BROSSARD, Qc - Le Canadien de Montréal a amorcé la chasse aux joueurs autonomes sur les chapeaux de roues dimanche midi en accordant des contrats aux joueurs de centre Tomas Plekanec et Matthew Peca ainsi qu'au défenseur Xavier Ouellet.

Plekanec a accepté une entente d'une saison à un salaire de 2,25 M$. Des bonis de performance totalisant 1,25 M$ pourraient s'ajouter à son salaire.

L'embauche de Plekanec confirme des rumeurs qui circulaient depuis déjà quelques semaines, et qui s'étaient amplifiées tôt dimanche matin sur les réseaux sociaux.

« Ma priorité était le Canadien »

« Ma priorité était de revenir, a confié Plekanec. Je suis très heureux que ça se soit concrétisé. J'ai eu d'autres offres, mais j'attendais de connaître l'intérêt de Marc [Bergevin] pour prendre une décision. »

« On a regardé le marché des joueurs autonomes et on ne voulait pas s’embarquer dans un contrat à long terme », a expliqué Bergevin en conférence de presse.

« Il n’est pas le joueur des années antérieures, mais il est bon dans les mises au jeu, est bon en désavantage numérique. Il nous permet de gagner du temps avec nos jeunes joueurs », a ajouté le directeur général du Canadien.

Les Blackhawks de Chicago ont notamment montré de l'intérêt pour le centre de 35 ans, mais Plekanec a décidé de revenir à ses premiers amours. Il croit que le Canadien peut se relancer dès l'an prochain et participer aux séries éliminatoires.

« Je veux jouer en séries et je souhaitais jouer pour une équipe que je crois capable de retourner en éliminatoires, a-t-il mentionné. Je crois vraiment en nos chances d'y arriver.

« Je crois que les joueurs se présenteront au camp prêts. Cette équipe a un potentiel qui n'était peut-être pas visible l'an dernier avec la saison difficile. Nous avons des atouts et du leadership qui me font croire que nous pourrions retourner en séries l'an prochain. »

Plekanec portait l'uniforme du Canadien depuis 2003 lorsqu'il a été échangé aux Maple Leafs de Toronto en février dernier. Il totalise 605 points en 981 matchs sur 14 saisons avec le Tricolore.

« C'était différent, a répondu Plekanec lorsqu'on lui a demandé à quel point il était étrange de jouer pour les Maple Leafs. C'était une belle expérience, j'ai appris beaucoup de choses là-bas et j'ai rencontré de bons coéquipiers. »

Contrat à deux volets pour Ouellet

De son côté, Ouellet a paraphé une entente d'un an à deux volets qui pourrait lui rapporter 700 000 $. Quant à Peca, il a signé un pacte de deux ans à une valeur moyenne annuelle de 1,3 million $.

Prudence en attendant la relève

Âgé de 24 ans, Ouellet a passé cinq saisons avec les Red Wings de Detroit et récolté cinq buts et 23 points en 141 matchs. Choix de 2e ronde en 2011, le défenseur de six pieds et 185 livres a été limité à sept mentions d'aide en 45 rencontres l'an dernier.

Peca, qui mesure cinq pieds, huit pouces et pèse 178 livres, n'a joué que 20 matchs dans la LNH, soit 10 il y a deux ans et 10 l'an dernier. Le centre âgé de 25 ans, un choix de 7e ronde en 2011, a marqué trois buts et ajouté quatre mentions d'aide.

Plus tard dimanche, le Canadien a accordé des contrats à deux volets à Michael Chaput, un centre de 26 ans, et à Kenny Agostino, un ailier gauche également âgé de 26 ans. L'an dernier, Chaput a joué neuf matchs avec les Canucks de Vancouver, tandis que Agostino a participé à cinq rencontres avec les Bruins de Boston.

« Ça nous donne de la profondeur. Ce sont des gars qui voulaient revenir au Québec. Ils vont également apporter de la compétition au camp d’entraînement ce qui est toujours bon », a expliqué Bergevin à propos de Chaput et d'Alexandre Grenier qui a été mis sous contrat par le Rocket.

Un retour désiré

Plekanec rentre donc au bercail après l'échange qui l'a envoyé aux Maple Leafs de Toronto le 25 février dernier. Il renouera avec l'entraîneur Claude Julien, qui a toujours apprécié son comportement sur la patinoire.

« On amène des joueurs d'ici »

Pendant ses 14 saisons avec le Canadien, Plekanec a marqué 232 buts et ajouté 373 mentions d'aide pour un total de 605 points, avec un ratio défensif de plus-57 et 537 minutes de punition.

Il a connu sa meilleure campagne en 2009-2010, alors qu'il a inscrit 25 buts et 45 aides en 82 rencontres. Deux ans plus tôt, il avait amassé 29 buts, un sommet personnel en carrière, et 69 points en 81 parties.

Après une récolte de 26 buts et 60 points en 2014-2015, les statistiques de Plekanec n'ont fait que chuter, passant à 54, 28 et 26 points lors des trois saisons qui ont suivi. Lors de ces trois saisons, il n'a totalisé que 30 buts. Son dernier filet en saison régulière remonte au 22 février, au Centre Bell, dans un gain de 3-1 contre les Rangers de New York.

En séries éliminatoires, il totalise 18 buts et 53 points en 94 matchs, avec un ratio défensif beaucoup moins étincelant qu'en saison régulière, à moins-21.

« Je veux créer une surprise! »

Si l'embauche de Plekanec peut faire grincer des dents certains partisans du Canadien, qui espéraient que l'équipe ait coupé les ponts une fois pour toutes avec le joueur de centre, elle correspond aux désirs qu'a maintes fois manifestés le Tchèque de 35 ans.

Très attaché à l'organisation qui l'a sélectionné en 3e ronde, 71e au total, en 2001, et à ce qui est devenu sa ville d'adoption, Plekanec aura aussi l'occasion d'atteindre un jalon significatif dans sa carrière en disputant 1000 parties avec le Tricolore.

Au moment de son départ vers la Ville Reine, Plekanec totalisait 981 matchs. S'il n'est pas blessé, ni exclu de la formation, Plekanec atteindra cette prestigieuse étape le 15 novembre à Calgary, face aux Flames.

Il deviendrait alors seulement le sixième joueur dans l'histoire de l'équipe à jouer 1000 matchs avec le Canadien, après Henri Richard (1258), Larry Robinson (1202), Bob Gainey (1160), Jean Béliveau (1125) et Claude Provost (1005). Andrei Markov (990) est le seul autre ex-Tricolore à le devancer à ce chapitre.

En saison régulière avec les Maple Leafs, il avait été limité à deux mentions d'aide en 17 parties. Il a mieux fait lors des séries éliminatoires, récoltant deux buts et deux aides en sept parties contre les Bruins de Boston.

Résumé de la journée du Tricolore
Bilan de la journée de Marc Bergevin
« On était au bas de la liste de Paul Stastny »
« On veut être jeune et rapide »
« Je peux aider l'équipe au centre »
Plekanec de retour au bercail
Plekanec, pour le meilleur ou pour le pire?