On peut dire que la présente finale de la saison 2019-2020 est axée sur la robustesse et le nombre de mises en échec en est la preuve évidente.
 
En effet, dans chacun des trois premiers matchs de cette ultime ronde, il y a eu 100 mises en échec, les deux formations atteignant le plateau des 50 dans les trois rencontres.
 
Il y a eu 106 mises en échec dans le premier match (56 par le Lightning et 50 par les Stars), 101 dans la deuxième partie (51 par le Lightning et 50 par les Stars) et pas moins de 113 dans la troisième rencontre, 59 par les Stars et 54 par le Lightning.
 
Soulignons que lors de la finale de 2012-2013, opposant les Bruins de Boston aux Blackhawks de Chicago, il y avait eu un total de 120 mises en échec lors du premier match, 61 par les Blackhawks et 59 par les Bruins, mais ce match avait été décidé à 12:08 de la troisième période de prolongation, expliquant le total élevé de mises en échec, car cela équivalait à presque deux rencontres complètes (112:08 minutes). 
 
L'an dernier, lors de la finale opposant les Blues de St. Louis aux Bruins de Boston, il n'y avait eu que 492 mises en échec en sept rencontres, une moyenne de 70,29 par match et une seule fois une équipe avait atteint le plateau des 50 sur ce plan, les Blues ayant eu exactement 50 mises en échec (contre 31 pour les Bruins) lors d'un gain de 3-2, en prolongation, le 29 mai 2019, au TD Garden de Boston.
 
Ces deux formations avaient plusieurs joueurs avec des physiques imposants et pratiquaient un style très robuste et cette facette avait fait en sorte qu'elles avaient atteint la grande finale.
 
Le Lightning est la formation la plus robuste des présentes séries !
 
Un autre fait qui frappe dans les séries de 2019-2020, c'est que le Lightning de Tampa Bay, un club très talentueux, est la formation qui présente la plus haute moyenne de mises en échec par match sur ce plan.
 
La formation de Jon Cooper présente une moyenne de 46,13 mises en échec par rencontre, en totalisant 1015 en 22 parties, devant les Stars de Dallas, dont la moyenne est de 43,25 par rencontre, eux qui ont un total de 1038 mises en échec (le plus élevé de la LNH), mais en 24 matchs.
 
Blake Coleman et Cédric Paquette totalisent plus de 100 mises en échec
 
Dans les présentes séries, quatre joueurs ont atteint le plateau des 100 mises en échec, dont deux joueurs du Lightning, Blake Coleman, qui domine le circuit avec un total de 107 et Cédric Paquette, qui vient au 4e rang avec 102, les deux joueurs ayant disputé 22 rencontres.
 
Les deux autres joueurs dans ce groupe sont, le défenseur Jamie Oleksiak, des Stars de Dallas, qui en a 106 en 24 matchs (une de moins que le meneur) et l'attaquant Matt Martin, des Islanders de New York, qui a en 103, en 24 rencontres.
 
C'est là que nous réalisons que le Lightning de Tampa Bay ne possède aucune faiblesse évidente et qu'il a tous les atouts nécessaires pour remporter la Coupe Stanley en 2019-2020.
 
LES SEPT MATCHS DE LA FINALE DE 2018-2019
27 mai 2019-St. Louis 2 (33) à Boston 4 (32)
29 mai 2019-St. Louis 3 (50) à Boston 2 (pro.) (31)
1 juin 2019-Boston 7 (29) à St. Louis 2 (35)
3 juin 2019-Boston 2 (41) à St. Louis 4 (44)
6 juin 2019-St. Louis 2 (34) à Boston 1 (43)
9 juin 2019-Boston 5 (27) à St. Louis 1 (29)
11 juin 2019-St. Louis 4 (36) à Boston 1 (28)
------------------------------ ------------------------------ --------
LES MATCHS DE LA FINALE DE 2019-2020
19 septembre 2020-Dallas 4 (50) à Tampa Bay 1 (56)
21 septembre 2020-Dallas 2 (50) à Tampa Bay 3 (51)
23 septembre 2020-Tampa Bay 5 (54) à Dallas 2 (59)
25 septembre 2020-Tampa Bay vs Dallas (20h)
26 septembre 2020-Dallas vs Tampa Bay (20h)
28 septembre 2020-Tampa Bay vs Dallas (si nécessaire, 20h)
30 septembre 2020-Dallas vs Tampa Bay (si nécessaire, 20h)
------------------------------ ------------------------------ --------