Le Canadien a raté une belle occasion de confirmer un début de saison intéressant en s’inclinant comme il l’a fait dimanche au Minnesota.

Il ne s’est pas fait planter. Ça non! Mais en échappant deux fois plutôt qu’une des avances d’un but en période médiane et lors du troisième tiers, tout ça après que Keith Kinkaid eut sauvé les meubles en première, le Tricolore a permis à un club qui était une fois encore prêt à perdre de revenir de l’arrière et de l’emporter.

Une deuxième victoire aux dépens du Wild, qui n’a de féroce que le nom, après avoir battu deux fois les champions de la coupe Stanley aurait permis de reconnaître le solide début de saison du Canadien. Elle m’aurait peut-être même obligé de le hisser au sein du top-16.

La défaite nous oblige à afficher un brin de retenue.

Comme son incapacité à se défendre en désavantage numérique et le fait qu’il a perdu 10 fois déjà des avances d’un but lors de sept des neuf matchs disputés jusqu’ici.

Pas de quoi paniquer. Je sais. Surtout que s’il en arrache en désavantage numérique, le Canadien est redevenu menaçant en attaque massive. Le monde à l’envers! En plus, s’il est vrai qu’il a échappé trop d’avances d’un but, il est tout aussi vrai qu’il a su combler huit reculs d’un but en plus de compléter des remontées inattendues qui lui ont permis de sauver les points en Caroline et à Buffalo en plus d’aller surprendre les Maple Leafs à Toronto.

Le Canadien n’a disputé qu’un seul très mauvais match en neuf rencontres jusqu’ici cette saison. Contre les Red Wings de Detroit lors du match d’ouverture au Centre Bell. Il a ensuite connu un bref passage à vide qui a permis au Lightning de Tampa Bay de prendre le contrôle de son premier duel face au Tricolore en moins de trois minutes.

Dimanche, il a disputé un match correct. Mais il a perdu. Vrai que c’était une situation de deux matchs en deux soirs. Mais quand même : il croisait le Wild du Minnesota.

Voilà donc le Tricolore avec une fiche de 4-3-2. Une fiche qui m’empêche de lui faire une place avec les Sabres de Buffalo, les Oilers d’Edmonton, les Ducks d’Anaheim et les Canucks de Vancouver dans la liste des belles surprises en ce début de saison 2019-2020.

Il pourra toujours se reprendre jeudi avec la visite des Sharks de San Jose au Centre Bell. Mais les points ainsi récoltés ne feraient qu’éponger ceux perdus au Minnesota.

Et s’il échappe ce match face aux Sharks, le Canadien retournera sur les bases d’un bon petit club de ,500. Assez pour garder la tête hors de l’eau, mais pas assez pour accéder aux séries.

Vous ne devriez donc pas être surpris de le voir au 20e rang de mon deuxième état des forces de la saison.

Très sévère? Trop même? Peut-être. Mais les premiers états de forces de la saison sont marqués par de grandes fluctuations. Autant à la hausse qu’à la baisse. Il est donc encore beaucoup trop tôt pour établir des tendances solides. Mais le Canadien me donne toujours l’impression d’être un club qui se battra pour une place en séries et qui gaspillera trop de points pour s’y faire une place.

 

État des forces

1- Washington (6-2-2) : hausse de 1

John Carlson domine la LNH avec une récolte de trois buts et 18 points. Il a rejoint les illustres Paul Coffey et Bobby Orr qui sont les deux seuls autres défenseurs à avoir atteint le plateau des 18 points lors des dix premiers matchs d’une saison dans l’histoire de la LNH...

2- Colorado (7-0-1) : hausse de 9

Seule équipe invaincue en temps réglementaire cette saison, l’Avalanche fera escale à St Louis lundi soir. Les Avs sont en voie d’égaler le meilleur début de saison de leur histoire (9-0-2) en 2000-2001. Cet excellent début avait servi de tremplin à la deuxième conquête de la coupe Stanley de leur histoire...

