Depuis le début des séries éliminatoires, le défenseur Victor Hedman, du Lightning de Tampa Bay est flamboyant et sa production en attaque le classe dans un groupe limité de l'histoire de la LNH.
 
En effet, le grand arrière-garde de 6'06'' et de 225 livres, qui a présenté un dossier de 11-44-55 avec un différentiel de plus 27 en 66 matchs lors du calendrier régulier, affiche un rendement de 8-6-14 avec un superbe différentiel de plus 17 (le plus élevé du circuit) dans ses 18 matchs éliminatoires.
 
Son total de huit buts est l'un des plus élevés de l'histoire de la Ligue nationale de hockey pour les défenseurs en éliminatoires, car cet exploit a été réalisé par seulement sept autres défenseurs, dont deux ont réussi ce tour de force en deux occasions, Paul Coffey et Denis Potvin.
 
Paul Coffey, qui détient le record pour le plus de buts (12) par un arrière-garde, a réalisé l'exploit à deux reprises, marquant 12 fois en 1984-1985 et neuf fois en 1983-1984, dans l'uniforme des Oilers d'Edmonton.
 
Denis Potvin est l'autre défenseur qui a eu cette fiche deux fois, en 1980-1981 et 1982-1983, dans l'uniforme des Islanders de New York, équipe avec laquelle il a été associé durant toute sa carrière.
 
Les autres défenseurs sont Brian Leetch (11), des Rangers de New York en 1993-1994 et les trois autres ont réussi l'exploit dans l'uniforme des Bruins de Boston, Bobby Orr (9), en 1969-1970, Brad Park (9), en 1977-1978 et Raymond Bourque (8), en 1982-1983.
 
C'est arrivé six fois que les défenseurs aient remporté la Coupe Stanley, lors des années des exploits en question, Brad Park et Raymond Bourque ayant raté l'objectif.
 
Dans le cas de Victor Hedman, qui est l'un des finalistes pour l'obtention du Trophée James Norris, remis au défenseur par excellence, il tentera de mener son équipe à la finale de la Coupe Stanley, en triomphant des Islanders de New York, lui qui pourrait se retrouver au sommet de cette liste de défenseurs, si jamais il se retrouvait dans la ronde ultime.
 
Soulignons que son total de huit buts en 18 matchs lors des présentes séries est un de plus que sa fiche de sept buts, lors de ses 84 premières rencontres disputées en éliminatoires, de 2010-2011 à 2018-2019.
 
Dans les présentes séries, il y a Shea Theodore, des Golden Knights de Vegas, qui a bien fait avec une fiche de sept buts en 20 matchs et Miro Heiskanen, des Stars de Dallas, qui a marqué cinq fois en 21 matchs et qui participera à la finale de la Coupe Stanley.
 
Un autre fait important, tous les défenseurs qui ont marqué huit buts ou plus en une saison dans les éliminatoires, ont été admis au Panthéon du hockey de la LNH et Victor Hedman se dirige vers cet honneur également.
 
LES DÉFENSEURS AVEC HUIT BUTS OU PLUS DANS LES ÉLIMINATOIRES
Paul Coffey, Oilers d'Edmonton, 1984-1985 (12-25-37 en 18 matchs, Coupe Stanley)
Brian Leetch, Rangers de New York, 1993-1994 (11-23-34 en 23 matchs, Coupe Stanley)
Bobby Orr, Bruins de Boston, 1969-1970 (9-11-20 en 14 matchs, Coupe Stanley)
Brad Park, Bruins de Boston, 1977-1978 (9-11-20 en 15 matchs, défaite en finale de la Coupe Stanley)
Denis Potvin, Islanders de New York, 1980-1981 (8-17-25 en 18 matchs, Coupe Stanley)
Denis Potvin, Islanders de New York, 1982-1983 (8-12-20 en 20 matchs, Coupe Stanley)
Raymond Bourque, Bruins de Boston, 1982-1983 (8-15-23 en 17 matchs, défaite en finale de la Conférence Prince de Galles) 
Paul Coffey, Oilers d'Edmonton, 1983-1984 (8-14-22 en 19 matchs, Coupe Stanley)
Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay, 2019-2020 (8-6-14 en 18 matchs, Finale de l'Association de l'Est ??)