meilleures transactions sont celles que nous n'effectuons pas, mais dans le cas de Max Pacioretty, c'est vraiment le contraire qui s'est produit pour Marc Bergevin et le Canadien de Montréal.