MONTRÉAL - Les six saisons d'Ignacio Piatti à Montréal ont eu un tel impact sur lui qu'il n'était pas question d'abandonner sa deuxième maison une fois à la retraite.

Piatti a avoué avoir eu en tête depuis longtemps l'idée de collaborer avec le CF Montréal une fois sa carrière de joueur terminée. Et la direction de l'équipe a vite été emballée par le projet de l'ancienne étoile argentine, qui a été nommé collaborateur du département sportif au niveau du recrutement.

« C'est ma maison ici. Je veux aider le club. Le club m'a aidé, moi. J'avais ça dans la tête, a raconté Piatti en conférence de presse, vendredi. Si je peux faire ça pour rester proche de Montréal, des supporters, je le fais. »

Piatti aura comme mandat principal d'être les yeux du CF Montréal en Argentine. Son territoire d'observation pourrait aussi s'élargir ailleurs en Amérique du Sud ou encore en Europe.

« Il y a des détails d'un joueur qu'on ne voit pas en vidéo, a rappelé le président et chef de la direction du CF Montréal, Gabriel Gervais. Qui est le joueur personnellement? Qu'est-ce qu'il a vécu depuis sa jeunesse? Où habitait-il? Dans un milieu défavorisé ou non? Je ne veux pas généraliser et voir tous les joueurs de la même façon et en connaissant un joueur de manière plus intime, il est plus facile de mieux le comprendre, connaître ses projets. C'est ça le côté que Nacho peut apporter. »

« Il est très respecté en Argentine. Quand 'Nacho' va rencontrer un joueur, il va voir que c'est sérieux. Ça nous permettra de connaître les objectifs du joueur. Veut-il faire carrière en MLS ou s'en servir comme tremplin vers l'Europe? La famille est souvent impliquée. Il est important de comprendre ces nuances. »

Piatti s'est souvenu de sa première rencontre avec Nick De Santis en 2013, quand il ne connaissait pas encore Montréal et qu'il avait refusé l'offre de l'équipe. Puis De Santis est revenu à la charge l'année suivante et l'a convaincu de se lancer dans le projet.

« Je le remercie toujours parce que je suis venu ici et j'ai découvert la ville et le club. Ça m'a apporté beaucoup de joie de venir ici », a dit Piatti.

Bien connu en Argentine, Piatti croit que la perception de la MLS et de Montréal a changé au cours de la dernière décennie, notamment grâce à son séjour avec l'équipe.

« Tout le monde veut venir en MLS maintenant. En Argentine, tout le monde connaît Montréal et le club, à cause de moi et d'autres Argentins qui sont venus ici. Beaucoup de joueurs savent que j'ai joué ici, a dit celui qui détient à peu près tous les records offensifs du CF Montréal en MLS. Si je peux leur dire comment le club fonctionne, à quoi ressemble la vie ici, avec les supporters, etc. Après, ce sera à Gabriel et Olivier (Renard, vice-président et chef de la direction sportive) de décider. »

Gervais a admis que le retour de Piatti comme employé du CF Montréal cadre avec sa philosophie de garder les anciens joueurs dans l'entourage de l'équipe. Il n'a pas exclu la possibilité de contacter d'autres anciens pour leur offrir un poste similaire et servir d'yeux du CF Montréal dans d'autres régions du monde.

Un bon défi pour l'attaque

Le CF Montréal rend visite au Fire de Chicago, samedi, et l'attaque sera mise au défi. Le Fire a concédé seulement huit buts en 12 matchs de saison régulière à domicile en 2022.

« Ce n'est pas facile de jouer là-bas, a dit le milieu de terrain Victor Wanyama. Nous devons jouer notre jeu et provoquer des chances. Nous verrons ce qui arrivera. Mais nous sommes prêts pour ce match ou nous voulons revenir avec le maximum de points. »

Installée au deuxième rang de l'Est, la troupe montréalaise aura la possibilité de s'approcher de l'Union de Philadelphie et de garder à distance le New York City FC.

L'Union et le New York City FC viennent tour à tour de battre le Fire (8-12-6), infligeant deux revers consécutifs à une équipe qui ne peut pas vraiment se permettre de perdre des points. La formation de Chicago se retrouve actuellement à cinq points d'une place en séries dans l'Est.

De l'autre côté, le CF Montréal (14-8-4) arrivera au Soldier Field en voguant sur une belle séquence de sept matchs sans défaite (5-0-2) et en quittant Chicago avec au moins un point, il égalerait son record d'équipe, établi plus tôt cette saison.

« Ça va être un match difficile et les huit matchs qui s'en viennent vont l'être. C'est un autre championnat qui arrive, a affirmé l'entraîneur-chef Wilfried Nancy, jeudi. Nous allons jouer sur un terrain qui n'est pas facile et contre une équipe qui n'a pas gagné dans son stade depuis plus d'un mois. Le Fire va venir de façon très agressive, mais nous sommes prêts pour ça. L'objectif, c'est de mettre une formation en place qui pourra perturber Chicago et qui pourra permettre de rapporter des points. »

Le CF Montréal accueillera le retour dans la formation du milieu de terrain Djordje Mihailovic, qui avait raté le match de samedi dernier en raison d'un transfert en cours. L'Américain a finalement signé une entente avec le club néerlandais AZ Alkmaar, mercredi, mais il terminera la campagne à Montréal.

Le match sera doublement émotif pour Mihailovic, qui a récemment perdu sa grand-mère.

« La seule chose à faire est de connaître un bon match pour rendre sa famille fière », a mentionné Wanyama.

« Tout le monde veut venir à Montréal » - Piatti