À chaque jeudi, je vous présenterai un poisson ou un gibier d‘ici, en vous détaillant ses principales caractéristiques. Cette semaine, je consacre quelques lignes à la ouitouche.

_Nom scientifique_: Semotilus corpolaris

_Noms populaires_: Mulet argenté, “Chub”

_Famille_: Cyprinidés

_Taille et poids_: Mesure de 6 à 12 po (15 à 30 cm), parfois jusqu‘à 15 po (38 cm), pour une pesanteur atteignant un peu plus d‘une livre et demie (0,7 kilo) au Québec. Pourtant, le record officiel est de seulement 1 livre 1 once (0,5 kilo) pour une capture de George D. Cornish, datant du 13 septembre 1986 à Orangeville, Pennsylvanie, États-Unis.

Où le pêcher: Poisson des eaux rapides et limpides à lit graveleux, ces deux dernières conditions devant être réunies dans les lacs aussi. Les petits spécimens fréquentent habituellement l‘amont des cours d‘eau, tandis que les plus gros préfèrent l‘aval, souvent les grandes fosses et les secteurs élargis.

Techniques de pêche: Détestée des pêcheurs de truite parce qu‘elle dérobe les appâts, elle peut être capturée au lancer léger, lourd, combiné, à la traîne, de façon sédentaire. À la mouche, elle est très intéressante.

Leurres et appâts: Toutes les mouches populaires pour la truite mouchetée: les petites cuillères ondulantes et tournantes, surtout si un morceau de ver leur est ajouté. Comme appâts: vers, petits ménés, insectes, larves et même boulettes de pain.

Caractéristiques: Corps allongé, quelque peu comprimé latéralement. Dos allant du brun olive au noir, flancs argentés et ventre blanc argenté. Écailles aux motifs très caractéristiques, constitués d‘une série de barres foncées en forme de croissant ou triangulaires.

Valeur culinaire: Chair blanche, ferme et possédant un goût délicat. Malheureusement, d‘innombrables pêcheurs ignorent ces qualités.

Distribution: Elle est commune dans les eaux du bassin du fleuve Saint-Laurent, au nord jusqu‘aux versants québécois et ontarien de la baie James; dans le lac Waconichi, du système de la rivière Rupert, du lac Mistassini.

_Le texte est tiré du Guide Jean Pagé de la pêche au Québec, publié aux Éditions La Presse en 1982, et du Guide de la pêche au Québec, publié aux Éditions de l’Homme en 1991._

_Pour ne rien manquer de mes mises à jour, je vous invite à m’ajouter à vos blogueurs préférés et à installer le module Mes blogueurs préférés que vous trouverez dans Mes applications._