MONTRÉAL – Trois jours après s’être payé la meilleure équipe de la Ligue nationale, le Canadien a su éviter de tomber dans le piège que lui posait l’une des pires formations du circuit.

 

Le Tricolore a gaspillé une avance de deux buts face aux Canucks de Vancouver, dimanche soir, mais a encaissé le coup sans flancher et a finalement filé vers une victoire logique de 5-2.

 

 

Un but de Brendan Gallagher, inscrit à 8:44 de la troisième période, a procuré au Canadien l’avance qu’il n’allait jamais perdre. Le petit ailier a aussi préparé le but d’assurance de Paul Byron avec 75 secondes à faire au match.

 

« Tu espères toujours que tu vas t’améliorer dans ces situations et je pense qu’on le voit présentement : on est meilleurs qu’on l’était en début de saison dans ces circonstances, a convenu Claude Julien après la victoire de son équipe. On n’a pas perdu l’objectif des yeux et un gros but de Gallagher nous a permis de remettre les pendules à l’heure. »

 

« On a traversé une période de sécheresse comme je n’en avais jamais vu depuis que je suis ici, mais c’est à souhaiter qu’on en soit sortis pour de bon, a commenté Gallagher. Je crois que tout le monde commence à gagner en confiance. Tous nos trios sont capables de s’imposer un peu plus et ça augure bien pour la suite. »

 

Max Pacioretty, qui a disputé un autre solide match aux côtés de Phillip Danault et Charles Hudon, a été récompensé de son dixième de la saison dans un filet désert.

 

Karl Alzner et Alex Galchenyuk ont aussi marqué pour le CH, qui a accédé à leur semaine annuelle de congé – il ne disputera son prochain match que samedi prochain – en empochant une deuxième victoire de suite.

 

Auteur de 44 arrêts à sa sortie précédente, Carey Price a offert une autre solide performance en repoussant 34 lancers.

 

Son vis-à-vis, Anders Nilsson, en a eu plein les bras. Il a terminé sa soirée de travail avec 40 arrêts.

 

Daniel Sedin et Michael Del Zotto ont marqué pour les Canucks, qui ont subi une quatrième défaite consécutive.

 

Un adversaire pris au sérieux

 

Le Canadien a amorcé le match armé de la même conviction qui lui avait permis de surprendre le Lightning de Tampa Bay quelques jours plus tôt sur la même scène. Andrew Shaw a été le premier à menacer. Lancé en échappée par Hudon, Pacioretty a flirté avec son dixième but de la saison. Les résultats tardaient, mais les sceptiques pouvaient déjà être rassurés : les visiteurs ne seraient pas pris à la légère.

 

« J’ai regardé Vancouver jouer hier contre Toronto et je peux vous dire que leur fiche n’indique pas nécessairement leur façon de jouer, a d’ailleurs clarifié Claude Julien après le match. C’est une équipe qui joue intelligemment et qui se donne une chance de gagner dans plusieurs de ses matchs. »

 

L’ouverture du score est finalement venue d’une source inattendue. Toujours en quête d’un premier but dans l’uniforme du Tricolore, Alzner a ouvert son compte montréalais à mi-chemin en première période. Son tir en provenance du flanc gauche n’était pas de ceux qui provoquent généralement les éclats de joie, mais la présence d’un bâton adverse dans sa trajectoire a médusé Nilsson.

 

La bonne façon partir en congé

Rien ne semblait facile pour le gardien suédois, qui en faisait toutefois assez pour limiter les dégâts. Pacioretty s’est encore fait dire non après une incursion dans l’enclave. Byron a obtenu une réponse identique sur une échappée en désavantage numérique. Néanmoins, on sentait que le Canadien, au volume, finirait par obtenir le résultat recherché.

 

L’impression était fondée. À 2:12 de la deuxième période, alors qu’achevait un avantage numérique au Canadien, Galchenyuk a été ciblé par une passe du point d’appui de Jeff Petry et a remercié le défenseur pour sa confiance en décochant un tir sur réception qui n’a donné aucune chance à Nilsson.

 

Les Canucks sont toutefois parvenus à revenir à la hauteur des locaux. À 13:04, Daniel Sedin a fait dévier un tir de la pointe d’Alex Edler alors qu’il passait devant Price. Puis au début de la troisième période, une contre-attaque s’est conclue par une mise en scène parfaite entre la recrue Brock Boeser et le défenseur Del Zotto, qui a réussi à enfiler l’aiguille entre les jambières de Price.

 

L’effondrement total, malgré la domination généralisée du CH, n’était pas exclue... jusqu’à ce que Gallagher ne vienne à la rescousse avec son 16ede la saison.

 

« Il y a peut-être un mois, on pouvait connaître une bonne période et la suivante était totalement le contraire. On est maintenant plus réguliers dans nos matchs, de période en période et même de présence en présence. Le focus est là beaucoup plus qu’avant », a insisté Julien. ​

 

 

ContentId(3.1259500):Un 16e pour Gallagher! Le CH prend les devants
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1259498):Del Zotto marque et c'est l'égalité!
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1259492):Daniel Sedin a encore la touche
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1259488):Un plomb de Galchenyuk double l'avance
bellmedia_rds.AxisVideo
ContentId(3.1259481):Un premier dans l'uniforme du CH pour Alzner!
bellmedia_rds.AxisVideo
« Mon but c'est de devenir un bon joueur de centre »