3- Vegas (6-3-0) : hausse de 1

Le jeu blanc réalisé par Marc-André Fleury aux dépens de ses anciens coéquipiers des Penguins samedi a permis aux Golden Knights d’atteindre le plateau des 100 victoires. Les 163 matchs nécessaires pour récolter 100 gains représentent un record dans l’histoire moderne de la LNH. Les Senateurs d’Ottawa ont eu besoin de 165 matchs pour y arriver, mais c’était en 1917-1918...

4- Boston (5-1-2) baisse de 1

David Pastrnak affiche déjà neuf buts en 10 matchs cette saison dont sept lors de ses trois derniers matchs...

5- Tampa Bay (4-3-1) baisse de 4

Pourquoi donner le 5e rang aux Bolts qui sont actuellement hors des séries? Parce que je crois toujours qu’ils forment la meilleure équipe de la LNH...

6- Pittsburgh (6-3-0) hausse de 3

Les Penguins gagnent en dépit des blessures qui les privent des Malkin, Rust, Galchenyuk et Bjugstad. Comme quoi Sidney Crosby (4 buts, 12 points en 9 matchs) est encore un des meilleurs joueurs de hockey au monde...

7- Buffalo (7-1-1) hausse de 19

On ne donnera pas le trophée Jack-Adams à Ralph Kruger tout de suite, mais s’il arrive à unir tous les bons jeunes à sa disposition pour faire des Sabres une vraie équipe, il sera couronné avant Noël...

8- Edmonton (7-1-1) hausse de 16

Dave Tippett pourrait priver les Kruger du titre d’entraîneur-chef de l’année s’il arrive à hisser les Oilers en séries. Ce serait la troisième fois en carrière qu’il propulserait une équipe – Dallas et Phoenix – perdante l’année précédente, en séries dès son entrée en scène...

9- Toronto (5-3-1) baisse de 4

Les Leafs gagnent, mais sont loin d’être à la hauteur de ce qu’ils projettent. Et ce n’est pas seulement à cause de la perte de John Tavares...

10- Nashville (4-3-1) baisse de 2

Matt Duchene donne la contribution attendue avec ses 10 points (deux buts) en huit matchs. Très positif de voir les Preds avoir marqué 32 buts en huit matchs. Beaucoup moins de les voir victimes de 31 buts déjà cette saison...

11- Caroline (6-3-0) hausse de 5

Déjà six victoires en dépit du fait que Sebastian Aho n’affiche que trois points et que c’est le défenseur Dougie Hamilton qui domine les marqueurs avec cinq buts et neuf points...

12- Arizona (4-2-1) hausse de 10

Phil Kessel n’a donné que deux buts et quatre points à sa nouvelle équipe qui n’en compte que 21 après huit matchs. Mais ce n’est pas grave, car les Coyotes accordent moins de deux buts par rencontre en moyenne. De fait, Darcy Kuemper surfe sur une nouvelle marque d’équipe alors qu’il est rendu à 12 matchs de suite – séquence bien sûr amorcée l’an dernier – sans avoir accordé plus de deux buts à l’adversaire...

13- New York Islanders (5-3-0) hausse de 2

Une séquence de quatre gains consécutifs permet aux Islanders de racheter un début de saison qui commençait à être inquiétant...

14- Anaheim (6-2-0) hausse de 14

À l’Image de l’an dernier, les gardiens John Gibson (1,88 BA/M, 93,9 % d’efficacité) et Ryan Miller (1,50 BA/M, 94,1 % d’efficacité) faussent les données à Anaheim. On doit donc les récompenser avec une place au sein du top-16. Mais combien de temps cela durera?

15- Vancouver (5-3-0) hausse de 10

Je considère toujours les Canucks comme un club encore loin de sa maturité. Pour le moment, je dois lui donner le mérite qui lui revient...

16- St Louis (3-2-3) baisse de 6

Difficile de croire que ce sont les champions de la coupe Stanley qui se sont inclinés deux fois de suite contre le Canadien. Mais bon, les Blues ont prouvé avec éloquence l’an dernier qu’il vaut mieux finir en force que de commencer sur les chapeaux de roue...

