Profil de Kaiden Guhle : l'analyse de Stéphane Leroux

MONTRÉAL – Avec la pandémie qui a retardé le repêchage de 14 semaines, les partisans du Canadien étaient impatients de connaître l’identité du choix de première ronde. Marc Bergevin a mis fin à leur attente en optant pour le défenseur Kaiden Guhle alors que Hendrix Lapierre et Dawson Mercer étaient encore disponibles. 

Guhle est un défenseur gaucher de six pieds deux pouces et 186 livres qui a joué avec les Raiders de Prince Albert au cours des trois dernières saisons. En 2019-2020, il a amassé 11 buts et 29 aides pour 40 points en 64 rencontres avec 56 minutes de punition. 

Le CH sélectionne Kaiden Guhle au 16e rang

Les rapports des dépisteurs indiquent que Guhle est perçu comme un défenseur possédant une belle mobilité. De plus, il aime appuyer l’attaque sans jouer de manière trop audacieuse. Il était donc classé assez haut par plusieurs observateurs après Jake Sanderson et Jamie Drysdale, les deux meilleurs espoirs à la ligne bleue. 

À titre informatif, deux recruteurs de différentes équipes ont confirmé au RDS.ca que Guhle était classé respectivement aux 13e et 14e rangs sur la liste de leur équipe. 

« Son gabarit, son caractère, ses qualités de patineur et il génère de l’attaque également. Il a coché toutes les cases à notre avis. On est fiers d’avoir pu le repêcher », a ciblé le directeur général Marc Bergevin pour expliquer cette préférence.  

« On va prendre notre temps avec lui, il ne sera pas à Montréal l’an prochain. On n’est pas pressés, on a une bonne brigade défensive, on peut être patients avec lui. Selon nos projections, on voit tout un défenseur en lui. On le perçoit comme un défenseur qui aura un rôle important éventuellement », a ajouté Bergevin à titre de précision. 

Guhle pourrait représenter Équipe Canada junior l'an prochain, lui qui a participé au Tournoi Hlinka-Gretzky lors de l’été 2019. Il s'est d'ailleurs forgé une réputation de meneur en participant à des compétitions internationales. On sait que Bergevin et son bras droit Trevor Timmins ont souvent insisté sur le caractère des joueurs comme critère de sélection.  

Cet événement en mode virtuel a permis de constater que Bergevin s’est avancé rapidement pour annoncer son choix, la décision semblait donc évidente pour l’état-major du CH. 

« C’était le joueur qu’on aimait le plus à ce moment. On aime son leadership, sa mobilité et il a déjà gagné dans son parcours (le championnat de la WHL la saison dernière) », a répondu Bergevin à ce propos. 

La connexion avait été bonne avec le CH 

En entrevue avec quelques journalistes pendant la soirée, Guhle a indiqué qu’il avait senti le courant passer avec le Canadien. 

« Je me souviens d’une entrevue via Zoom qui avait été très agréable. C’était devenu davantage une discussion à mes yeux. Quand ce fut au tour du Canadien, au 16e rang, je ressentais une bonne sensation », a confié celui dont le frère, Brendan, évolue pour les Ducks après avoir été repêché en deuxième ronde par les Sabres en 2015. 

Selon lui, sa transition vers la Ligue nationale s’effectuera sans accroc grâce à son aisance sur patins.  

« Je crois que mon style se transposera bien dans la LNH. De nos jours, il faut être en mesure de suivre le rythme et c’est l’un de mes bons attributs. Ça devrait bien cadrer avec le style que l’on voit maintenant pour les défenseurs », a proposé Guhle avec sa casquette du Canadien sur la tête. 

Le profil de Guhle était donc attirant puisqu’il affiche un côté hargneux tout en étant doué offensivement. Il a expliqué que le titre avec Prince Albert a mené à cette personnalité sur la patinoire. 

Sur Kaiden Guhle : « Honnêtement, c'est une bête! »

« Ce fut très important d’avoir gagné ce championnat. Je veux juste gagner depuis ce moment et c’est pourquoi je joue ainsi. Je suis prêt à faire le nécessaire pour la victoire soir après soir », a-t-il noté. 

Au niveau des faiblesses dans son jeu, Guhle a été particulièrement transparent.  Après tout, grâce à son frère, il sait ce qu’un défenseur doit accomplir pour demeurer dans la LNH. 

« Ma prise de décisions sous pression peut s’améliorer. Parfois, je me contente de me débarrasser de la rondelle. Je peux devenir bien meilleur à ce chapitre. Je pourrai aussi développer mon côté offensif encore plus et j’ai beaucoup travaillé là-dessus cet été. Dans la LNH, tu as moins de temps pour effectuer tes jeux donc je m’attarde aussi sur cet aspect », a commenté le gaucher. 

Son frère vante son talent offensif

Ceux qui ont bien observé la réaction de Guhle et ses proches ont pu remarquer que son frère, Brendan, n’était pas présent. Il était plutôt retenu à Anaheim, mais on a pu lui parler pendant quelques minutes de ce grand moment de famille. 

« Je suis à Anaheim donc j’étais connecté avec eux via Zoom et j’ai pu voir sa réaction, c’était vraiment agréable. C’est poche d’avoir manqué ça, mais, avec nos carrières respectives, je ne pouvais pas revenir et me soumettre à la quarantaine », a témoigné le défenseur de 23 ans au RDS.ca. 

Durant la conversation, Brendan Guhle s’est assuré d’insister sur un point. 

« Je trouve qu’on ne lui accorde pas assez de mérite pour son talent offensif. Il a marqué 11 buts cette année et plusieurs beaux buts. Bref, ce n’était pas une surprise qu’il soit repêché plus vite que moi, il le mérite. Il vient du même moule que les défenseurs comme (John) Klinberg et compagnie », a souligné l’Albertain. 

La compétition entre les deux frères serait d’ailleurs à l’origine du grand caractère de Kaiden. 

« À 100 %, on déteste perdre. Tu ne veux pas que ton grand frère te nargue et le grand frère ne veut jamais se faire battre par son petit frère. Ce côté compétitif a été très utile pour nous deux », a reconnu Kaiden. 

À ce sujet, il a hâte de rencontrer Shea Weber puisqu’il s’assure de le regarder jouer pour reproduire sa hargne dans son arsenal. 

La sélection de Guhle vient garnir la profondeur de l’organisation à cette position tandis que Shea Weber est âgé de 35 ans comparativement à 32 ans pour Jeff Petry. La relève se nomme désormais Alexander Romanov, Mattias Norlinder, Josh Brook, Jordan Harris, Jayden Struble, Cale Fleury, Noah Juulsen et Guhle. 

Les commentaires de Kaiden Guhle
Guhle : des luttes relevées à prévoir en défense