Résumé de la finale pour la médaille d'or

PYEONGCHANG, Corée, République de - La première médaille d'or olympique en curling mixte appartient au Canada.

Les Canadiens John Morris et Kaitlyn Lawes ont vaincu les Suisses Jenny Perret et Martin Rios, champions du monde en titre, par la marque de 10-3 lors de la finale des Jeux de PyeongChang.

Pour Morris, d'Ottawa, et Lawes, de Winnipeg, il s'agit d'une deuxième médaille d'or olympique en carrière et de la troisième du Canada à PyeongChang.

Lawes était membre de l'équipe de Jennifer Jones qui a raflé l'or au tournoi féminin en 2014. Morris était le second de Kevin Martin lorsqu'il a enlevé le titre olympique chez les hommes en 2010.

« C'est fantastique. C'est un sentiment incroyable que de gagner la médaille d'or », a déclaré Morris.

Le double mixte en curling fait ses débuts aux Jeux de PyeongChang.

Le talent de Morris, 39 ans, et de Lawes, de 10 ans sa cadette, les a aidés à surmonter leur manque d'expérience comme duo. Avant de disputer les essais olympiques en janvier, ils avaient joué quelques matchs il y a quelques années à la Coupe continentale de curling.

Morris et Lawes ont conclu le tournoi à la ronde avec une fiche de 6-1 et battu la Norvège 8-4 en demi-finale pour passer dans le match de la médaille d'or.

À titre de favoris dans ce match ultime, les Canadiens ont commencé la rencontre avec le marteau. Ils faisaient toutefois face à des adversaires aguerris dans cette discipline.

Rio et Perret ont remporté le titre mondial l'an dernier à Lethbridge, en Alberta, où ils ont battu les Canadiens Reid Carruthers et Joanne Courtney en finale. Perret a aussi gagné le titre mondial de 2012, en compagnie de Nadine Lehmann.

Après avoir échangé des doublés avec les Suisses dans les deux premiers bouts, Morris et Lawes se sont détachés au bout suivant. Les Canadiens ont inscrit quatre points pour se forger une importante avance de 6-2. Après cinq bouts, les Canadiens montraient une efficacité de 92 pour cent contre 63 pour les Suisses et menaient 8-3.

Rio et Perret semblaient toutefois en voie d'inscrire plusieurs points au sixième, mais leurs adversaires se sont concentrés sur des lancers défensifs et ont forcé Perret à réussir un coup difficile pour marquer des points. Ce sont plutôt Morris et Lawes qui en ont volé deux, et les Helvètes ont alors concédé la victoire.

Morris a alors soulevé sa partenaire, avant qu'elle ne se sauve dans les estrades pour retrouver sa famille.

Les Russes obtiennent le bronze

En dépit d'une chute sur la glace, les Athlètes olympiques de la Russie ont décroché la médaille de bronze en vertu d'un gain de 8-4 face contre la Norvège,

Anastasia Bryzgalova et Aleksandr Krushelnitckii ont inscrit trois points lors des trois derniers bouts de la rencontre pour placer Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten au pied du podium.

Bryzgalova, qui est mariée à son partenaire, a affirmé qu'elle et son mari puisaient leur force dans leur relation de couple, particulièrement après avoir subi une défaite crève-coeur contre la Suisse, en demi-finale, lundi.

« C'est très important de comprendre que nous sommes une famille, a-t-elle déclaré par le biais d'un interprète. C'était très important pour nous de nous relever de la défaite d'hier, venir ici aujourd'hui et disputer le match, duquel on peut vraiment être fiers. Le fait que nous sommes une famille nous a beaucoup aidés. »

Le moment le plus dramatique du match est survenu au troisième bout. Bryzgalova était occupée à balayer de dos tout en établissant une stratégie avec Krushelnitckii lorsqu'elle a trébuché sur une pierre qui était derrière elle. Durant un instant, on a cru qu'elle serait en mesure de reprendre son équilibre, mais elle a plutôt perdu pied, tombant lourdement sur le dos.

Il est très rare de voir les athlètes au curling s'écrouler sur la surface glacée. Malgré les murmures provenants de la foule, Bryzgalova s'est relevée et a fait un petit sourire penaud. Son entraîneur a mentionné qu'elle ne s'était pas blessée et elle a été en mesure de rire de la situation légèrement embarrassante après la rencontre.

« C'est très simple, j'ai simplement oublié la pierre qui était derrière moi », a admis l'athlète russe.

Après trois bouts, les vainqueurs menaient 3-0, mais ont concédé deux points à deux reprises, lors des troisième et cinquième bouts. La Norvège a manqué une opportunité en or au septième bout, lorsqu'ils avaient le marteau. Ils ont lancé la dernière pierre un peu trop fort et celle-ci est passée outre le bouton, permettant aux Russes de voler un point et porter leur marque à 7-4.

« Nous étions toujours en train de rattraper les Russes, nous avons connu quelques difficultés et nos adversaires ont connu un très bon match, a mentionné Skaslien. Une quatrième place, ce n'est pas mauvais et nous sommes heureux des performances que nous avons livrées tout au long de la semaine. »

Skaslien, qui est également en couple avec son partenaire, a souligné que de vivre cette expérience avec son conjoint a été une très grande aventure. Et qu'en dépit de tout le stress qui vient avec l'exposition sur la scène internationale, leur relation est demeurée solide.

« Il y a eu des matchs difficiles et nous sommes encore bons amis, c'est ça le plus important », a-t-elle conclu en riant.

La veille, les Norvégiens s'étaient inclinés en demi-finale face au Canada, qui disputera le match de la médaille d'or devant la Suisse, mardi soir.

Les tournois masculins et féminins de curling ont été ajoutés aux Jeux olympiques depuis 1998, mais le tournoi mixte fait ses débuts olympiques.

Chaque équipe est composée d'une femme et d'un homme et les joueurs doivent lancer six pierres plutôt que les huit habituelles. La partie dure huit bouts plutôt que 10.