SAINTE-CATHERINE - Guillaume Latendresse revient là où tout a commencé. L’ancien joueur professionnel emmènera son expérience de la LNH derrière un banc; celui de son ancienne équipe, les Riverains du Collège Charles-Lemoyne au niveau midget AAA. L’annonce a été officialisée mercredi, lors d’un point de presse tenu en après-midi au Sportium.

Heureux de relever ce nouveau défi, l’ancien hockeyeur aura de grandes pointures à chausser, puisqu’il succède à Martin Russell qui était au CCL depuis 13 ans. La brillante carrière Russell lui a permis d’être l’entraîneur ayant à son actif le plus de victoires, de saisons complètes et de parties jouées dans le circuit Therrien.

À ce sujet, celui qui a amassé 46 buts et 56 passes en 83 parties avec les Riverains, de 2001 à 2003, a été élogieux envers cet entraîneur qui l’a dirigé et qui lui a permis d’être l’un des rares joueurs à évoluer au circuit midget AAA dès l’âge de 14 ans.

« C’est certain que c’est spécial de revenir au CCL. C’est encore plus spécial de remplacer un entraîneur qui m’a dirigé. Je serai toujours reconnaissant envers Martin, car il m’a donné ma première chance à l’âge de 14 ans. Il a réussi des choses extraordinaires avec les Riverains et c’est justement grâce à lui que j’ai commencé à m’intéresser au coaching à l’adolescence. C’est un défi très motivant qui se présente à moi. J’ai toujours eu une vision et un œil porté sur les décisions de mes entraîneurs. Je voulais comprendre leurs décisions et leurs stratégies. Je suis très content de pouvoir entamer ma carrière d’entraîneur avec les Riverains », a-t-il mentionné.

Une approche différente

Si Martin Russell était reconnu comme étant dur et exigeant envers ses joueurs, Guillaume Latendresse veut apporter une nouvelle dimension à l’organisation. Celui qui entame sa carrière d’instructeur croit beaucoup en la communication et c’est ce qu’il veut apporter.

« Je veux que mes joueurs me respectent et je vais également les respecter. Ce sont des notions qui sont très importantes à mes yeux, précise le Sainte-Catherinois. Il ne faut pas oublier que ce sont des jeunes adolescents qui sont en plein développement. En communiquant, je veux qu’ils apprennent de leurs erreurs et qu’ils deviennent de meilleurs joueurs. C’est bien de vouloir gagner le championnat, mais il faut aussi apprendre pour devenir meilleur. Ce n’est pas en septembre que l’on gagne le championnat et il ne faut pas oublier que la Ligue midget AAA reste une ligue de développement. »

Latendresse est d’avis que son passage dans la LNH avec les Canadiens de Montréal, le Wild du Minnesota et les Sénateurs d’Ottawa lui a été bénéfique et qu’il est temps de mettre en pratique les connaissances qu’il a apprises en côtoyant des professionnels.

«Je pense que le fait d’avoir joué chez les professionnels me donne un bon bagage hockey et de bonnes connaissances du sport. J’ai côtoyé des adultes qui se sont dédiés pour le sport et ça m’apportera beaucoup derrière un banc », a noté l’ancien choix de 2e ronde du Canadien de Montréal.

Le nouvel entraîneur-chef est très excité à l’idée de diriger son premier camp dans quelques semaines. Pour l’occasion, il accueillera les meilleurs joueurs midget pour le camp printanier de l’organisation.