La saison 2020-2021 s’annonçait des plus difficiles pour les Sénateurs d’Ottawa et les pronostics semblaient très justes à la mi-saison. Après 30 matchs, l’équipe occupait l’avant-dernier rang du classement général, trois points à peine devant les pauvres Sabres de Buffalo, qui avaient de plus joué cinq matchs de moins.

Or, les choses ont changé à la mi-mars pour les Sénateurs, si bien qu’ils ont montré un dossier de 14-8-4 à leurs 26 dernières rencontres de la campagne. Durant cette période, seuls des Maple Leafs de Toronto et les Oilers d’Edmonton ont mieux fait parmi les clubs de la division Nord.

De quoi donner espoir à cette jeune équipe qui a conclu la saison à 8 points d’une place en séries.

« Nous allons arriver avec confiance l'an prochain », anticipe l’attaquant Drake Batherson. « Nous savons que nous pouvons gagner. Il n'y a aucune raison de ne pas se battre pour une place en séries l'an prochain. »

« Nous avons fait des pas de géant en tant qu'équipe », ajoute l’attaquant Colin White. « Personne ne s'attendait à cette fin de saison après notre départ. C'est déjà excitant de voir les joueurs en quittant aujourd'hui. »

Après quatre saisons dans la LNH, Thomas Chabot n'a toujours pas goûté à l'engouement des séries éliminatoires. Considérant l'âge des joueurs et leur progression cette saison, c'est peut-être réaliste de penser que les Sénateurs pourraient se qualifier l'an prochain.

« On sait qu’on est capable de gagner », explique le défenseur québécois. On l’a prouvé cette année contre des équipes qui veulent gagner la coupe Stanley cette année. C’est quelque chose qu’on veut continuer de faire en arrivant l’année prochaine. »

« L'an prochain, c'est une autre histoire. Il faudra être prêts dès le début de la saison. Nos rivaux ne nous sous-estimeront plus. Il faut amener notre jeu à un autre niveau », relativise quant à lui l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Avant le début de la prochaine saison, les Sénateurs auront peut-être fini par régler le dossier du capitaine et on peut croire qu'il n'y aura pas de mauvais choix alors qu'on devra trancher entre deux jeunes leaders différents, mais tout aussi efficaces et essentiels aux succès du groupe; Thomas Chabot et Brady Tkachuk.

« Je pouvais faire des erreurs et avoir la confiance des entraîneurs »

Mete souhaite demeurer à Ottawa

Utilisé pendant plus de 25 minutes mercredi soir lors du dernier match de la saison des Sénateurs, l'ancien défenseur du Canadien de Montréal Victor Mete joue avec un aplomb et une confiance que l'on n'avait pas vus à Montréal.

Bientôt joueur autonome avec compensation, Mete souhaite s'entendre avec les Sénateurs et demeurer à Ottawa

« Tout se passe bien depuis que je suis ici. Je peux m'exprimer sur la glace, faire des erreurs et conserver la confiance de mes entraîneurs. J'ai pu obtenir beaucoup de temps de jeu. »

Sénateurs : trois choses à ne pas répéter l'an prochain