Par Paul Foisy - Cette année, le Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec célèbre son 50e anniversaire. Afin de saluer cet événement qui a lieu du 11 au 22 février, le Panthéon vous présente Gérard Bolduc, le fondateur de ce prestigieux tournoi.

En février 1960, Gérard Bolduc et quelques amis mettent sur pied le premier Tournoi de hockey Pee-Wee. L'événement fait alors partie des festivités entourant le Carnaval de Québec. Cette association prendra fin en 1977 alors que l'organisation deviendra plus autonome.

Au cours de ces années, des milliers de jeunes joueurs de 11 et 12 ans participent à ce tournoi de réputation internationale. Plus de 889 d'entre eux atteingnent la Ligue nationale de hockey ou la défunte Association mondiale de hockey. Le premier est Brad Park qui se joint aux Rangers de New York lors de la saison 1968-1969. D'autres grands joueurs laissent leur marque. Qu'il suffise de penser à Wayne Gretzky ou encore Guy Lafleur qui mene son équipe aux grands honneurs à trois reprises.

Parmi ces joueurs, quatre ont été reçus au Temple de la Renommée des sports du Québec.

Gilbert Perreault 1961-1962-1963
Marcel Dionne 1962-1963-1964
Guy Lafleur 1962-1963-1964
Mike Bossy 1969

M. Bolduc est décédé en mars 1993 et il est intronisé au Temple de la renommée des sports du Québec en 1994.

Consultez sa biographie à l'adresse suivante :
www.rds.ca/pantheon/chroniques/204850.html

***
Une rencontre des légendes pour le 50e Tournoi Pee-Wee de Québec

Plusieurs activités soulignent de façon particulière le 50e anniversaire du tournoi de hockey Pee-Wee. Parmi elles, il mentionnons la présentation d'un match des Légendes qui aura lieu le 21 février. Selon un article de Denis Fortin, de Québec Hebdo, plusieurs grands noms qui ont marqué l'histoire du tournoi ont confirmé leur présence. Pensons à Guy Lafleur, Réal Cloutier, Pat Lafontaine, Gilbert Perreault, mark Messier, Joe Juneau et Manon Rhéaume.

Pour d'autres informations sur le tournoi :
www.tournoipee-wee.qc.ca/
www.quebechebdo.com/article-291330-Place-au-50e-Tournoi-international-de-hockey-PeeWee-de-Quebec.html

***

Guy Lafleur, président d'honneur

Le Bal costumé du Mardi Gras, Laissons tomber les masques! qui se tenait le 3 février sous la présidence d'honneur de Monsieur Guy Lafleur, a été couronné de succès. L'activité, organisée dans le cadre du Carnaval de Québec, visait à recueillir des sommes d'argent au profit de la Fondation Robert-Giffard pour venir en aide à des personnes qui
souffrent de maladie mentale. Les nombreux partenaires de l'événement et les quelque 300 convives réunis à l'Hôtel Château Laurier ont fait preuve d'une grande générosité; le montant des dons totalisant la somme de 100 000 $. Soulignons que cette levée de fonds servira particulièrement à la mise en place de projets concrets dédiés à soutenir la prévention, le dépistage et le traitement précoce de la maladie mentale chez les jeunes âgés de 18 à 25 ans.

***
Avant nos Glorieux!

Voici la quatrième partie d'une chronologie consacrée au hockey. Elle est réalisée par l'historien Donald Guay et adaptée par Paul Foisy. Chaque semaine, nous présentons quelques entrées de cette chronologie qui nous mène à la naissance du Canadien de Montréal en 1909.

1882, 11 décembre
Élection au « Quebec Hockey Club »


Lors d'une réunion annuelle, les membres du « Quebec Hockey Club » ont élu les officiers suivants (1) :

R. Campbell Président
Chas. Miller Capitaine
A.W. Colley Secrétaire-trésorier
Fred Ashe Comité
W.B. Scott Comité
C. Dunn Comité

Il faut noter qu'aucun Canadien-français ne fait partie de l'administration du club.

(1) Hockey. The Gazette, December 11, 1882, p.8

1883, 27 janvier
Sept contre neuf, non!


Samedi, le 27 janvier, le « Quebec Hockey Club », accompagné de nombreux partisans, se rend jouer à Montréal contre le « Victoria Club », mais avec sept joueurs seulement. Le club Victoria doit donc retirer deux joueurs pour équilibrer les forces en présence. L'équité sportive l'exige!

La joute s'est terminée par un résultat nul. (1)

(1) The Hockey matches. The Gazette, January 27, 1883, p.8

1883, 28 novembre
Un président canadien-français


J.R. Roy est élu président du « McGill Hockey Club » de Montréal lors de l'assemblée annuelle de ce club. (1) C'est le premier Canadien-français à accéder à un tel poste.

(1) Hockey. The Gazette, November 28, 1883, p.8

1883, 8 décembre
Le hockey au programme du carnaval de Montréal


Le programme du carnaval d'hiver de Montréal, qui s'étend du 4 au 9 février 1884 inclusivement, prévoit un « grand hockey tournament on outdoor skating rink ». (1)

(1) The Winter carnival. The Gazette, December 8, 1883, p.8.

