Un incident particulier est survenu dimanche dernier lors de la présentation du marathon United Airlines de Guam, précisément dans la ville de Tumon. Guam est une île située dans l’est de la mer des Philippines, territoire non incorporé des États-Unis.

 On rapportait qu’au lendemain de cet événement, soit lundi dernier,  l’enquête se poursuivait et qu’aucune arrestation n’avait encore été faite.

 Que s’est-il passé ? Il faut dire que cet événement se veut festif, comparable au Flying Pig Marathon de Cincinnati que j’ai déjà couru. Les gens déguisés se présentent sur la ligne de départ pour vivre une expérience qui se démarque des autres compétitions du genre. Tout le long du parcours, on s’amuse et on réalise rapidement que la pression d’établir un bon temps n’existe pratiquement pas pour la plupart des participants. Il y a deux ans, on a même dû interdire à un nudiste d’amorcer le marathon à Cincinnati !

 

Un marathon des plus festifs mais qui aurait pu prendre une tournure imprévue.

 

C’est une femme qui marchait le long du parcours avec les membres de sa petite famille qui a raconté la tournure des événements. Une automobile a accéléré soudainement sur la droite  du parcours vers la ligne d’arrivée, créant instantanément un climat de frayeur parmi les spectateurs et les coureurs présents.

 Les policiers ont entamé rapidement une poursuite qui s’est terminée pas très loin de la ligne d’arrivée. Heureusement qu’il pleuvait lors de cet incident, une température qui avait incité la majeure partie des spectateurs à se réfugier sous des abris.

 L’automobile conduite par un homme regroupait des gens sur la banquette arrière. On ne rapporte heureusement aucun blessé. Les gens criaient et se demandaient ce qui se déroulait devant eux.

 

Le marathon de Guam, comparable au Flying Pig de Cincinnati.

 

Ce marathon réunissait 4,000 participants qui ont pu terminer, pour la plupart, dans le calme et sans réaliser ce qui venait de se dérouler quelque temps auparavant.

 À la lecture du récit de cet accroc, on pourrait facilement conclure que l’on parle d’une erreur humaine. On a l’impression que cette voiture s’est logée dans cet espace sans vraiment sans apercevoir et que par la suite, le conducteur a peut-être paniqué. Toutefois, il faut vraiment se demander comment l’auto a pu se retrouver dans cette fâcheuse position qui aurait facilement pu provoquer des scènes beaucoup plus graves.

 Nécessairement, il faudra assurément réviser le plan de sécurité de cette organisation qui a peut-être failli à la tâche cette journée-là.

 

 

Il faudra certainement réviser le plan de sécurité pour cet événement.

 

Même si on peut parler d’un incident isolé, on se rend compte que la panique peut dorénavant s’installer facilement dans de telles circonstances et que les gens qui vivent ce genre d’expérience ramènent pratiquement instantanément les attentats survenus lors du marathon de Boston.

 On parle d’un concours de circonstances à une semaine de Boston mais il n’en demeure pas moins que malgré les années, la crainte repose tranquillement dans notre subconscient et peut s’activer par le moindre détail qui peut survenir ou simplement se dérouler devant nos yeux.

 Force est d’admettre que les coureurs se présentent aux épreuves sans vraiment le réaliser, avec une attention particulière, différente des années qui ont précédé 2013.

 

PS:  À noter que des  drones seront utilisés pour assurer la sécurité lors du marathon de Boston.