SOMMAIRE
Faites votre bulletin des joueurs

 

MONTRÉAL – Le Canadien était à la recherche d’une étincelle et il pourrait l’avoir trouvée avec ce duel contre les Sénateurs d’Ottawa qu’il a remporté au compte de 5 à 2.

 

Voici cinq observations tirées de cette rencontre qui a permis à Montréal d’obtenir une deuxième victoire depuis huit parties.

 

Le duo Domi-Drouin à son meilleur

 

Lorsque Jonathan Drouin et Max Domi s’entendent comme larrons en foire, l’adversaire n’y peut rien. Ce fut au tour des Sénateurs de le constater alors que Drouin et Domi ont animé la soirée de manière spectaculaire avec trois points chacun.

 

Ils ont uni leurs efforts sur les trois premiers buts du Canadien qui étaient tous magnifiques. Sur le premier, c’est une sublime passe soulevée de Domi qui a permis à Drouin de battre Craig Anderson. Sur le second, Drouin lui a rendu la pareille et le plomb de Domi était parfait. Le duo a ajouté un autre but moins de trois minutes après quand Domi a battu Anderson du côté du bouclier cette fois. Paul Byron, qui est devenu leur autre partenaire pendant le match, a été complice de ce but.

 

« Pour gagner de gros matchs comme celui-ci, contre des équipes qu’on doit battre, tu as besoin de tes bons joueurs pour relever le défi et mener le bal », a mentionné Claude Julien. 

 

« On voulait sortir en force surtout qu’on joue trois fois contre eux en 12 jours. Ce sont des matchs importants, c’est le premier de la série si on peut dire. On voulait imposer le rythme et ça s’est bien passé dès le début », a mentionné Drouin qui totalise 10 buts en 28 matchs comparativement à 13 en 77 parties la saison passée.  

 

Déjà ébranlés par cette tornade, les Sens ont vu Jesperi Kotkaniemi réussir un bijou 48 secondes plus tard sur le but d’Artturi Lehkonen.

 

Le dernier but a été inscrit par Brendan Gallagher à la suite d’un revirement crée par Tomas Tatar contre une brigade défensive peu convaincante.

 

Soulignons aussi que Domi est venu à la défense d’Andrew Shaw très tôt dans ce match qui a dépeint une belle rivalité.  

 

« On est parvenus à faire exactement ce qu’on voulait, on a connu un fort départ et on a dicté le ton du match. On voulait rebondir après une sortie difficile contre les Sharks et on a été en mesure de le faire. Évidemment, jouer avec l’avance, c’est un facteur important dans la LNH », a convenu Domi.

 

Le Canadien du début de saison ?

 

C’est Claude Julien qui doit le plus espérer que ce soit le cas, mais on a semblé le revoir le Canadien du début du calendrier. La rapidité d’exécution était au rendez-vous et les défenseurs parvenaient à s’impliquer dans l’action offensive – particulièrement Shea Weber, Brett Kulak et Mike Reilly.

 

Drouin et Domi ont animé le spectacle

Fait à noter, le Canadien a franchi le plateau des 40 tirs sur le filet adverse pour un quatrième match de suite ce qui coïncide avec le retour d’un défenseur.

 

« Ça s’explique en grande partie par le retour de Weber. C’est l’un des meilleurs défenseurs de la planète donc on passe inévitablement moins de temps dans notre territoire ce qui nous permet de décocher plus de lancers », a pointé Gallagher.

 

« C’est vrai qu’on a traversé un certain creux, mais ce n’était pas qu’on jouait très mal. On a bien joué dans plusieurs parties sans pouvoir l’emporter. On sait quel style de hockey on doit jouer pour gagner et on l’a bien déployé dans cette partie », a-t-il ajouté.

 

Kotkaniemi, comme un joueur d’échec qui voit le jeu en avance

 

Même s’il est le joueur le plus jeune de la LNH, Jesperi Kotkaniemi parvient déjà à lire le développement du jeu avant ses opposants. Il faut absolument s’arrêter quelques secondes pour décrire son implication menant au but de Lehkonen. Fonçant en zone offensive, il a clairement exigé qu’Andrew Shaw lui refile la rondelle sans tarder. Ensuite, sans même se retourner la tête, il a effectué une passe parfaite du revers pour Lehkonen qui n’a eu qu’à pousser le disque dans le filet.

 

La comparaison la plus simple serait de dire qu’il est comme un prodige des échecs qui voit le jeu avec un coup d’avance sur les autres. Et ça ne fait que commencer puisqu’il s’agissait de son 28e match dans la LNH. Leurs attributs sont complètement différents, mais il n’a rien à envier à Brady Tkachuk qui a été repêché tout de suite après lui par Ottawa cet été.

 

Carey Price vif devant son filet

 

Son arsenal n’a pas été sollicité à outrance contre la troupe de Guy Boucher, mais Carey Price s’est démarqué à des moments opportuns. Le gardien du Tricolore était vif et agile devant sa cage.

 

Son arrêt le plus impressionnant est survenu aux dépens de Colin White. Nul doute, Price a aisément remporté sa confrontation contre Anderson qui n’a pas été en mesure de s’imposer.

 

Price n’y pouvait rien sur le deuxième but d’Ottawa, celui de Mark Stone.

 

Des séquences de baseball

 

On le dit à la blague, mais quelques passages de ce match ressemblaient à du baseball à commencer par le but des Sens qui a été marqué à l’aide d’une véritable balle tombante de Dylan DeMelo. On comprend Price d’avoir fendu l’air en voulant stopper le disque.

 

Phillip Danault a également démontré son talent à ce sport en repoussant, au vol, une rondelle qui s’approchait dangereusement du filet de Price.

 

Nicolas Deslauriers, Charles Hudon et Xavier Ouellet avaient été laissés de côté pour cette partie.

 

Le Canadien retrouvera les Sénateurs, jeudi soir, à Ottawa.

 

ContentId(3.1300570):Canadiens : La paire de Drou et Shootsy reprend du service! (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1300582):Canadiens : Comment tu veux arrêter ça!? (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1300580):LNH : Dylan Demelo marque avec la balle tombante (hockey)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1300584):Canadiens : Max Domi profite (encore) du brio de Drouin (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1300585):Canadiens : Jesperi Kotkaniemi la donne facile à Artturi Lehkonen (LNH)
bellmedia_rds.AxisVideo
Tatar et Gallagher offrent le poulet aux partisans