Erik Karlsson passe aux Sharks de San Jose.

Les rumeurs allaient bon train depuis plusieurs mois après que le gagnant de deux trophées Norris eut refusé de signer une prolongation de contrat avec l'équipe cet été.

Cette transaction survient à la veille des premières séances sur glace du camp d'entraînement des Sénateurs.

Francis Perron prend également le chemin de San Jose.

Pour leur part, les Sénateurs d'Ottawa obtiennent en retour les attaquants Chris Tierney et Rudolfs Balcers, le défenseur Dylan DeMelo, l'espoir Josh Norris et des choix au repêchage.

Karlsson fait ses adieux à Ottawa

« Je pense que ça ne m'aurait jamais traversé l'esprit de quitter cet endroit, a dit un Karlsson émotif en conférence de presse, jeudi. Malheureusement, il y a des circonstances et encore une fois, je ne vais pas entrer dans les détails. J'étais prêt à travailler fort pour les Sénateurs. Il reste un an à mon contrat mais je ne pourrai pas mener ça à terme, malheureusement. »

« Je pense que rien n'aurait pu me préparer à ça. C'est pourquoi je n'ai rien d'écrit. Je n'ai pas encore vraiment absorbé ce qui arrive, a poursuivi Karlsson, qui a fait ses déclarations sans notes, avant de répondre aux questions des journalistes. Je pense que ça s'est déroulé très vite, bien qu'il y avait des murmures depuis un an. »

Ottawa obtient le choix de première ronde de San Jose en 2019 ou en 2020 (non protégé au niveau de la loterie); si les Sharks ratent les séries éliminatoires en 2018-2019, il s'agira de la sélection de 2019, sinon celle de 2020.

Ottawa obtient également un choix de deuxième ronde de San Jose au repêchage de 2019 (soit la sélection la plus élevée des deux choix que possèdent actuellement les Sharks; celui des Panthers de la Floride et leur propre choix);

Si les Sharks accordent une prolongation de contrat à Karlsson, Ottawa recevra la sélection de deuxième tour de San Jose en 2021, qui pourrait devenir un choix de première ronde (non protégé au niveau de la loterie) si San Jose atteint la finale de la Coupe Stanley en 2019.

Si Karlsson se retrouve dans une formation de l'Association de l'Est (liste de réserve) au cours de la saison 2018-2019, les Sénateurs obtiendront un choix additionnel de première ronde des Sharks au plus tard en 2022.

« Il est extrêmement rare que des joueurs de ce calibre deviennent disponibles, a déclaré le directeur général des Sharks Doug Wilson par voie de communiqué. Le mot "élite" est souvent galvaudé, mais Erik, de par son talent, correspond bien à cette description. Avec Erik, Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic, nous croyons posséder trois des meilleurs défenseurs de la LNH et nous sommes une meilleure équipe aujourd'hui que nous l'étions hier. »

« Erik est un hockeyeur exceptionnel qui a fait la joie de nos partisans au cours des neuf dernières années », a pour sa part indiqué le DG des Sénateurs, Pierre Dorion. Nous le remercions de son dévouement et nous lui souhaitons tout le succès qu'il mérite. Il s'agit du moment propice pour nous de rebâtir notre équipe et façonner notre avenir avec un leadership renouvelé et une équipe plus rapide, plus jeune et plus compétitive sur la patinoire. Nous allons bâtir une culture axée sur la constance avec laquelle nous pourrons livrer un meilleur rendement à long terme. »

À la date limite des transactions, un échange impliquant Karlsson et Bobby Ryan avec les Golden Knights de Vegas a avorté, et en juillet dernier, il est possible de croire que le Lightning de Tampa Bay était tout près d’obtenir les services du défenseur étoile.

L’athlète de 27 ans a disputé neuf saisons avec les Sénateurs. Lors de la dernière campagne, il a enregistré 62 points en 71 rencontres.

Karlsson écoulera la dernière année d’un contrat de sept ans et 45,5 millions $.

Karlsson aura laissé sa marque à Ottawa
« Nous devons bâtir une équipe plus jeune »
« C'est juste du positif »

 

« Dorion voulait régler ça maintenant »
Dorion aurait-il pu obtenir plus?