Les Sénateurs d'Ottawa n'ont peut-être que cinq victoires à leur fiche cette saison, mais ils ont un dossier gagnant contre le Canadien de Montréal après trois rencontres entre les deux formations.

Grâce à un but de Brady Tkachuk en prolongation, les Sénateurs (5-14-1) ont défait le Canadien (9-5-3) par la marque de 3-2, dimanche soir. Les Sénateurs ont ainsi porté leur fiche face au Tricolore à 2-1-0 cette saison.

Les deux équipes croiseront à nouveau le fer, mardi soir, encore une fois au Centre Canadian Tire.

« Le Canadien est un club compétitif. Il nous force à être très alertes, a noté l'entraîneur-chef des Sénateurs, D.J. Smith, en visioconférence, lundi. Si nous ne sommes pas prêts, nous allons recevoir une claque au visage. »

Les Sénateurs se sont imposés même s'ils étaient privés de leur défenseur étoile Thomas Chabot pour un deuxième match de suite en raison d'une blessure au haut du corps.

Chabot s'est entraîné lundi, mais il représente toujours un cas incertain pour la rencontre de mardi.

« C'est certain que quand Thomas est là, ça change notre défensive, a reconnu le défenseur franco-ontarien Erik Gudbranson. Il aime garder la rondelle. Il est très patient dans son jeu et ça nous calme tous un peu. Mais en son absence, nous avons bien fait ça.

« Le Canadien a une équipe qui travaille fort pour générer ses occasions et qui envoie beaucoup de rondelles au filet. Nous avons bien joué et nous avons fait ça tous ensemble. »

Les Sénateurs avaient aussi gagné leur premier duel contre le Canadien, le 4 février, avant de voir le Tricolore se venger deux jours plus tard.

Gudbranson s'attend à une forte opposition du Tricolore mardi.

« Ils vont jouer leur meilleur hockey, a-t-il dit. Ils ont un club physique. Comme nous, ils aiment jouer un style direct, un jeu simple. Ils envoient les rondelles au filet et le nerf de la guerre sera la bataille dans l'espace devant les gardiens. »

Changement d'approche

Pour venir à bout du Canadien lors d'un deuxième match consécutif, les Sénateurs espèrent pouvoir compter sur la contribution de leur avantage numérique.

Les Sénateurs n'ont pas marqué en supériorité numérique à leurs huit derniers matchs, étant blanchis en 19 occasions. Leur dernier but en avantage numérique remonte au 6 février... face au Canadien.

Même s'ils n'ont pas marqué en quatre occasions avec un homme en plus dimanche, les joueurs des Sénateurs se sont dits encouragés par leur jeu.

« Je crois que c'est une question de mentalité. Nous devons avoir dans la tête que nous voulons marquer, a dit l'attaquant Drake Batherson. Et si nous ne marquons pas, nous voulons au moins provoquer des occasions et nous donner un peu de rythme.

« Je pense que lors des rencontres précédentes, nous étions trop éparpillés sur la patinoire, nous nous échangions la rondelle en périphérie, a-t-il ajouté. Nous avons révisé des séquences vidéo (dimanche matin) et nous avons ajusté notre mentalité. Nous n'avons pas profité de nos occasions, mais nous espérons le faire mardi. »

Par ailleurs, le défenseur Nikita Zaitsev et l'attaquant Colin White n'ont pas participé à l'entraînement, lundi. Zaitsev profitait d'une journée de traitements. Dans le cas de White, Smith a indiqué qu'il avait subi une blessure mineure, mais qu'il devrait être à son poste mardi soir.

Les Sénateurs récompensés pour leurs efforts