17- Floride (3-2-3) baisse de 3

Je m’attendais et m’attends toujours à plus des Panthers. L’embauche de Bryan Boyle démontre toutefois que nous sommes plusieurs à avoir passé outre le fait qu’il manque de profondeur au sein des troisième et quatrième trios...

18- Calgary (4-4-1) baisse de 12

Quand un club accorde plus de buts qu’il n’en marque, c’est bien difficile de jouer à la hauteur des attentes...

19- San Jose (3-5-0) baisse de 12

Je veux bien croire que les Sharks forment un club de vétérans et qu’on ne devrait pas s’inquiéter trop vite. Mais sont-ils rendus simplement trop vieux? J’espère que non, car je les projetais bien plus haut au classement cette année...

20- Montréal (4-3-2) baisse de 3

Avec seulement quatre matchs à disputer au cours des 10 prochains jours, le CH doit peaufiner son jeu pour nous convaincre qu’on doit vraiment les prendre au sérieux. Sinon, il restera ce que nous sommes plusieurs à croire qu’il est encore : un bon petit club en transition vers des jours meilleurs...

21- Philadelphie (2-3-1) baisse de 8

Peu de matchs de joués, un calendrier difficile – escapades en Tchéquie et tournée dans l’Ouest canadien – et plusieurs surprises confinent les Flyers plus bas qu’ils ne devraient l’être. Ils devraient remonter au fil des prochaines semaines...

22- Dallas (2-7-1) baisse de 10

Est-ce que je suis le seul à croire que les Stars devraient être bien plus haut au classement et dans cet état des forces parce qu’ils sont bien meilleurs que ce que l’on voit? Jim Montgomery sera-t-il congédié avant Bruce Boudreau?

23- Columbus (3-3-2) baisse de 2

La catastrophe anticipée n’est pas arrivée. Du moins pas encore. Mais les Jackets devront marquer plus souvent – Pierre-Luc Dubois partage le premier rang des marqueurs avec quatre points en huit matchs – afin de donner une chance à Jonas Korpisalo de faire oublier Sergei Bobrovsky...

24- Chicago (2-3-1) baisse de 5

Les Hawks ont disputé le même nombre de matchs que les Flyers. Je veux bien. Mais je ne crois vraiment pas qu’ils seront en mesure de profiter des matchs qu’ils ont en mains autant que ne le feront les joueurs d’Alain Vigneault...

25- New York Rangers (2-4-0) baisse de 5

Mika Zibanejad (4 buts, 8 points) et Artemi Panarin (2 buts, 4 points) ont lancé des feux d’artifice à leurs deux premiers matchs de la saison. Henrik Lundqvist a mouillé ces pétards avec une grande générosité (3,57 BA/M, 90,6 % d’efficacité) devant son filet...

26- Winnipeg (6-5-0) baisse de 3

En attendant des nouvelles de Dustin Byfuglien, Paul Maurice et l’attaque des Jets tiennent le fort. Maurice est devenu le 7e entraîneur-chef de l’histoire (3e encore actif) à atteindre le plateau des 700 victoires en carrière dans la LNH. Mais ce club est encore bien trop vulnérable en défensive pour croire qu’il s’en sortira...

27- Detroit (3-5-0) hausse de 2

Les Wings sont-ils meilleurs que je le crois ou simplement moins mauvais?

28- New Jersey (2-4-2) baisse de 10

Pour se donner des chances de gagner, les Devils devraient songer à envoyer Schneider (4,09 BA/M, 87,6 %) et Blackwood (3,15 BA/M, 89,9 %) – même s’il vient de blanchir les Canucks – en même temps devant le filet...

29- Minnesota (2-6-0) baisse de 2

Rarement vu un club manquer autant de vitesse et de cohésion. Je sais qu’il vient de battre le CH, mais le Wild est encore bien loin de la lumière au bout du tunnel...

30- Los Angeles (3-5-0) hausse de 1

Drew Doughty et les Kings devraient jouer plus souvent contre les Flames aux dépens de qui ils ont signé deux de leurs trois victoires...

31- Ottawa (1-5-1) baisse de 1

Répétez après moi : Alexis Lafrenière, Alexis Lafrenière, Alexis Lafrenière...