AVANT MATCH NO 7 BLUES C. BRUINS

BOSTON - Patrice Bergeron, ses coéquipiers des Bruins et leurs adversaires des Blues l’ont fait 1000 fois plutôt qu’une lorsqu’ils jouaient au hockey dans la rue, sur une petite patinoire raboteuse au fond de leur cour ou au parc du quartier.

Blues - Bruins : Place au match #7

Mais ce soir, ils le feront pour vrai : ils disputeront le septième match d’une grande finale de la coupe Stanley.

Bergeron et les vétérans des Bruins ont vécu l’expérience en 2011 lorsqu’ils sont allés ravir la coupe des mains de Roberto Luongo et des Canucks à Vancouver avec une victoire de 4-0. C’est d’ailleurs la dernière fois qu’une finale s’est prolongée jusqu’à la limite des sept parties dans la LNH.

Les Bruins sont d’ailleurs l’un des quatre clubs seulement à avoir soulevé la coupe sur une patinoire ennemie lors des 16 matchs sept disputés en finale de la coupe Stanley. Ils ont imité les Penguins de Pittsburgh – à Detroit en 2009 – le Canadien de Montréal – à Chicago en 1971 – et les Maple Leafs de Toronto qui ont été les premiers à réaliser cet exploit à Detroit en 1945.

Bien que les Bruins soient dans la LNH depuis la nuit des temps, ils disputeront le premier septième match d’une finale de la coupe Stanley à Boston devant leurs partisans.

S’ils gagnent, ils soulèveront la coupe pour la septième fois de leur histoire. Ils couronneraient une neuvième remontée gagnante de l’histoire de la LNH pour un club ayant tiré de l’arrière 3-2 en grande finale. Un exploit qu’ils ont d’ailleurs réalisé en 2011 aux dépens des Canucks.

Quant aux Blues, ils sont toujours en quête de la première coupe Stanley de leur histoire. S’ils la soulèvent ce soir, ils égaleront un record de la LNH en inscrivant leur 10e victoire sur la route depuis le début des séries.

Patrice Bergeron qui a joué un rôle important dimanche en prenant la parole avant le match qui a permis aux Bruins d’éviter l’élimination et de pousser la série à la limite ne sait pas s’il répètera l’expérience ce soir. «Ces choses-là ne se préparent pas vraiment. Quand je parle comme ça, je le fais avec mon cœur. On verra si je sens que c’est nécessaire ou non.»

Voici en rafales quelques notes historiques offertes par la LNH :

  •   Tuukka Rask pourrait devenir le premier gardien de l’histoire de la LNH à remporter trois séries par jeu blanc au cours d’une même année. Il a blanchi les Blue Jackets de Columbus (6e match) en deuxième ronde et les Hurricanes de la Caroline (4e match) en finale de l’Est.
     
  •     Rask présente un dossier de 3-0 lorsque les Bruins font face à l’élimination. Il a stoppé 82 des 86 tirs affrontés lors de ces trois parties ce qui lui confère une moyenne de 1,34 but alloué et une efficacité de 95,3 %...
     
  •    Jordan Binnington pourrait devenir le 14e gardien recru de l’histoire de la LNH à soulever la coupe Stanley. Seulement trois autres gardiens – Frank McCool (1945), Ken Dryden (1971) Cam Ward (2006) – l’ont fait dans le cadre d’une septième partie…
     
  •   Binnington présente un dossier de 13-2 cette saison lors des matchs disputés après un revers des Blues. Cette fiche est de 7-2 depuis le début des séries…
     
  •    Patrice Bergeron, David Krejci, Brad Marchand, Zdeno Chara et Tuukka Rask rejoindront les 84 autres joueurs seulement qui ont pris part à au moins deux matchs sept en finale de la coupe Stanley au cours de leur carrière...
     
  •   Zdeno Chara établira un record de la LNH ce soir alors qu’il disputera son 14e septième match d’une série en carrière. Il a disputé son tout premier en 2003 lors de la finale de conférence opposant les Sénateurs d’Ottawa avec qui il jouait à l’époque et les Devils du New Jersey. Un fossé de 16 ans et 20 jours séparent ces deux rencontres…
     
  •    Chara devancera Patrick Roy et Scott Stevens qui ont disputé 13 septièmes matchs au cours de leur carrière…
     
  •    Patrice Bergeron rejoindra Glenn Anderson, Nicklas Backstrom, Ken Daneyko, Alexander Ovechkin et Stéphane Yelle au troisième rang des joueurs comptant le plus de matchs sept en séries en carrière avec 12…
     
  •    S’il devait marquer le but gagnant ce soir, Bergeron deviendrait le premier joueur de l’histoire de la LNH avec deux buts gagnants dans un 7e match de la finale de la coupe Stanley. C’est le Québécois qui avait marqué le premier but des Bruins dans leur victoire de 4-0 aux dépens des Canucks en 2011…
     
  •     Les Bruins disputeront ce soir un septième match de série pour la 28e fois de leur histoire. Ils dominent la LNH avec 15 victoires lors de ces septièmes parties et ils ont gagné 14 des 22 matchs disputés devant leurs partisans…
     
  •    Les Blues devanceront ce soir les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington avec une 18e participation (9 victoires, 8 revers jusqu’ici) à un septième match de série : un sommet pour les clubs d’expansion. Ce sera la 11e fois qu’ils disputeront un match ultime sur la route. Leur fiche : quatre victoires, six revers…
     
  •    Avec un but et cinq passes à son actif depuis le début de la grande finale, Torey Krug a besoin de deux points ce soir pour rejoindre Bobby Orr – 4 buts et huit points – au premier rang des marqueurs chez les Bruins en finale de coupe Stanley. Orr détient ce record depuis 1972 alors qu’il avait récolté ses huit points en six matchs face aux Rangers…
     
  •   Ryan O’Reilly a marqué le premier but des Blues lors des trois derniers matchs de la grande finale. S’il le fait encore ce soir, il deviendra le 3e joueur seulement de l’histoire de la LNH a marqué le premier de son club lors de quatre matchs de suite. Il serait le premier à le faire en 53 ans. Sid Smith – avec les Leafs en 1951 lors des matchs 1 à 4 – et Norm Ullman – avec les Wings en 1966 lors des matchs 3 à 6 – sont les deux autres…
     
  •   Jordan Schwartz et Vladimir Tarasenko ont besoin respectivement d’un et deux buts pour rejoindre Brett Hull à titre de meilleurs francs-tireurs de l’histoire des Blues. Hull a marqué 13 buts en 1990. Il l’a toutefois fait en 13 matchs alors que Schwartz et Tarasenko disputeront une 26e partie ce soir…Champions de la coupe Stanley