29 mars 1999.

La saison régulière de la LNH tire à sa fin. Le Canadien s’apprête à rater les séries pour la première de trois années consécutives. Son meilleur marqueur, Martin Rucinsky, ne finira même pas la saison avec vingt buts. Jeff Hackett est le gardien numéro un du club, lui qui est arrivé à Montréal en provenance de Chicago alors que Jocelyn Thibault faisait le chemin inverse. Évidemment, les fans du Canadien n’ont pas été les seuls déçus cette année-là. Mais bon, revenons au 29 Mars 1999…

Virtuellement éliminés des séries éliminatoires, les Rangers de New York affrontent leurs grands rivaux, les Islanders. Comptant sur plusieurs bons joueurs dans leurs rangs, les Blue Shirts ont déçu pendant quelques années au tournant du nouveau millénaire, malgré des alignements bondés d’excellents joueurs surpayés mais sous-performants. En 1998-99, les Rangers pouvaient compter sur Wayne Gretzky (photo de début de billet), Brian Leetch, Adam Graves,  Kevin Stevens et Mike Richter.

Âgé de 38 ans, le vieux numéro 99 des Rangers ne dominait plus comme jadis. Au 29 Mars, il ne comptait que huit petits buts. Avec des gardiens plus gros, des défensives plus hermétiques et l’accrochage toléré, l'ancien des Racers d'Indianapolis ne pouvait plus compter sur ses petits tours de magie pour marquer régulièrement comme par le passé. Il n’avait, par contre, rien perdu de ses incroyables talents de passeur…

Ce jour-là, contre les Islanders, personne encore ne savait que Gretzky se retirerait à la fin de la saison, lui qui ne l’a annoncé que quelques jours à peine avant la dernière partie. Sans le savoir, les partisans des Blue Shirts et de la LNH en général allaient assister au dernier but de la carrière de l’ancienne vedette des Oilers et des Kings. Le meilleur pointeur de l’histoire de la LNH allait se contenter de neuf petits buts pour sa dernière saison dans la meilleure ligue au monde!

Cependant, ce dernier but a aussi permis à Gretzky de devenir l’unique détenteur d’un record non-homologué dans l’impressionnant dossier des records du numéro 99 des Rangers dans la LNH. En effet, ce but qu’il marqua le 29 Mars 1999 a été le 1072ème de sa carrière au hockey professionnel, saison et séries incluses, dans l’AMH et dans la LNH. Se faisant, il devançait Gordie Howe, son idole d’enfance, au premier rang de tous les temps pour les buts au hockey professionnel nord-américain.

Voici le but en question :

 

 

Pas le plus beau, certes, mais ce but aura permis à l’équipe receveuse de remporter son match contre ses rivaux des Islanders. Un dernier but gagnant pour La Merveille,  celui qui a fait de lui le meilleur de tous les temps. D’ailleurs, Gretzky lui-même avoua dans une entrevue avoir trouvé ce but plutôt laid, mais qu’à ce point, il était seulement bien content de marquer, puisqu'il ne le faisait plus souvent à la fin de sa carrière!

Vingt jours plus tard,  joua le dernier match de son illustre carrière. Encore aujourd’hui, peu de gens mentionnent ce fameux but du 29 Mars 1999, qui allait mettre la touche finale à sa légende. Pourtant, ce but oublié aura été l’un des plus importants de l’histoire du hockey...