Mourir à 32 ans. Inacceptable et incompréhensif quand on parle d’une coureuse de fond professionnelle.

 Le monde de la course à pied a été ébranlé il y a quelques jours suite au décès de Gabrielle Grunewald après une lutte contre le cancer qui aura duré dix ans.

 Celle que l’on surnommait affectueusement Gabe s’est particulièrement illustrée avec l’équipe de cross country de l’université du Minnesota. Elle fut diagnostiquée en 2009 pour un cancer des glandes salivaires alors que l’année suivante, on lui découvrait un cancer de la glande thyroïde.

 Source: instagram justin Grunewald

Elle avait remporté le championnat américain en salle pour le 3000 mètres.

 

Malgré ses traitements, elle a continué à courir pour terminer au 4e rang lors des essais olympiques en 2012. Elle a aussi remporté le championnat américain en salle pour le 3000 mètres.

 Justin, son mari, l’avait rencontrée alors qu’il l’entraînait pour la réalisation de son premier marathon. Inutile de dire qu’il fut ébranlé lors des derniers moments, partageant ses émotions sur son compte instagram. « Je lui ai dit au revoir à mon héroïne, ma meilleure amie, mon inspiration, ma femme. En sa compagnie, j’ai toujours eu l’impression d’être le Robin devant Batman ! Je sais que je n’arriverai jamais à combler ce vide dans mon cœur. »

 Une fondation avait été mise sur pied et les profits seront versés au St-Judes Childrens Research Hospital de Memphis, un endroit où j’ai eu le privilège de courir sur les terrains extérieurs de l’emplacement lors de ma participation au marathon de Memphis l’an dernier.

 Source: instagram Justin Grunewald

Des moments précieux lorsque le couple se retrouvait ensemble.

 

« Merci pour votre appui qui l’a préparée à se diriger vers le ciel et à s’y rendre sans souffrance. Elle voulait que les gens soient heureux et courageux et qu’ils gardent espoir dans le monde », de poursuivre son mari.

 Tout indique que lors des derniers jours, la situation a empiré rapidement ce qui a incité son entourage à la déplacer vers les soins de confort. Elle a dit : « Merci de me fournir l’opportunité de me sentir vivante, de pouvoir traverser avec facilité la vie en poinçonnant ma carte de temps sur cette terre. Même si je ne l’affiche pas trop en ce moment, je chéris chaque seconde. »

 Son mari croit fermement que les gens ne se souviendront pas uniquement de ses performances mais plutôt de l’inspiration d’une femme qui refusait de baisser les bras face à cet ennemi.

 Source: instagram Justin Grunewald

Le sourire malgré les moments difficiles.

 

On imagine que dans les circonstances, les derniers moments furent des plus émotifs pour ce couple. « Comme les secondes commencent à s’allonger entre tes respirations, je te tiens la main si serrée et j’ai tellement peur. Mais je sais que tu seras toujours à mes côtés », a écrit son mari pour expliquer les derniers moments de son épouse.

 Le 4 mai dernier, Gabrielle devait participer à une course de 5km mais a dû être hospitalisée à cause d’une infection. « Ce n’est pas perdu pour moi. C’est peut-être l’une des façons les plus poignantes de démontrer à quel point la recherche est critique », avait déclaré Gabe.

 Un décès qui fait vraiment réfléchir par sa grande injustice. Alors, profitons pleinement de la vie, n'est-ce pas ?

Source: Instagram Justin Grunewald