BROSSARD, Qc - Enrichi de l'expérience d'une conquête d'une médaille d'or avec Équipe Canada au Championnat mondial junior la semaine dernière, Victor Mete est de nouveau prêt à mettre son talent au service du Canadien de Montréal. Reste à savoir comment le jeune défenseur pourra le faire au cours des prochains jours et des prochaines semaines.

À son premier point de presse après quatre journées complètes de congé vendredi après-midi, l'entraîneur-chef Claude Julien s'est fait prudent, voire nébuleux à ce sujet.

« Si nous avons décidé de le garder ici, nous avons certainement l'intention de l'utiliser, a déclaré Julien à quelque 24 heures de retrouvailles avec les Bruins de Boston samedi au Centre Bell. C'est une chose. Pour le reste, nous n'avons pas regardé plus loin. »

À première vue, le retour de Mete arrive à point. Le Canadien ne compte que six autres défenseurs et son leader, Shea Weber, pourrait manquer tout le reste du mois de janvier. Par ailleurs, le Tricolore doit aussi tenir compte de son développement et de sa position au classement.

« Dans un monde idéal, on ne veut pas le faire jouer seulement quelques minutes par match. Ce n'est pas de cette façon qu'il va s'améliorer. Si on décide de le garder ici, il faut quand même le faire jouer. Mais je ne peux pas arriver devant vous et vous dire, "il va jouer 15 minutes, il va jouer 17 minutes". On verra en temps et lieu. Le but, c'est de lui donner la meilleure chance possible de se développer tout en tenant compte du fait qu'on doit gagner des matchs. »

Une expérience enrichissante

À défaut de pouvoir compter sur les services de Mete pendant la période des Fêtes, Julien a pu le voir à l'oeuvre pendant le Championnat mondial junior. Il a constaté les mêmes qualités chez son jeune défenseur qu'à Montréal.

« On a vu un gars qui transporte bien la rondelle. On l'a vu sur la glace en fin de match pendant le match pour la médaille d'or, où il y avait beaucoup en jeu. Il a été responsable défensivement, ce qu'on a vu ici. La seule différence, c'est qu'ici, les gars sont un peu plus gros, un peu plus forts. Ce sont de telles situations qui lui permettent de travailler et de continuer de s'améliorer. »

Julien est persuadé que Mete va tirer beaucoup des quelque trois semaines passées avec Équipe Canada. Et le Canadien devrait en soutirer des bénéfices également.

« Ce sont de belles expériences, c'est de la compétition à un très haut niveau. Il avait beaucoup à gagner dans cette situation. Premièrement, de jouer avec des joueurs élites de son âge, de gagner une médaille d'or, et de savoir quels sont les sacrifices nécessaires pour se rendre là. Et pour nous, ça valait la peine, pour son développement, de lui donner cette chance-là. »

En revenant à Montréal, Mete a renoué avec la jungle journaliste qui suit le Canadien, et il en semblait enchanté. Après avoir fait un peu de temps supplémentaire sur la patinoire, il s'est présenté à son casier avec son sourire habituel.

« J'étais soulagé et excité quand j'ai appris que je serais de retour. Quand on m'a envoyé (avec Équipe Canada Junior), mon seul objectif était de gagner une médaille d'or. Et après ça, je voulais revenir ici. C'est ce qui est arrivé, et je suis heureux. »

Comme il l'a fait tout au long des premiers mois qu'il a passés avec le Canadien, Mete dit n'avoir aucune espèce d'attente et il est prêt à toute éventualité.

« Je n'ai pas parlé avec Claude (Julien) au sujet de mon utilisation, et je devrai attendre de voir quelles sont les intentions des instructeurs. Je suis prêt s'ils veulent me faire jouer beaucoup, comme au début de l'année, ou s'ils veulent m'utiliser pendant 10 ou 12 minutes. Je suis heureux d'être ici, je veux être ici. Peu importe comment on m'utilise, je serai reconnaissant. »

Un match comme un autre?

Inévitablement, Claude Julien a dû répondre à une question liée aux Bruins de Boston qu'il affrontera trois fois au cours des huit prochains jours et pour la première fois dans un match du calendrier régulier depuis son congédiement le 7 février dernier.

Galchenyuk fait-il toujours partie de la solution des Canadiens?

Mais à l'écouter parler, ce sera un match comme un autre.

« Ces choses-là, comme des records réalisés dans le passé, je garde ça pour le moment où je vais me retirer et être assis dans ma chaise berçante. Honnêtement, c'est plus une question de ce qu'on doit faire lors de ce match. Mon attention est sur mon équipe et l'importance de gagner pour la bonne raison. »

Dans un autre ordre d'idées, l'attaquant Ales Hemsky a effectué un retour à l'entraînement, vendredi, vêtu d'un chandail gris "sans contact".

Le vétéran tchèque n'a joué que dans sept matchs et est au rancart depuis le match du 20 octobre en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale.

Trios et duos l'entraînement :

Pacioretty - Danault - Lehkonen
Byron - Plekanec - Gallagher
Galchenyuk - Drouin - Hudon
Deslauriers - De La Rose - Shaw
Carr, Froese, Hemsky (chandail sans contact)

Alzner - Petry
Benn - Jerabek
Mete - Schlemko
Morrow

Price
Niemi

Les manchettes des experts
Qui a la plus grosse valeur entre Shaw et Gallagher sur le marché?
« On est pas encore rendu à décider d'être acheteur ou vendeur »
Les Bruins se préparent pour les retrouvailles avec Claude Julien
De vraies chances d'être en séries en avril?
« Affronter 3 fois les Bruins en 1 semaine, ce sera un défi »
« Content d'être de retour après avoir gagné l'Or »
Le Trio : Semaine cruciale à venir pour le CH
Hemsky et Mete de retour à l'entraînement avec le CH
Fin du congé, qu'est-ce qui suscite votre intérêt?
« C'est là que le CH va dévoiler son caractère »
Coach Houde : Qui sera sur la pente ascendante cet hiver?