Imaginez revivre la Disco Demolition Night... à chaque partie des White Sox de Chicago. C'est du moins ce que leurs partisans sont en train de vivre en ce moment.

La saison 2018 était supposée être l'année où les White Sox démontrent qu'il y a eu du progrès. Après tout, ils comptent sur un noyau composé de José Abreu, Yoan Moncada et Matt Davidson au bâton, ainsi que sur des jeunes lanceurs tels Lucas Giolito et Reynaldo Lopez.

À la place, ils ont décidé de devenir, une fois de plus, les moutons noirs de leurs voisins du Nord, les Cubs de Chicago, mais également du baseball majeur au grand complet. Qu'on se le tient pour dit, ils sont seulement 4e dans la Centrale de l'Américaine parce que les Royals ont fait encore pires. Par conséquent, les White Sox jouent devant un Guaranteed Rate Field presque vide parce que ce qui reste de leurs partisans a décidé de ne pas voir ce triste spectacle. J'aurais honnêtement fait la même chose.

Qu'est-ce qui explique cette régression ? Comment ce fait-il que les White Sox peuvent être si mauvais ? 

Ce ne sera pas à cause d'Abreu. Ce ne sera pas à cause de Matt Davidson non plus. Ils frappent pour la puissance et ils le font quand même bien jusqu'à maintenant. Ce qui m'inquiète davantage, c'est leurs supposés futurs joueurs étoiles.

Commençons par Yoan Moncada. Au niveau mineur, Moncada maintenait une moyenne respectable de .285, mais qui se fait souvent retirer sur des prises. Il était capable de compenser ses retraits avec les buts volés. À sa première saison complète dans les majeurs jusqu'ici, il se fait retirer sur des prises plus que n'importe qui, et il se classe parmi les pires joueurs de 2e but défensif. De plus, il n'a réussi que 9 buts volés.

Peut-être que cette équipe ne peut pas toucher à la balle. Peut-être que les White Sox souffrent du syndrome Chris Davis. Au moment d'écrire ces lignes, les frappeurs des Sox ont retiré sur des prises 863 fois. Seuls les Padres de San Diego ont fait pire. Ils sont également la 2e pire équipe du baseball majeur pour les buts sur balle avec seulement 227. Cette équipe ne connaît tout simplement pas la patience au bâton. C'est sans doute pourquoi la grande majorité de leurs partisans ont... ben... perdu patience.

Le fait qu'ils sont la 2e pire équipe défensive des ligues majeures n'aide pas non plus. En fait, ils ne sont pas capables de jouer en défense. Genre, pas du tout. Je peux comprendre qu'ils reconstruisent, mais quand même.  Ils ne peuvent pas ramasser un roulant. Ils ne peuvent pas capter un ballon. Ils ne peuvent retirer des voleurs de buts. Personne n'hésite à voler un but contre eux. C'est ce qui arrive quand Omar Narváez est votre receveur titulaire.

Vous pensez que ça ne pourrait pas être pire ? Attendez de voir leurs lanceurs !

Les lanceurs des White Sox sont tellement pourris qu'ils font paraître les lanceurs des Reds de Cincinnati comme étant des candidats au trophée Cy Young. Leur moyenne de points mérités frise le chiffre 5. Ils donnent des buts sur balle comme ils donnent des bonbons aux enfants. Ils sont incapables de retirer des frappeurs sur des prises alors qu´on voit de plus en plus de retraits sur des prises.

On attend encore l'éclosion de Lucas Giolito, qui a une moyenne de points merités de 6.59. Carson Fulmer a connu un bon début de carrière comme partant la saison dernière avec une moyenne de points mérités de 3.86. La guigne de 2e année le frappe en plein visage avec une moyenne de 8.07. Hector Santiago est tellement pourri qu'il fût relégué à l'enclos des releveurs. Il encore pire comme releveur. Dans le cas de Miguel Gonzalez, il est tellement pourri lors de ses 3 départs que les dieux du baseball ont décidé qu'il va faire un tour sur la liste des blessés. Et oui, James Shields lance encore dans le baseball majeur. 

Dommage, parce que Reynaldo Lopez est le seul lanceur partant qui a bien performé cette saison.

Chez les releveurs, Danny Farquhar a vu sa saison être écourtée en raison d'une hémorragie au cerveau. Bruce Rondon était correct avec les Tigers de Détroit à ses trois premières saisons. Mais depuis deux ans, il a décidé d'imiter le Disco Demolition Night. Quand c'est rendu que Joakim Soria est votre spécialiste de fin de match, c'est que vous n'avez pas beaucoup de profondeur dans votre enclos des releveurs. Nate Jones est le seul véritable releveur étoile de cette équipe, mais même lui devrait être en train de compter les jours avant d'être échangé à une équipe de pointe.

Les White Sox de Chicago, mesdames et messieurs !

----

Les jeunes joueurs qui sont supposés former le visage de l'avenir pour les White Sox ont, dans certains cas, régressé de manière dramatique. C'était supposé être l'année de la progression pour ces jeunes joueurs et ils ont décidé d'imiter l'état du terrain lors du Disco Demolition Night. Tout cela a créé un immense trou dans l'assistance cette saison, sans faire de mauvais jeu de mots.

Depuis le départ du gérant Ozzie Guillen lors de la saison 2011, les White Sox n'ont connu qu'une seule saison gagante. C'était l'année suivante en 2012, alors que l'équipe comptait encore sur Paul Konerko, Adam Dunn, A.J. Pierzynski, José Quintana et un jeune Chris Sale. Ce n'est finalement que lorsque qu'on échange Sale avant le début de la saison 2017 que les White Sox entrent finalement dans une phase de reconstruction. Rendu à l'an 2, on ne voit pas encore la lumière au bout du tunnel.

Jerry Reinsdorf semble plus intéressé à acheter les Coyotes de l'Arizona que de mener les opérations baseball à Chicago. Il était, semble-t-il, tellement déçu de ne pas entrer dans la sphère du hockey que la qualité de l'équipe en a souffert. On le voit même au basketball avec les Bulls de Chicago.

Voilà ce que les partisans des White Sox auront avoir affaire au cours des prochaines années. Au lieu de progresser au classement, l'équipe s'enfonce davantage dans les bas fonds, jusqu'à rendre les Royals de Kansas City jaloux. Ils sont redevenus les petits frères des Cubs de Chicago. Ils sont 4e dans la division Centrale, la pire division du baseball majeur. Cette équipe devra maintenant endurer des années de médiocrité pour des saisons à venir.

Aussi bien créer un autre tour béant sur le terrain du Guarenteed Rate Field et déclarer forfait pour le reste de la saison...