MONTRÉAL – Confronté à une redoutable machine de hockey, le Canadien a effectué une belle remontée grâce à deux buts de Shea Weber, mais les Blues de St Louis ont trouvé le moyen de l’emporter au compte de 4 à 3.

 Le CH a limité les dégâts jusqu’à temps Weber marque deux buts à son 100e match avec le club montréalais, mais ce fut insuffisant pour poursuivre la séquence de cinq victoires.

Dominés à plusieurs reprises pendant la soirée, le Tricolore a vu les Blues inscrire le but victorieux sur un coup de chance. La remise de Brayden Schenn vers le filet a dévié sur le patin droit de David Schlemko pour battre Carey Price.

« Durant une saison, il y a des matchs que tu perds qui sont vraiment frustrants, mais je trouve au moins que le niveau de compétition des gars a été bon dans celui-ci. J’aurais aimé avoir un meilleur sort, mais je ne suis pas déçu de l’effort des joueurs », a résumé Claude Julien. 

« Je retiens d’abord qu’on a joué contre une bonne équipe de hockey. Ils sont gros et ils sont talentueux. C’est aussi une équipe qui a beaucoup d’expérience grâce aux dernières années. À part les erreurs mentales qui nous ont coûté des buts en deuxième période, on a travaillé quand même fort pour revenir dans le match », a ajouté l’entraîneur.

Parlant de ces gaffes, les Blues s’étaient emparés d’une avance de 3-1 en marquant deux buts en l’espace de sept minuscules secondes en provenance des bâtons de Scottie Upshall et Schenn tôt au second tiers.

C’était donc la 10e fois de la saison que le Canadien allouait deux buts en moins d’une minute, mais la bonne nouvelle demeure qu’il ne s’est pas effondré. Il a repris vie avec le premier but de Weber qui coïncidait avec son 500e point dans la LNH.

« Ce but nous a redonné de l’entrain, mais on ne peut pas se permettre d’attendre ça pour trouver notre échec-avant. On ne veut jamais s’éloigner de notre plan de match et ça passe par envoyer les rondelles dans le fond de leur territoire et déranger leurs défenseurs. Mais bon, aucun match n’est parfait et on a trouvé le moyen de se donner une chance de gagner », a résumé le capitaine Max Pacioretty qui a été bien contré par les Blues.

« C’est une très bonne équipe, on savait que ce serait une grosse bataille. Je trouve qu’on a fait un bon travail pour remonter la pente deux fois. On a démontré du caractère. On aurait pu abandonner après les deux buts rapides, mais les gars ont décidé de s’accrocher au plan », a souligné Weber.

Sur cette première réussite, Weber a surpris Jake Allen avec une balle courbe de la ligne bleue et il est revenu avec sa balle rapide pour le but égalisateur. Mention honorable à Andrew Shaw qui a mis en scène les deux offrandes de Weber avec des remises directes de la mise au jeu.

ContentId(3.1256180):Une bonne opposition du Canadien malgré la défaite
bellmedia_rds.AxisVideo

Jordie Benn, l’autre buteur du CH, a d’ailleurs utilisé l’arme préférée de Weber, son partenaire en défense, pour toucher la cible. Il a décoché un boulet de canon pour enfiler son quatrième de la saison, un sommet dans sa carrière.

Auteur de 10 buts à sa dernière sortie, le CH a constaté qu’il a encore des croûtes à manger pour chauffer une machine de hockey comme celle des Blues.

« Il y a plusieurs choses positives à retenir de cette performance », a tout de même assuré Julien. 

Ceci dit, ses hommes n’ont pas menacé très souvent le filet d’Allen qui a stoppé 22 tirs. À mi-chemin de la partie, l’ancien du Junior de Montréal a dû retraiter au vestiaire pendant quelques minutes parce qu’il avait perdu une lame de patin.

Il faut dire que les Blues avaient l’air d’une équipe prête à entamer les séries éliminatoires. Alliant habiletés, physiques imposants et vitesse, les protégés de Mike Yeo ont joué avec beaucoup de justesse au Centre Bell.

Ce résultat a réjoui le Québécois Samuel Blais qui a disputé son premier match dans l’amphithéâtre montréalais. Yeo l’a d’ailleurs inséré parmi la formation partante et il a été utilisé pendant près de 13 minutes alors que plusieurs membres de sa famille et de son entourage étaient présents.

Au moins, le Tricolore ne s’est pas fait écraser par les costauds joueurs des Blues et le travail du quatrième trio a aidé dans ce sens. Nicolas Deslauriers s’est assuré d’insuffler de l’énergie à sa troupe avec 10 mises en échec.

« Ils ont bien joué, ils ont accompli plusieurs bonnes choses. Ils sont intelligents, ils ont appliqué une grosse pression et ils ont joué de manière responsable défensivement. Je suis pas mal content de ce trio dernièrement », a jugé Julien à propos de Deslauriers, Byron Froese et Daniel Carr qui a amassé un quatrième point en deux matchs.

Le Canadien était encore privé de Jonathan Drouin, mais on ne peut pas assurer que sa présence aurait changé l’allure du match.

C’était la deuxième partie d’un séjour de cinq rencontres à domicile pour le CH. Ensuite, les Flames seront les visiteurs jeudi. Samedi soir, le duel aura lieu contre les Oilers. Après quatre jours de répit, le tout se terminera contre les Devils jeudi prochain.​

« J'aurais aimé un meilleur sort, mais je ne suis pas déçu de l'effort »
Les échos de vestiaire
ContentId(3.1256155):Carey Price sait comment impressionner Robert Charlebois!
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1256143):Jordie Benn crée l'égalité avec un boulet de canon
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1256141):Le duo Schwartz et Schenn fait encore des siennes
bellmedia_rds.AxisVideo