Passer au contenu principal

RÉSULTATS

État des forces dans la LHJMQ : Victoriaville en hausse, les meilleurs sont les meilleurs

Justin Dumais, Justin Poirier et Nathan Darveau Justin Dumais, Justin Poirier et Nathan Darveau - RDS
Publié
Mise à jour

Presque deux mois se sont écoulés et 200 matchs ont été joués dans le calendrier de la LHJMQ en 2023-24. On peut déjà commencer à observer certaines tendances.  Voici notre 2e état des forces de la saison. Un classement qui place les équipes en ordre de 1 à 18 au terme d'une vingtaine de matchs par formation.  
 

Entre parenthèses, le classement de la mi-octobre.

 

1-HALIFAX (1)

 

Il y a un mois, les Mooseheads d'Halifax étaient premiers dans notre classement. Ils le sont toujours. L'équipe de la Nouvelle-Écosse a un dossier de 10-1 depuis le retour de Jordan Dumais le 20 octobre dernier.  L'actuel détenteur du Trophée Jean-Béliveau a raté les 10 premiers matchs de la saison en raison de sa présence au camp des Blue Jackets de Columbus. Mais, cela ne l'empêche pas d'être de retour parmi le top-10 des pointeurs du circuit avec ses 28 points en 11 matchs.  Le gardien Mathis Rousseau se profile de plus en plus comme l'homme de confiance pour Équipe Canada junior 2024.  Le portier de 19 ans présente un dossier de 14-1 et une moyenne de buts alloués de 1,79 soit, la meilleure au Canada.  

 

2-BAIE-COMEAU (2)

 

Le Drakkar de Baie-Comeau connaît le meilleur début de saison de toute son histoire avec un dossier de 18-3-2 après 23 matchs.  Sur les patinoires adverses, les Nord-Côtiers ont déjà enregistré 10 victoires, ce qui représente un sommet dans la LCH.  L'attaque menée par Justin Gill et Justin Poirier fait des flammèches.  Gill (20 ans) est premier pointeur du circuit avec 38 points en 20 matchs alors que Poirier (17 ans) a été le premier joueur de la LCH à atteindre le cap des 20 buts cette année.  La troupe de Jean-François Grégoire est aussi celle qui accorde le moins de tirs au but en moyenne par match.  Le 23 novembre prochain, lors de son premier voyage de la saison dans les Maritimes, le Drakkar disputera son 2e et dernier duel de la saison contre Halifax. Baie-Comeau tentera alors de venger son échec de 3-2 en prolongation subit devant ses partisans, le 12 octobre.    

 

3-ROUYN-NORANDA (3)

 

Les Huskies de Rouyn-Noranda connaissent un bon départ un peu comme on s'y attendait.  Depuis la publication de notre premier classement, l'équipe abitibienne a conservé un dossier de 7-2-1 à ses 10 derniers matchs.  Le gardien William Rousseau (20 ans) est sensationnel depuis qu'il a essuyé la défaite à ses 4 premières sorties.  Depuis la fin de cette vilaine séquence, qui remonte au 7 octobre, on parle d'une moyenne de buts alloués de 1,03 et un taux d'efficacité de ,967, des chiffres complètement renversants.  En attaque, Antonin Verreault est sur une superbe lancée avec un dossier de 13 buts et 29 points en 20 matchs.  Son total égale celui de l'an dernier avec les Olympiques de Gatineau réalisé en 38 matchs.

 

4-DRUMMONDVILLE (4)

 

Les Voltigeurs de Drummondville n'ont pas perdu à la régulière à leurs sept dernières sorties.  Ils ont profité du dernier segment du calendrier pour s'installer au premier rang de la section centrale de la LHJMQ. Le capitaine, Luke Woodworth, joue du gros hockey avec 28 points en 21 matchs alors qu'Ethan Gauthier vient d'obtenir 13 points à ses 9 derniers matchs.  Défensivement, Maveric Lamoureux connaît un début de saison solide avec 18 points en 15 matchs et une fiche de (+9).  L'arrière de 6 pieds 7 pouces va assurément obtenir une invitation pour le camp de sélection d'Équipe Canada junior 2024.

 

5-VICTORIAVILLE (12)

 

Il fallait s'y attendre, les Tigres de Victoriaville réalisent le plus important bond vers le sommet de notre classement mensuel passant de la 12e à la 5e position.  Les félins n'ont subi que deux revers en temps régulier à leurs 10 derniers matchs.  Les hommes de Carl Mallette ont de grandes ambitions en 2023-24 et leur dossier à domicile (7-1-1) est solide.  Devant le filet, Nathan Darveau (20 ans), a retrouvé ses repères avec une moyenne de buts alloués de 1,70 depuis la mi-octobre. En attaque, Justin Larose (18 ans) a déjà 13 buts à son dossier lui qui n'en avait inscrit que 11 en 68 matchs, l'an passé.  Voici une belle preuve pour illustrer la différence entre un joueur de 17 ans et de 18 ans.

