"Boom Boom", voici un nom magique pour tous les partisans du Club de hockey Canadien ! Né à Montréal le 16 février 1931, il chausse ses premiers patins, des Daoust, à l'âge de 6 ans. Il passera de nombreuses heures à exercer son sport favori sur des patinoires extérieures avant de joindre une équipe de la paroisse Immaculée-Conception trois ans plus tard.

Si Jacques Plante est reconnu comme l'inventeur du masque de gardien de buts, tous reconnaissent que Bernard Geoffrion a inventé le tir frappé…accidentellement ! Frustré de rater la cible avec des lancers du poignet et des lancers du revers, il se met à frapper la rondelle comme si c'était une balle de golf ! Une manière de lancer, foudroyante.

Un célèbre journaliste de l'époque, Charlie Boire, lui accole le surnom de "Boom Boom" lors d'une pratique à sa première saison en 1946-47 avec le Club de hockey National de Montréal de la Ligue Junior. Il est d'ailleurs une fameuse étoile dans cette ligue avec ses 169 buts et 105 passes en 139 parties seulement. À sa dernière saison avec ce club, il remporte le championnat des compteurs avec 86 points en 34 parties devançant par 6 points son plus proche rival, Jean Béliveau des Citadelles de Québec.

En 1951-52, le Boomer joint le grand club, Les Canadiens de Montréal, et remporte le titre de recrue de l'année, le trophée Calder, avec une récolte de 30 buts et 24 aides en 67 parties. La même année où, à la surprise générale, le club gagne la coupe Stanley.

Il jouera durant douze saisons à Montréal, remportera le trophée Art Ross en 1960-61 et fera partie de cette prestigieuse dynastie des années cinquante qui remporta cinq coupes Stanley consécutives de 1955-56 à 1959-60. Durant cette période, il formera une des unités offensives les plus redoutables de tous les temps avec Jean Béliveau et Maurice Richard.

Sa fiche avec Les Canadiens est de 427 buts et 447 passes pour 874 points, incluant les séries éliminatoires. Après cette glorieuse période, il s'absente du jeu pour revenir un peu plus tard avec les Rangers de New York mais n'y restera que deux saisons, portant son total de points à 940.

Le Boomer a aussi vécu une carrière d'entraîneur, tour à tour avec les As de Québec de la Ligue américaine, les Rangers de New York en 1968-69, les Flames d'Atlanta en 1973 et finalement, avec Les Canadiens en 1979-80, pour une demi-saison seulement.

Brett Hull et Al McInnis, deux spécialistes du lancer frappé, peuvent remercier ce petit gars du Parc Lafontaine qui a inventé le "slap shot". Pour les amateurs de hockey d'une certaine époque, le fameux lancer du Boomer résonne encore.