À suivre…

***

Bilan du siècle

11 février 1957 Annonce de la création de l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey

Les joueurs des six équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) se regroupent au sein d'une association qui a le mandat de « favoriser et défendre leurs intérêts ». L'ailier gauche Ted Lindsay, des Red Wings de Détroit, agira à titre de président de cette association dont le vice-président est le défenseur étoile du Canadien de Montréal, Doug Harvey.

Chacune des six équipes de la LHN est représentée par un joueur au sein du Comité de direction de cette association. Selon ses porte-parole, tous les joueurs, à l'exception d'un, ont accepté de joindre l'association et d'y souscrire un montant de 100 $. L'amélioration du plan de pension est au centre des préoccupations de ce regroupement, même si Lindsay déclare avec prudence : « Présentement nous n'avons aucun grief à formuler. Nous estimons seulement qu'il fallait une organisation de cette nature. » En réponse à cette annonce qui est faite à New York, le président de la LNH, Clarence Campbell, déclare qu'il entend rester fidèle à la position qu'il défend depuis qu'il a accédé à son poste, en 1946 : « ... il n'est rien que les joueurs peuvent accomplir par l'entremise d'un syndicat ou d'une association, rien qu'ils ne puissent obtenir tout aussi facilement par des relations directes et officieuses avec la ligue ou clubs qui lui sont affiliés. »

13 février 1936 Acquisition de l'ailier gauche Hector « Toe » Blake par le Canadien de Montréal

Le Canadien de Montréal cède le gardien de but Lorne Chabot aux Maroons de Montréal en échange de deux joueurs, Bill Miller et Hector « Toe » Blake, et des droits sur un jeune patineur d'avenir, Ken Grivel.

Chabot qui a 35 ans, est en fin de carrière, alors que Blake commence avec le Canadien de Montréal une longue association comme joueur, entraîneur et consultant. En tout, il participera à onze conquêtes de la coupe Stanley, si l'on considère sa première comme joueur, en 1935 avec les Maroons, et ses huit triomphes derrière le banc du Canadien entre 1956 et 1968. Blake laissera également sa marque comme joueur. Auteur de 235 buts en carrière, il jouera un rôle de premier plan dans le succès de la légendaire « punch line » qu'il complétera aux côtés d'Elmer Lach et de Maurice Richard au cours des années 40.


Source : Bilan du siècle/Université de Sherbrooke

***

Éphémérides sportives
Recueillies par Daniel Papillon

Il y a 100 ans…

Les courses en patins

Nous en aurons de bien belles samedi, à la M.A.A.A.
Lamy échoue à New York

Le club Old Tuque Bleue donnera samedi prochain, à la M.A.A.A. ses courses annuelles en raquettes et en patins. Ces épreuves atteindront sans doute comme par le passé, un succès colossal. Plusieurs patineurs étrangers qui prirent part aux courses de samedi dernier, resteront pour celles de samedi prochain.

Raquette : 100 verges, 220 verges, 440 verges, 880 verges, un mille, trois milles, un mille à relais, 4 coureurs de chaque club, pour garçons de 17 ans et moins. Patin : 220 verges, 880 verges, 880 verges ( en arrière ), un mille, deux mille, demi-mille garçons moins de 16 ans, un mille garçons moins de 16 ans.

[…] Un droit d'entrée de 50¢ sera imposé pour chaque course senior et un honoraire de 25¢ sera payable pour les évènements juniors.

New York - Il y a eu de bonnes courses en patins, hier soir, au patinoir St-Nicholas, Phil Kearney fut le héros de la soirée. Le champion Lamy ayant oublié ses patins à Montréal, dut en emprunter une paire qui ne lui convenait pas du tout et la conséquence fut qu'il ne put même se placer troisième dans toutes les courses auxquelles il prit part.

La Patrie, mardi le 9 février 1909, p.2.

Il y a 50 ans…

Tournoi international de badminton à Québec


Le badminton, un sport qui connaît depuis une couple d'années une vogue grandissante au Canada, atteindra son plus haut niveau du 25 au 28 mars prochain à Québec alors que se dérouleront les tournois canadiens ouverts à tous les compétiteurs du monde. C'est la première fois dans l'histoire de cette compétition canadienne que tous les joueurs mondiaux peuvent y participer et les amateurs de la vieille capitale peuvent être fiers d'être les premiers à pouvoir assister à des rencontres qui prendront une tournure vraiment internationale.

Comme on le sait, le badminton vient des pays asiatiques et ce sport est pour ces pays ce que le hockey est pour le Canada. Parmi les maîtres de la raquette qui font la tournée, on remarque : Tan Joe Hock de l'Indonésie, considéré comme le meilleur au monde en simple, Teh Kew San et Lim Say Hup de Malaisie, Charouen Wattanasin et Direg Kajoudbai de Thaïlande.

[…] Les Américains enverront pas moins de 150 concurrents et les cinq meilleurs de l'Oncle Sam seront dans la mêlée.

[…] Si le Canada a réussi à faire de cette compétition un concours international, il doit un gros merci au président de l'Association Canadienne, Hilles Pickens de Montréal, qui fit pression pendant plusieurs années, afin d'amener les meilleurs joueurs du monde au Canada.

La Patrie, dimanche le 15 février 1959, p.139.