 

6-MONCTON (7)

 

Les Wildcats de Moncton ont encore une fois démontré qu'ils manquaient un peu de constance lors des quatre dernières semaines.  Certes, leur dossier de 8 gains en 11 matchs est plus que respectable, mais la troupe de Daniel Lacroix a échappé deux matchs à domicile qu'elle aurait dû gagner contre Charlottetown et Shawinigan le week-end dernier.  Auteur de 11 points à ses 11 derniers matchs, l'attaquant Vincent Collard, acquis du Drakkar, semble sortir de sa coquille, lui qui avait été le 3e joueur sélectionné au total à l'encan de 2021.  Les Wildcats viennent de récupérer Caleb Desnoyers après une absence de deux semaines.  Le tout premier choix de l'encan 2023 de la LHJMQ vient de gagner la médaille d'or au Défi mondial des moins de 17 ans.   

 

7-SHERBROOKE (5)

 

Le Phoenix de Sherbrooke poursuit sur sa lancée surprise du début de saison et se maintient bien au-delà de la barre du respectable ,500.  Le Phoenix peut, sans aucun doute, remercier le vétéran gardien de 20 ans Samuel St-Hilaire qui multiplie les bonnes performances devant le filet comme en témoigne sa moyenne de buts alloués de 1,70 et son taux d'efficacité de ,938.  L'équipe de Gilles Bouchard est toujours aussi avare en désavantage numérique n'ayant permis que 6 buts en 74 occasions pour un taux de succès de 91,9%. Cela lui confère le meilleur dossier des 60 équipes de la LCH.  Avec respectivement 18 et 15 points, Lewis Gendron et Mavrick Lachance sont parmi les meilleures recrues offensives du circuit.

 

8-RIMOUSKI (9)

 

L'Océanic de Rimouski affiche un dossier relativement stable depuis le début de la saison sans longue série de victoires ou de défaites.  La formation de l'entraîneur-recrue Joël Perrault a présenté un dossier identique de 5-4-1 dans chacune de ses deux premières séquences de 10 matchs.  Choix de 2e ronde de l'équipe du Bas-Saint-Laurent en 2021, Alexandre Blais (18 ans) a déjà plus de buts cette année (12) qu'il en avait inscrit au cours de ses 85 premiers matchs lors des deux dernières saisons (9).  Le retour au jeu de Jacob Mathieu ne nuira certes pas à l'attaque rimouskoise.  L'attaquant de 19 ans a jusqu'ici inscrit 7 points en 9 matchs.

 

9-CAP-BRETON (13)

 

Les Eagles du Cap-Breton ne marquent pas beaucoup de buts.  Ils ont déjà été blanchis en six occasions cette saison. Toutefois, en dépit de cet état de fait, la troupe de Louis Robitaille présente un dossier surprenant de 11 victoires contre 11 revers.  Le fait d'évoluer dans la faible section des Maritimes ne nuit pas. Cependant, lorsqu'on consulte le calendrier, on note que seulement trois victoires ont été acquises contre les équipes de « ladite section » (les trois fois contre Saint John).  Le duo de gardiens des Eagles formé de Nicola Ruccia et Jakub Milota vient au 6e rang pour le taux d'efficacité combiné. Cela explique en partie la fiche de ,500 de l'équipe en dépit du 18e et dernier rang collectivement pour la moyenne de buts marqués par match.

 

10-BL.-BOISBRIAND (11)

 

L'Armada de Blainville-Boisbriand traverse une séquence plus difficile.  La victoire de dimanche dernier contre Gatineau a mis un terme à une glissade de six revers.  Avant ce gain de 6-2, l'attaque de l'Armada n'avait produit que 14 buts en 7 matchs et, dans une telle situation, il est évident qu'il n'y a pas beaucoup de marge de manœuvre pour les gardiens Gravel et Gauthier.  L'acquisition de Matthew MacDonald comme joueur de 20 ans, en provenance de Baie-Comeau, aide grandement l'attaque qui se cherche depuis un mois.

 

11-CHICOUTIMI (14)

 

Les Saguenéens de Chicoutimi présentent deux visages depuis le début de la saison : une fiche exceptionnelle de 9-2-1 sur leur grande patinoire olympique du Centre Georges-Vézina, et, à l'opposé une seule victoire en 10 sorties à l'étranger.  La jeunesse de la formation peut certainement expliquer cette situation, mais il faudra quand même améliorer cet aspect pour espérer grimper au classement.  Les Sags ont vu trois de leur porte-couleurs prendre part au Défi mondial des moins de 17 ans. Deux d'entre eux ont remporté la médaille d'or soit Émile Guité et Alex Huang. Guité a terminé au 2e rang des pointeurs du tournoi et il a été choisi sur l'équipe étoile de la compétition.

