EDMONTON - La Lettonie est passée bien près de créer la surprise du tournoi en quarts de finale contre la Suède, mais l'équipe Cendrillon du Mondial junior est arrivée à court. La Lettonie a encaissé une défaite de 2-1 contre la Suède et voit son parcours s'arrêter en quarts de finale.

Un peu comme elle l'a fait tout au long du tournoi, la Lettonie a tenu tête à son adversaire, si bien que la marque était égale après 40 minutes de jeu.

Après avoir accordé le premier but du match à la Suède, marqué par Isak Rosen, les Lettons ont assuré la réplique en fin de deuxième période. Gustavs Ozolins a touché la cible avec moins de deux minutes à jouer en période médiane pour raviver l'espoir dans le camp de la Lettonie et créer l'égalité 1-1.

La Lettonie a réussi tout un tour de force en troisième période, en écoulant un désavantage numérique de cinq minutes sans accorder de but.

La Suède a toutefois trouvé une brèche un peu plus tard et Emil Andrae a marqué le but de la victoire pour éventuellement envoyer la Suède en demi-finale.

Le gardien de la Lettonie Bruno Bruveris a réalisé 25 arrêts dans la défaite.

La Finlande, première qualifiée en demi-finale

Roby Jarventie a marqué deux buts en avantage numérique et il a ajouté deux aides pour guider la Finlande vers une victoire de 5-2 contre l'Allemagne, mercredi, en quarts de finale du Championnat mondial de hockey junior.

Finlande 5 - Allemagne 2

Le premier but de Jarventie, à 14:48 de la première période, a donné les devants 3-1 à la Finlande.

Après que l'Allemand Bennet Rossmy eut réduit l'écart à 3-2, au deuxième engagement, Jarventie a touché la cible à 6:22 du dernier tiers, à la suite d'une pénalité à Yannick Proske.

Roni Hirvonen et Joel Maatta ont aussi fait bouger les cordages en avantage numérique pour la Finlande, qui a marqué 13 buts en 22 tentatives en supériorité numérique depuis le début du tournoi.

Kasper Simontaival a ouvert le pointage pour les Finlandais, qui ont vu Leevi Merilainen repousser 19 rondelles.

Rossmy a inscrit les deux buts de l'Allemagne. Florian Bugl a stoppé 17 tirs.

Plus tard mercredi, les États-Unis, champions en titre, se mesureront aux Tchèques.