Alexis Bélanger-Champagne, LA PRESSE CANADIENNE

BROSSARD, Qc - Les premières nouvelles au camp du Canadien n'étaient pas réconfortantes, alors que la formation montréalaise a indiqué que huit joueurs étaient embêtés par des blessures, dont le nouveau capitaine Nick Suzuki et son adjoint Joel Edmundson.

Le Tricolore a indiqué que Suzuki sera sur la touche pour deux semaines en raison d'une blessure au bas du corps. Si tout se passe bien, l'attaquant devrait donc être prêt à temps pour le début de la saison, le 12 octobre face aux Maple Leafs de Toronto.

La situation est moins encourageante en ce qui concerne Edmundson. Le défenseur manitobain est blessé au bas du corps et la durée de son absence est indéterminée.

Jeudi soir, en entrevue avec la station radiophonique TSN 690, le président Jeff Gorton a mentionné que la blessure des deux joueurs était le résultat d'une collision à l'entraînement.

Edmundson avait aussi raté le camp du Canadien l'an dernier en raison d'une blessure au dos. Il avait finalement disputé son premier match le 12 mars.

Une porte-parole du Canadien n'était pas en mesure de confirmer si c'était de nouveau en raison d'un problème au dos qu'Edmundson se retrouvait sur la touche.

L'entraîneur-chef Martin St-Louis a affirmé qu'il n'avait pas « suffisamment d'informations » pour confirmer s'il s'agissait de la même blessure ou non, ainsi que pour donner un échéancier plus précis concernant la remise en forme d'Edmundson.

« Je ne connais pas la gravité de la blessure et j'espère que c'est mineur et qu'il sera de retour rapidement, a dit l'attaquant Brendan Gallagher, l'autre adjoint de Suzuki. Après ce qu'il a vécu l'an dernier, être de retour dans la même situation, c'est dommage.

« Il est un élément important de notre équipe et de notre vestiaire », a renchéri Gallagher.

Quant à eux, les attaquants Josh Anderson et Jake Evans sont blessés au haut du corps et leur état de santé sera réévalué de manière quotidienne.

L'attaquant Sean Monahan poursuit sa rééducation après avoir été opéré à une hanche le printemps dernier.

Les trois autres joueurs sur la touche ne sont pas des surprises. Il s'agit du gardien Carey Price (genou), du défenseur Logan Mailloux (épaule) et de l'attaquant Paul Byron (hanche).

Monahan et Evans ont cependant participé aux tests physiques sur la glace du Complexe sportif Bell, jeudi.

Un autre poste ouvert?

Les postes disponibles étaient déjà nombreux en défense chez le Canadien avant que l'on sache qu'Edmundson était blessé. Voilà maintenant que quatre postes pourraient aller à des recrues si le champion de la coupe Stanley avec les Blues de St. Louis en 2019 n'est pas rétabli à temps pour le début de la saison.

Les candidats sont nombreux pour ces postes: Kaiden Guhle, Jordan Harris, Justin Barron, Arber Xhekaj, et Corey Schueneman, notamment.

« Quand vous êtes jeunes, vous avez besoin de confiance, a dit Michael Matheson, qui est l'un des trois défenseurs en santé chez le Canadien avec plus de 200 matchs d'expérience dans la LNH. Je les aiderai à ce chapitre. Ils sont là pour une raison. Ils ont du talent.

« Dans le Midget AAA et au collège, j'étais un capitaine, a ajouté le Québécois âgé de 28 ans. J'ai connu ce rôle, mais pas chez les pros. Je ne suis pas capitaine ici, mais c'est important pour moi de parler avec les jeunes et de les aider. »

En plus de bien appuyer les jeunes, les responsabilités de Matheson, David Savard et Chris Wideman seront plus importantes.

Savard a été utilisé en moyenne un peu plus de 20 minutes par match la saison dernière avec le Canadien. Matheson n'a pas eu autant de responsabilités depuis 2018-19, quand il portait les couleurs des Panthers de la Floride. Pour sa part, Wideman a été employé en moyenne 14:53 par match par le Canadien l'hiver dernier, un sommet personnel.

Ils travailleront sous la tutelle d'un nouvel entraîneur des défenseurs en Stéphane Robidas.

« J'ai du plaisir à apprendre à le connaître, a dit Wideman au sujet de Robidas. Je connaissais un peu Matheson. Je crois que notre mentalité sera de travailler en groupe. Et la meilleure façon d'y arriver est en vous appliquant le plus possible sur votre travail tout en vous appuyant les uns sur les autres.

« Nous avons tous des qualités uniques. Nous tenterons de nous aider », a-t-il poursuivi.

Le défi sera important pour le groupe en défensive, surtout si l'absence d'Edmundson se prolonge.

« Ce ne sera pas parfait tous les soirs, mais ces jeunes auront une occasion que peu de joueurs ont la chance d'avoir, a souligné Gallagher. Ils pourront jouer de grosses minutes, avoir des présences contre Sidney Crosby ou Connor McDavid. Ils devront être prêts.

« C'est la LNH et si vous êtes rendus là, on s'attend à ce que vous fassiez le travail. Ces jeunes ne seront pas placés dans cette situation si nous croyons qu'ils ne sont pas prêts. Alors il faut les pousser et les aider à être prêts quand l'occasion se présentera », a conclu Gallagher.

Début du camp : enfin l'emphase sur les jeunes