BROSSARD - Dale Weise trouve que John Moore, des Rangers de New York, sera moins crédible la prochaine fois qu'il prétendra ne pas être un joueur salaud.

« Sa réputation est d'autant entachée qu'il a commis deux gestes répréhensibles en l'espace d'une quinzaine de matchs seulement », a souligné l'attaquant du Canadien, samedi.

Après avoir fait de Weise sa première victime au cours de la finale de l'Est le printemps dernier, Moore vient d'écoper une deuxième suspension - de cinq matchs celle-là - pour une mise en échec illégale à la tête.

« J'ai vu qu'il avait contacté le gars du Wild (Erik Haula) qu'il a frappé afin de lui présenter des excuses. Moi, j'attends encore ses excuses », a lancé Weise, après la séance d'entraînement de l'équipe à Brossard.

Le combatif ailier a dit que le coup que Moore a porté à l'endroit de Haula était identique à celui qu'il lui a asséné dans le cinquième match de la finale de l'Est. Moore, âgé de 24 ans, avait écopé une suspension de deux rencontres en séries.

« C'est malheureux parce qu'on m'a dit de bonnes choses à son endroit et j'ai également pris connaissance des remords qu'il a eus, a tempéré Weise. C'est un gars discret qui n'est pas nécessairement un joueur très physique. Je suis convaincu qu'il ne tente pas de blesser des adversaires. Ça se passe vite dans le feu de l'action. Il est impliqué dans une vive lutte en défense chez les Rangers. Il fait tout en son possible afin de conserver son poste. »