Lorsque le Canadien a échangé Max Pacioretty aux Golden Knights de Vegas, deux candidats se partageaient l’opinion populaire pour lui succéder dans le rôle de capitaine du Bleu-Blanc-Rouge : Shea Weber et Brendan Gallagher.

Weber était le plus expérimenté des deux et avait du vécu dans ces fonctions. Il avait porté le « C » pendant six saisons avec les Predators de Nashville avant de déménager à Montréal. Gallagher était quant à lui considéré comme le petit guerrier par excellence. Sa combativité et son sens du sacrifice avaient depuis longtemps fait de lui un joueur immensément respecté autant par ses coéquipiers que par les partisans de l’équipe.

La distinction avait finalement été accordée à Weber. Gallagher avait été désigné comme l’un de ses assistants, une fonction qu’il occupait déjà aux côtés de Pacioretty. À 26 ans, on se disait que son tour viendrait.

Gallagher ne portera finalement jamais d’autre lettre que le « A » sur son uniforme tricolore. Lundi, l’entraîneur-chef Martin St. Louis a annoncé que c’est Nick Suzuki qui succédera à Weber à la tête du groupe de leadership du CH. Gallagher restera comme son principal bras droit, une responsabilité qu’il partagera désormais avec Joel Edmundson.

Les vétérans devront bien épauler Nick Suzuki

Personne ne pourrait reprocher à Gallagher d’avoir reçu cette nouvelle avec un petit pincement au cœur, mais le vaillant numéro 11 assure n’entretenir aucun ressentiment envers ses patrons.

« Je suis très chanceux d’avoir le rôle que j’ai au sein de cette équipe, très chanceux d’en faire partie depuis si longtemps. La déception n’est pas une des émotions qui m’habitent présentement », a promis ‘Gally’ avant de prendre le départ au tournoi de golf annuel de l’équipe.

« Je suis très heureux pour mon ami. Il mérite ce qui lui arrive et je sais qu’il nous amènera au niveau qu’on veut atteindre. Ça sera mon travail de l’aider en ce sens et j’ai hâte de commencer. »

Le directeur général Kent Hughes a témoigné de la collaboration entière de Gallagher : « Brendan est tellement un joueur d’équipe. Je pense que sa réponse a été : "C’est l’équipe de Nick, maintenant. Ça ne changera rien pour moi, je vais demeurer un leader et un membre de l’équipe". »

Price restera dans les parages

Le Canadien a perdu des leaders importants au cours de la dernière année. Inactif pendant toute la saison 2021-2022 en raison d’une blessure à un pied, Weber ne jouera probablement plus dans la LNH. Hughes a été capable d’échanger son lourd contrat aux Golden Knights de Vegas durant la saison morte.

Le même film s’est rejoué cet été avec Carey Price, qui a un genou en si mauvais état qu’on ne l’attend plus sur la glace dans un avenir proche. Sa carrière, en fait, est probablement terminée.

Price continuera toutefois d’être dans l’entourage de l’équipe cette saison. Le vice-président exécutif aux opérations hockey Jeff Gorton l’a confirmé lundi.  

« Les joueurs l’adorent, il est très populaire auprès d’eux et ce n’est pas pour rien. Il est l’un des meilleurs gardiens qu’on a vus dans la Ligue depuis longtemps. Sa présence autour de l’équipe nous aidera grandement. Nick l’a lui-même mentionné à quelques occasions dans nos rencontres. »

Gorton estime que son nouveau capitaine et son ancien gardien ont plusieurs points en commun.

« Carey a un petit quelque chose de spécial. C’est une bonne personne, les gars veulent être en sa compagnie. Nick et lui ont des personnalités similaires. Ils se fréquentent depuis quelques années, ils ont été loin dans les séries ensemble... la présence de Carey aidera l’organisation au complet, pas seulement Nick, de plusieurs façons. »

Nick Suzuki, le choix de la direction