SOMMAIRE

BULLETIN DES JOUEURS

MONTRÉAL – Brendan Gallagher n'est pas du genre à parler de ses exploits, mais l'attaquant du Canadien a reconnu avoir ressenti une certaine satisfaction après avoir réussi un premier tour du chapeau en carrière.

Après 11 performances de deux buts, Gallagher en a finalement inscrit un troisième dans le même match jeudi, aidant la formation montréalaise à vaincre les Flyers de Philadelphie 5-1.

« Ça faisait quelques fois que j'en marquais deux. Bien sûr que j'y pensais un peu et c'est agréable d'avoir franchi cette étape, a reconnu Gallagher après la rencontre. J'entendais deux partisans crier après moi. J'espère qu'ils sont contents! »

Plusieurs de ses coéquipiers ont admis avoir été surpris d'apprendre qu'il s'agissait du premier tour du chapeau de Gallagher dans la LNH. Auteur de 31 buts la saison dernière, Gallagher a maintenant 26 buts au compteur depuis le début de la campagne et est donc en voie d'atteindre la trentaine pour une deuxième fois de suite.

Que ce soit en déviant des tirs, en sautant sur des retours ou en décochant de bons lancers des poignets, Gallagher a plusieurs armes dans son arsenal.

« Même quand je jouais contre lui, je remarquais à quel point il est bon dans les zones dangereuses, a mentionné Tomas Tatar, qui a souvent croisé le fer avec Gallagher quand il portait les couleurs des Red Wings de Detroit. Il a un flair autour du filet et il est toujours affamé.

« Maintenant que je joue avec lui, je vois encore mieux comment il travaille fort autour du filet. Même s'il n'est pas le plus gros, il est très fort et il trouve toujours le moyen de bien se placer. Il lit bien les tirs et je suis toujours impressionné de le voir dévier aussi souvent des tirs. »

Gallagher est aussi maintenant bien installé au sein du groupe de meneur de l'équipe, alors qu'il est le joueur avec le plus d'ancienneté chez le Canadien après le gardien Carey Price. Gallagher a disputé 467 matchs dans l'uniforme tricolore contre 605 pour Price. Le suivant au sein de l'équipe est le défenseur Jeff Petry, qui a joué 293 rencontres avec le Canadien.

« Il est un joueur qui donne de l'énergie, qui se présente à tous les matchs, a rappelé l'entraîneur-chef Claude Julien. Vous savez toujours ce que vous allez obtenir de Gallagher et c'est ce que les entraîneurs aiment – savoir ce qu'ils ont à leur disposition match après match.

« Il est un guerrier. Il se donne à 100 pour cent à chaque match et il est toujours épuisé à la fin du match. »

Pour le défenseur Brett Kulak, qui avait côtoyé Gallagher chez les Giants de Vancouver dans la Ligue de l'Ouest en 2011-2012, il ne fait pas de doute que l'énergie déployée par Gallagher est contagieuse. Et que c'était déjà le cas au niveau junior.

« Il n'a pas vraiment changé, a raconté Kulak. Il travaillait fort à l'époque et dominait le jeu. Il fait des choses semblables ici.

« Que ce soit à l'entraînement ou pendant les matchs, il se donne toujours à 100 pour cent. Il est fort et contrôle très bien la rondelle. Il a aussi un bon tir. Quand vous le voyez travailler aussi fort soir après soir, je crois personnellement que ça m'inspire et je sais que ça inspire aussi d'autres gars dans le vestiaire. Il donne l'exemple chaque soir et c'est très important. »

Il ne marquera pas trois buts chaque match, mais Gallagher peut probablement se permettre d'espérer qu'il n'attendra pas encore 467 parties avant de réussir un deuxième tour du chapeau. Et de toute façon, sa contribution chez le Canadien va au-delà de simplement remplir les filets adverses.

Début d'un long voyage à Toronto
Une victoire éclatante du CH
Le trio : 7 des 8 prochains matchs sur la route