Le directeur général et entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil a frappé un coup de circuit en parvenant à persuader l’attaquant de 16 ans Zachary Bolduc que le meilleur chemin vers le circuit Bettman passait par la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«Il a tous les atouts en main pour devenir un joueur complet. On va lui laisser le temps d’arriver et de s’adapter à notre équipe, mais je ne suis pas trop inquiet face à ça», a indiqué le grand manitou de l’Océanic dans un communiqué de presse.

L’an dernier, Bolduc a fait la pluie et le beau temps avec les Estacades de Trois-Rivières dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, récoltant au passage 54 points en 42 rencontres.

Cette magnifique campagne s’est soldée par une sélection au 16e rang par l’Océanic, mais Bolduc avait d’autres plans en tête que de se présenter à Rimouski puisqu’il avait manifesté son intérêt de poursuivre son développement avec l’Académie Mount St Charles aux États-Unis, ce qui explique la raison pour laquelle il a glissé en fin de première ronde. À ce moment, il était classé en cinquième position sur la liste de la Centrale de recrutement de la LHJMQ.

Le passé riche en émotions de l’Océanic, qui fête ses 25 ans d’existence, a fort possiblement joué un rôle majeur dans le verdict final de Bolduc. On a seulement à se lever la tête et regarder attentivement au plafond du Colisée Financière Sun Life pour réaliser à quel point Vincent Lecavalier, Brad Richards et Sidney Crosby ont eu leur mot à dire dans l’histoire de la franchise.

De plus, la présence du jeune surdoué Alexis Lafrenière a assurément pesé dans la balance. Tous les projecteurs seront tournés vers le capitaine de l’Océanic qui est pressenti à être sélectionné au tout premier rang lors du prochain encan amateur de la LNH qui se déroulera au domicile des Canadiens de Montréal au mois de juin. À ses côtés, il obtiendra une plus grande attention de la part des recruteurs.

Enfin, afin de l’aider à prendre une décision, le nouvel immortel de l’Océanic et de la LHJMQ, Sidney Crosby, a pris le temps d’appeler Bolduc personnellement pour lui expliquer comment il s’était senti lors de son court et fructueux passage de deux saisons dans le Bas-Saint-Laurent. Un coup de fil que le jeune homme natif de Bécancour n’oubliera jamais. Pensez-y deux secondes…. il parlait avec le meilleur joueur de hockey sur cette planète. C’est fou!

«Je ne mentirai pas, ce fut gros pour moi cet appel. C’est Crosby, quand même! Et il a pris le temps de me parler de comment il s’était senti à Rimouski… Ça en dit long sur la qualité de l’encadrement offert là-bas. Disons que ça m’a frappé», a mentionné le jeune joueur de centre au journaliste et directeur des sports du Nouvelliste, Steve Turcotte, qui a été le premier à rapporter la nouvelle.

Guillaume Richard, le prochain?

La décision de Bolduc pourrait convaincre un autre récalcitrant à réfléchir à son avenir. Le défenseur Guillaume Richard, qui a été sélectionné au septième échelon par les Tigres de Victoriaville lors du dernier repêchage de la LHJMQ, a donné son accord de principe à l’Université du Maine en février, mais évaluerait toujours ses options en compagnie de sa famille et son agent.

Richard a porté les couleurs du Blizzard du Séminaire St-François la saison dernière. En 38 parties, le quart-arrière de 6'1" a totalisé 27 points sous les ordres de Frédéric Parent.

«Je me compare à Thomas Chabot. J’aime appuyer l’attaque, mais je suis également capable de bien jouer défensivement. Je peux être utilisé dans toutes les facettes du jeu», s’est décrit Richard.

Ce serait toute une prise pour les Tigres! On s’en reparle ;)