 

12-SHAWINIGAN (6)

 

Après un début de saison exceptionnel, les Cataractes de Shawinigan viennent de traverser une période très creuse avec une séquence de 9 revers. Cette dernière a pris fin à Moncton dimanche dernier. Le gros problème des Cats se situe en attaque. Ils ont inscrit deux buts ou moins dans chacune des huit dernières sorties.  Après avoir touché la cible 41 fois lors des 10 premiers matchs de la saison, les hommes de Daniel Renaud n'ont compté que 17 buts dans les 10 matchs suivants.  À la décharge des Cataractes, notons qu'ils n'ont joué que trois matchs à la maison depuis la mi-octobre.  On en attend un peu plus de l'attaquant de 20 ans, Maxim Barbashev, qui n'a marqué que 2 buts en 13 matchs jusqu'ici.

 

13-CHARLOTTETOWN (8)

 

Les Islanders de Charlottetown présentent une fiche respectable de 10 gains et 10 échecs après 20 matchs.  Avec 17 buts en 20 matchs, Michael Horth représente une belle surprise sur le plan individuel.  Le grand manitou hockey des Islanders, Jim Hulton, a atteint le plateau des 300 gains dans la LHJMQ, le 10 novembre dernier. Sa fiche personnelle compte également plus de 200 victoires en carrière dans la Ligue de l'Ontario.  Charlottetown vient au 5e rang des formations les plus jeunes du circuit en 23-24.

 

14-QUÉBEC (15)

 

Les Remparts de Québec vivent des lendemains difficiles de la conquête de la Coupe Memorial de 2023.  La formation d'Éric Veilleux a un dossier de 8 gains en 20 matchs, et peine à marquer des buts avec régularité. Le dossier des Remparts contre les équipes qui jouent pour plus de ,500 est d'une seule victoire contre neuf défaites.  Québec est allé chercher ses victoires contre les formations plus faibles.  Le défenseur Vsevolod Komarov se distingue depuis le début de la campagne avec 14 points en 16 matchs et un différentiel de (0) dans une équipe ou la plupart des joueurs sont dans le négatif.

 

15-GATINEAU (17)

 

Après un départ extrêmement laborieux, les Olympiques de Gatineau ont repris des couleurs au cours des quatre dernières semaines avec une fiche de 5-6-1 à leurs 12 derniers matchs.  Les Olympiques ont obtenu de grosses performances de leur gardien recrue de 17 ans, Zach Pelletier. En novembre, il présente une moyenne de buts alloués de 2,20.  En attaque, Jérémie Minville (19 ans) compte 13 buts à sa fiche. Il n'en avait inscrit que 10 en 110 matchs au cours des deux dernières saisons.  Les Olympiques attendent toujours le retour de leur défenseur étoile Tristan Luneau. On a toutefois l'impression que les Ducks d'Anaheim vont l'envoyer directement au camp d'Équipe Canada junior, le mois prochain.

 

16-ACADIE-BATHURST (16)

 

Le Titan d'Acadie-Bathurst continue d'éprouver toutes sortes de difficultés à gagner des matchs à domicile, ce qui est toujours difficile à expliquer.  La troupe de Gordie Dwyer n'a gagné que trois de ses 11 premiers matchs à domicile en accordant 49 buts lors de ses 11 sorties.   Le Titan disputera justement 5 de ses 6 prochains matchs devant ses partisans.  Si le gardien recrue Antoine Keller connaît de bons moments avec une moyenne de buts alloués de 3,18, c'est beaucoup plus difficile pour le vétéran Joshua Fleming. Il n'a qu'un seul gain à sa fiche en dix décisions et un taux d'efficacité de ,857.  En attaque Milo Roelens, Joseph Henneberry et Donovan Arsenault ont passé le cap des 10 buts.

 

17-VAL-D'OR (10)  

 

Après un surprenant départ canon de 4 victoires en 4 matchs, les Foreurs de Val-D'Or ont piqué du nez avec seulement deux victoires à leurs 15 dernières sorties.  Les hommes de Maxime Desruisseaux ont notamment connu une séquence de 10 revers entre le 14 octobre et le 10 novembre, séquence au cours de laquelle ils n'ont inscrit que 20 buts.  Les Foreurs manquent cruellement de profondeur à l'attaque et le meilleur pointeur de l'équipe, le défenseur Tchèque Tomas Cibulka (19 ans), risque de rater plusieurs matchs dans le temps des fêtes en raison de sa possible participation au Championnat mondial junior.  Pas de doute, les Foreurs vont se battre pour ne pas être exclus des séries pour une 2e année de suite.

 

18-SAINT JOHN (18)

Les Sea Dogs de Saint John n'ont que 6 victoires en 21 matchs cette saison (4 contre Bathurst et une contre Val-D'Or). Aussi bien dire que les champions de la Coupe Memorial de 2022 perdent tous leurs matchs contre les bonnes formations.  Dans une équipe ou la majorité des joueurs ont des dossiers négatifs dans la colonne des (+ et -), il est surprenant de constater le (+9) de l'arrière de 19 ans Nate Tivey.  Saint John vient au dernier rang du circuit pour la moyenne de tirs accordés par match avec 34.