Samuel Montembeault peut se présenter au camp d’entraînement des Canadiens avec un objectif clair en tête, soit celui de décrocher le poste de gardien numéro deux.

Avec l’absence de Carey Price, Jake Allen devrait encore une fois avoir une charge de travail importante cette saison. Pour le Québécois, il se sent prêt pour ce nouveau défi à sa deuxième saison dans l’uniforme du Tricolore.

« C’est la première fois cette année en arrivant au camp, avec la nouvelle de Carey, que le poste de numéro 2 est vraiment ouvert contrairement à mon arrivée l’an dernier. Je me suis préparé tout l’été pour saisir ma chance comme deuxième gardien », a souligné le gardien au micro du balado On Jase. 

Montembeault a tout de même disputé 38 matchs avec le CH après avoir été réclamé au ballottage par l’organisation montréalaise en octobre dernier. Il a enchaîné avec une saison qui s’est terminée avec huit victoires, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d’efficacité de ,891.

Avant de quitter pour l’été, le principal intéressé a eu une rencontre les dirigeants, dont l’entraîneur-chef Martin St-Louis. Ce dernier a bien illustré la progression de son protégé depuis son premier match dans la LNH avec les Panthers de la Floride lors de la campagne 2018-2019.

Avec les Canadiens la saison dernière, il a véritablement fait son entrée dans le circuit Bettman, n’ayant jamais dépassé le cap des 14 matchs lors des campagnes précédentes. L’objectif maintenant est d’y rester et l’entraîneur a illustré le tout ainsi à Montembeault :

« Avec Martin à la fin, on parlait que j’avais mis un pied dans la porte de la Ligue nationale, maintenant c’est de savoir comment se rendre à la cuisine. C’est l’expression qu’il disait. Ça revient à la constance. J’ai de bons matchs, mais je dois faire preuve de constance », a reconnu Montembeault.

Le défi sera tout de même de taille pour le gardien de 25 ans, car il aura très certainement devant lui des joueurs qui cognent tout juste à la porte de la LNH et voudront y entrer. La brigade défensive du Tricolore pourrait être très jeune la saison prochaine, mais Montembeault est optimiste quand il regarde l’avenir de l’équipe après avoir terminé au dernier rang au printemps. Il est déjà conscient du coup de main qu'il devra donner pour aider ses plus jeunes coéquipiers.

« Je pense que nous allons dans la bonne direction. Nous allons avoir une équipe jeune, surtout en défense avec peut-être quelques vétérans et beaucoup de recrues. En tant que gardien, je devrai ralentir le jeu, garder la rondelle pour procurer des sifflets », a-t-il soutenu.

C'est parti pour le camp d'entraînement du CH!

Évidemment, pour continuer de faire sa place, il pourra encore miser sur la présence de son collègue devant le filet, Jake Allen. Montembeault a souligné qu’Allen n’était pas qu’un bon vétéran pour lui en tant que gardien, mais avec les jeunes de l’équipe également.

« J’ai une super bonne relation avec lui. Il est vraiment sympathique. C’est un bon joueur à avoir dans la chambre pour tout le monde. Il va organiser des activités d’équipe par exemple. C’est un très bel exemple sur la glace, car il n’abandonne jamais. »

Vous pouvez visionner l'intégrale de l'entrevue de Montembeault à On Jase afin d'en apprendre un peu plus notamment sur son programme d'entraînement estival et sur la chimie dans le vestiaire de l'équipe.