MONTRÉAL - L'ancien capitaine et ex-entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello, sera intronisé au « mur de la renommée » du CF Montréal lors d'une cérémonie qui se déroulera en marge du match contre le Toronto FC, samedi.

Biello fera l'objet d'une cérémonie à la mi-temps du match et deviendra ainsi le quatrième homme de l'histoire du club à recevoir un tel honneur.

« À mon humble opinion, c'est (Biello) le plus grand joueur de l'histoire du club. Pas seulement à cause de tous les records (...), mais parce que c'était un vrai professionnel, un vrai joueur d'équipe, un leader et un exemple dans la communauté », a déclaré le président et directeur des opérations du CF Montréal, Gabriel Gervais, en conférence de presse avec Biello et le propriétaire du club, Joey Saputo, vendredi matin.

L'ancien milieu de terrain, plutôt discret, a semblé ému de l'honneur, qualifiant même cette journée de « spéciale pour moi ».

« C'est spécial d'entendre tous ces mots, qu'ils me décrivent de cette manière-là. Je suis extrêmement fier d'avoir fait partie de ce club, d'avoir pu revoir mes anciens coéquipiers. Je crois que demain (samedi) sera une journée spéciale, car je pourrai revivre tous ces moments-là. Je suis extrêmement content de ça », a déclaré Biello.

Biello a porté l'uniforme du club montréalais de 1993 à 2009. Le Montréalais a inscrit 77 buts et récolté 67 mentions d'aide en 389 parties et 28 076 minutes de jeu. De plus, Biello domine toujours le club à plusieurs chapitres, dont les matchs joués et débutés, le total de minutes, les buts et les aides.

Après la conclusion de sa carrière sportive, Biello a occupé diverses fonctions sur les lignes de côté, revenant même dans le giron du club montréalais en tant qu'entraîneur-chef entre 2015 et 2017.

L'homme âgé de 49 ans s'est ensuite joint à titre d'entraîneur adjoint au personnel de John Herdman, qui dirige la sélection canadienne. Biello l'accompagnera d'ailleurs lors du tournoi de la Coupe du monde qui se déroulera au Qatar en novembre.

Les défenseurs Nevio Pizzolitto et Gervais avaient été intronisés le 17 mars 2018, tandis que le gardien Greg Sutton avait reçu cet honneur le 6 juillet 2019.

Questionné à savoir pourquoi il a fallu attendre jusqu'en 2022 avant qu'un nouveau nom soit ajouté au « mur de la renommée », Saputo a mentionné que la pandémie de coronavirus, et l'interdiction de disputer des matchs devant des spectateurs à Montréal en découlant , expliquait en grande partie ce délai.

Parmi les nombreux critères nécessaires pour qu'un ancien joueur soit intronisé se trouve l'obligation d'avoir disputé au moins 100 matchs avec le onze montréalais, et celui d'avoir disputé le dernier d'entre eux au moins cinq ans auparavant.

Le match contre le TFC commencera à 19 h 30, samedi, au stade Saputo.

« Je suis extrêmement fier d'avoir fait partie de ce club »