Battus à leurs cinq derniers matchs, les Blackhawks de Chicago avaient à première vue une belle occasion de retrouver le chemin de la victoire contre la pire équipe de la LNH, les Coyotes de l'Arizona. C'est tout le contraire qui s'est produit, les Hawks ont encaissé un dur revers de 6 à 1 et présentent maintenant une fiche de 24-24-8.

Saluons tout de même la belle prestation des Coyotes qui signent un 14e gain cette saison, merci aux 37 arrêts d'Antti Raanta.

Tobias Rieder, Clayton Keller, Max Domi et Alex Goligoski ont tous récoltés un but et une aide dans la victoire.

Domi et Keller ont marqué tous les deux en première période. Alex DeBrincat a réduit l'écart en début de deuxième avec son 20e but de la saison. La recrue représente un rare point positif chez les Hawks avec une récolte de six buts à ses huit derniers matchs. Les Coyotes sont toutefois revenus avec deux autres buts en deuxième, avant d'en ajouter une autre paire lors du derniers tiers.

Toujours privés de Corey Crawford, les Blackhawks faisaient confiance à Anton Forsberg devant le filet. Le Suédois a cédé trois fois sur 13 tirs avant même la mi-match avant de laisser sa place à Jeff Glass, qui n'a fait guère mieux en accordant trois buts sur neuf lancers.

C'est la plus longue séquence de défaites des Blackhawks depuis 2012. Ils avaient également perdu six matchs consécutifs entre le 21 janvier et le 13 février. Chicago reste donc coincé au dernier rang de la section Centrale, 10 points derrière le Wild du Minnesota et la dernière place donnant accès aux éliminatoires.

Chicago a marqué deux buts ou moins dans 11 de ses 14 derniers matchs. Les Hawks abordaient cet affrontement avec une séquence de neuf victoires de suite contre les Coyotes.

Les moments forts dans la LNH