Même s'il a remporté  une victoire face aux Golden Knights de Vegas samedi soir, ce gain pourrait nuire aux chances du Canadien de Montréal de participer aux éliminatoires.

En effet, cette victoire a été obtenue en tirs de barrage et le premier critère pour le bris d'égalité pour les équipes est le total de gains en temps régulier et le deuxième critère est celui des gains en bris d'égalité et en prolongation.

Contrairement à ce que signalait Claude Julien,  le fait d'avoir échappé le gain en temps régulier contre une équipe de l'Association de l'Ouest n'était pas comme si cela était contre une équipe de l'Association de l'Est, il  n'a pas totalement raison, car son équipe devra récolter un point de plus que la plupart des équipes qui le précèdent au classement, car elles ont un total de gains en temps régulier supérieur au Tricolore.

Actuellement, le Canadien se retrouve avec un dossier de 22-21-7 pour 51 points en 50 matchs et occupe la sixième position de sa division et la 12e place de l'Association de l'Est, accusant un retard de six points sur les Panthers de la Floride, qui affichent un dossier de 26-16-5 pur 57 points en 47 matchs et occupent la troisième place de la section Atlantique et un retard de sept points sur les Blue Jackets de Columbus (25-16-8 pour 58 points en 49 matchs) et les Flyers de Philadelphie (26-17-6 pour 58 points en 49 rencontres).

Ces trois équipes totalisent plus de gains en temps régulier que le Canadien, les Panthers (21), les Blue Jackets (19) et les Flyers (17), comparativement à seulement 15 pour le CH.

Les autres équipes qui devancent le Canadien, mais qui ne sont pas dans le tableau des huit équipes du portrait des éliminatoires ont également plus de gains en temps régulier  que le club de Claude Julien, les Hurricanes de la Caroline, (57 points en 48 matchs, 20 gains en temps régulier), les Maple Leafs de Toronto (57 points en 49 matchs, 20 gains en temps régulier), les Sabres de Buffalo (51 points en 49 matchs, 17 gains en temps régulier) et aussi les Rangers de New York, qui n'ont qu'un point de retard sur le CH, mais quatre matchs de plus à disputer, ayant un dossier de 50 points en 46 matchs avec 20 gains en temps régulier.

Le total de 15 gains en temps régulier du Canadien le classe au 26e rang du classement général, tout juste devant les Red Wings de Detroit (10), alors que quatre autre équipes en totalisent 13, les Ducks d'Anaheim, les Sénateurs d'Ottawa, les Devils du New Jersey et les Kings de Los Angeles.

Soulignons qu'en se rendant au deuxième bris d'égalité, le total des gains en temps régulier et en prolongation, le Canadien se retrouve également derrière toutes les équipes qui le devancent dans l'Association de l'Est.

On sait que la Ligue nationale de hockey tente par tous les moyens d'inciter les équipes à offrir un bon spectacle et de triompher dans les 60 minutes du temps régulier et cette saison, elle a instauré un nouveau règlement pour que cela puisse continuer d'être la direction que les 31 équipes emprunteraient.

Il n'arrive pas souvent que le bris d'égalité soit utilisé pour déterminer les positions des équipes qui participent aux séries éliminatoires, mais nous pouvons nous souvenir qu'en 2008-2009, le Canadien y avait participé en étant favorisé par ce bris d'égalité, car il avait terminé au 8e rang de l'Association de l'Est, à égalité avec les Panthers de la Floride, les deux équipes avaient eu un dossier identique de 41-30-11 pour 93 points en 82 matchs, mais le premier bris d'égalité était le meilleur dossier entre les deux équipes durant la saison et le Canadien avait eu une fiche de 3-1-0 dans les quatre matchs joués contre les Panthers.

Le Canadien avait eu l'avantage grâce à un gain de 6-5, en tirs de barrage, le 4 janvier 2009, au Centre Bell, un match dans lequel le défenseur Andrei Markov avait fait la différence, marquant l'unique but de la fusillade, face au gardien Craig Anderson.

Lors de la saison écourtée de 48 matchs en 2012-2013, le premier bris d'égalité lors de cette période (plus de gains) avait aussi fait la différence, car deux équipes avaient terminé à égalité en huitième position de l'Association de l'Ouest avec 55 points, le Wild du Minnesota, qui avait eu un dossier de 26-19-3 avait eu le meilleur sur les Blue Jackets de Columbus, qui avaient un un rendement de 24-17-7.

Pour en revenir au gain de samedi du Canadien, on sait que rien n'est assuré dans les matchs de la LNH et le Canadien, qui menait 3-0 après une période et 4-2 avec  moins de deux minutes à jouer en troisième période, a réussi à sauver les meubles, ce qui n'a pas été le cas des Islanders de New York, qui menaient 4-1 en troisième période, avant de s'effondrer et de s'incliner 6-4, face aux Capitals de Washington.

Tous les matchs du Canadien seront importants, mais encore plus ceux qui auront lieu contre les équipes impliquées et le CH a trois duels à jouer contre les Panthers de la Floride, un contre les Blue Jackets de Columbus, un contre les Hurricanes de la Caroline, deux contre les Maple Leafs de Toronto et trois contre les Sabres de Buffalo, alors qu'il a disputé ses trois rencontres face aux Flyers de Philadelphie.

Voici un aperçu des équipes qui luttent avec le Canadien pour une place dans les éliminatoires.

LE CLASSEMENT DE L'ASSOCIATION DE L'EST

ÉQUIPE-PJ-V-D-(P-F)-PTS-VTR-VTRP

Floride-47-26-16-(5)-57-21-23 (3e section Atlantique)

Columbus-49-25-16-(8)-58-19-25 (7e Association Est)

Philadelphie-49-26-17-(6)-58-17-21 (8e Association Est)

Caroline-48-27-18-(3)-57-20-25 (9e Association Est)

Toronto-49-25-17-(7)-57-20-24 (10e Association Est)

Buffalo-49-22-20-(7)-51-17-21 (11e Association Est)

Montréal-50-22-21-(7)-51-15-19 (12e Association Est)

(PJ: parties jouées; V: victoires; D: défaites; (P-F): défaites en prolongation et fusillade; VTR: victoires en temps régulier; VRTP: victoires en temps régulier et en prolongation.)