BROSSARD, Qc - Cole Caufield a retrouvé ses coéquipiers sur la patinoire de Complexe sportif Bell, lundi matin, mais l'infirmerie du Canadien de Montréal continue de déborder.

Le gardien Carey Price devait recommencer à patiner, alors qu'il poursuit sa rééducation après avoir subi une opération à un genou le 23 juillet. L'entraîneur-chef Dominique Ducharme a indiqué que Price était malade et que son retour sur la patinoire avait été repoussé à mardi.

Ducharme a admis que le temps commençait à manquer pour Price s'il devait être en mesure de participer à la première rencontre du Canadien cette saison, le 13 octobre face aux Maple Leafs, à Toronto.

« Idéalement, Price aurait patiné plus à ce moment-ci »

« Plus nous avançons comme ça, moins nous avons confiance qu'il soit là pour le premier match, a admis Ducharme. Mais nous nous attendons à ce que ce ne soit pas longtemps après s'il n'est pas là pour commencer. »

« Idéalement, il aurait déjà patiné plus rendu à ce point-ci du camp », a-t-il ajouté.

L'attaquant Mike Hoffman, qui a signé un contrat de trois saisons et 13,5 millions $ US en tant que joueur autonome cet été, n'a toujours pas été aperçu depuis le début du camp en raison d'une blessure au bas du corps. Ducharme a indiqué qu'il devrait patiner cette semaine et qu'il sera alors plus facile d'établir un échéancier.

En ce qui concerne le défenseur Joel Edmundson, qui patine en solitaire depuis le début du camp le 23 septembre, Ducharme a noté que les choses étaient stables.

« Ça ne s'améliore pas, mais ça ne se détériore pas. Nous tentons d'essayer de comprendre pourquoi c'est comme ça », a-t-il mentionné.

Ducharme n'était pas en mesure non plus de dire quand l'attaquant Cédric Paquette et le défenseur Mattias Norlinder pourraient reprendre l'entraînement. C'est sans oublier le défenseur Sami Niku, à l'écart pour une durée indéterminée en raison d'une commotion cérébrale.

Réclamé au ballottage des Panthers de la Floride samedi, le gardien Samuel Montembeault participait à un premier entraînement dans l'uniforme du Canadien. Il sera devant la cage de l'équipe contre les Maple Leafs de Toronto mardi soir. Cette rencontre sera présentée sur les ondes de RDS et RDS Direct à 19 h.

Jake Allen amorcera le dernier match préparatoire jeudi contre les Sénateurs d'Ottawa.

De la stabilité pour Evans

Jake Evans a mené l'étirement au centre de la patinoire vers la fin de l'entraînement, lundi, et a reçu les félicitations de ses coéquipiers, après avoir signé une prolongation de contrat de trois saisons et 5,1 millions $ avec le Canadien la veille.

L'Ontarien âgé de 25 ans aurait pu attendre la fin de la campagne avant de négocier son prochain contrat, surtout que ses responsabilités seront accrues cette saison. Il a toutefois préféré sauter sur l'occasion.

« Je ne m'attendais pas à ce que les choses se déroulent comme ça, a admis Evans. J'ai appris la semaine dernière (que le Canadien avait fait une offre). Je n'ai pas hésité un seul instant. J'adore la ville, les partisans et mes coéquipiers. Nous sommes en train de bâtir quelque chose de spécial ici. C'est un soulagement de savoir que je vais rester ici pendant encore un bon bout de temps. »

« Quand l'offre a été présentée, le montant m'importait peu. C'est une situation à laquelle je ne me serais jamais attendu il y a quelques années », a-t-il admis.

Evans a été sélectionné par le Tricolore en septième ronde, 207e au total, lors du repêchage de la LNH en 2014. Il a passé quatre saisons à l'Université Notre Dame avant de faire le saut dans les rangs professionnels.

Il a appris sous les ordres de Joël Bouchard, chez le Rocket de Laval, avant de disputer un premier match dans la LNH le 6 février 2020. Il a ensuite vite gagné la confiance de Claude Julien, puis de Ducharme.

Evans totalise cinq buts et 11 aides en 60 rencontres dans la LNH.

« Il a surmonté de l'adversité. Il n'était pas un favori au départ, a souligné Ducharme. Il a trouvé une façon de faire sa place en travaillant fort. C'est beau de voir une telle histoire. »

Evans n'a bien évidemment pas l'intention de s'asseoir sur ses lauriers maintenant qu'il a un contrat à long terme en poche.

« Je crois que (l'équipe) a démontré qu'elle croit en moi et c'est soulageant de savoir qu'elle vous désire pour au moins quelques saisons de plus, a dit Evans. Je veux aider l'équipe. »

« Je suis habitué de démontrer aux gens qu'ils ont tort. Maintenant, je vais vouloir démontrer à l'équipe qu'elle a raison de croire en moi », a-t-il conclu.

« Je veux faire une bonne première impression »
Montembeault une bouée de sauvetage en l'absence de Price?
Les manchettes des experts
ContentId(3.1395254):Canadiens : Quatre trios équilibrés, une formule gagnante (L'Antichambre)
bellmedia_rds.AxisVideo
La formation prend forme; Evans 3e centre à long terme?
ContentId(3.1395243):Le 5 à 7 : Un rôle plus offensif pour Jake Evans? (Canadiens)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1395249):Canadiens : des trios qui se démarquent (Hockey 360)
bellmedia_rds.AxisVideo