Le Canadien a conclu son plus long voyage de la saison avec une défaite de 2-0 face aux Panthers de la Floride samedi.

Les hommes de Claude Julien reviendront à domicile après un séjour de sept matchs à l'étranger dont ils ne ramèneront que deux victoires.

La frustration de plus en plus difficile à gérer

Connor Brickley et Vincent Trocheck ont fourni aux Panthers toute l'offensive dont ils allaient avoir besoin. Brickley a ouvert la marque à 4:02 de la deuxième période, puis Trocheck a complété une superbe manoeuvre de MacKenzie Weegar à 11:49 de la troisième.

Limité à un seul but à chacune de ses trois sorties précédentes, le Tricolore était cuit. Il a finalement été blanchi pour la sixième fois de la saison.

Les Panthers, quant à eux, ont célébré une cinquième victoire de suite.

James Reimer a été crédité du jeu blanc avec une performance de 35 arrêts. À l'autre bout de la patinoire, Carey Price a fait son gros possible et a effectué 31 arrêts.

En quête de solutions pour faire débloquer une attaque en hibernation, Julien avait décidé de brasser ses cartes. Ainsi, Charles Hudon se retrouvait à la droite de Max Pacioretty et Phillip Danault tandis qu'Andrew Shaw était descendu sur le quatrième trio à la gauche de Byron Froese et Daniel Carr. Artturi Lehkonen accompagnait le duo formé de Johnathan Drouin et Alex Galchenyuk sur la première unité.

Julien avait pris la décision de retrancher Nicolas Deslauriers de sa formation. Le Québécois a rejoint Jacob De La Rose sur la passerelle de presse. David Schlemko effectuait quant à lui un retour au jeu au détriment de Brett Lernout. Le vétéran défenseur avait raté les deux derniers matchs en raison d’un virus.

Ces changements n'ont pas empêché le Canadien de subir une quatrième défaite d'affilée. 

« Si tu ne marques pas de but, tu ne gagnes pas »

« En bout de ligne, quand tu ne marques pas de but, tu ne gagnes pas de match, a déclaré Julien. C'est frustrant pour tout le monde et il faut essayer de rectifier ça. Il faut travailler sur l'exécution et la finition. »

Le capitaine Max Pacioretty a été incapable de faire bouger les cordages dans un 12e match d'affilée. Pacioretty n'a marqué qu'un seul but à ses 21 dernières rencontres. Il ne sera pas le seul à blâmer, mais ses coéquipiers et lui ont été blanchis pour une sixième fois déjà en 39 parties cette saison.

« C'est certain que ça affecte les joueurs. Les joueurs sont fiers et un marqueur qui ne marque pas va ressentir de la pression, a reconnu Julien. C'est à nous, les entraîneurs, de travailler avec eux, de leur donner confiance, de les relaxer.

« Je ne veux pas chercher des excuses, mais ça fait un long voyage. On est sur la route depuis le 14 décembre. Oui, il y a eu la pause de Noël, mais ça fait beaucoup de déplacements. Les gars sont fatigués et j'espère qu'un peu de repos va leur permettre de retrouver leur énergie. Je réalise aussi que les excuses, ce n'est pas bon. On doit gagner. C'est ça qui est important. Et il faut surmonter ça. »

Le CH retrouvera ses partisans mardi, quand les Sharks de San Jose seront de passage au Centre Bell.

Un scénario familier

Le Canadien a amorcé la rencontre du bon pied, multipliant les occasions de marquer dans les deux premières minutes de la rencontre. Cependant, une punition à Jeff Petry a coupé le souffle du Tricolore et permis aux Panthers de menacer à leur tour.

Price a dû être alerte aux dépens de Denis Malgin avec un peu plus de deux minutes à faire, après que Trocheck eut annulé un dégagement refusé en battant de vitesse Brendan Gallagher.

« On est frustrés dans la chambre, c'est la seule chose qui nous importe »

Reimer a été solide tout au long du premier vingt. Il a notamment frustré Paul Byron en échappée, Joe Morrow quand il avait Gallagher dans ses pattes et Alex Galchenyuk sur un retour après un tir de Jonathan Drouin du haut de l'enclave.

Les Panthers ont été les agresseurs au début du deuxième vingt et leurs efforts ont été récompensés à 4:02, quand Brickley a récupéré une rondelle libre avant de surprendre Price en décochant un tir en pivotant.

Le Canadien a mis du temps avant de commencer à appliquer de la pression sur les Panthers en troisième période et Trocheck a finalement porté le coup de grâce avec 8:11 à faire. Il a accepté la remise de Weegar lors d'une descente à deux contre un et a pu tirer dans un filet ouvert. C'en était fait du Canadien.