SOMMAIRE

MONTRÉAL – Jason Di Tullio aurait été fier. Au lendemain de l’annonce du décès de leur entraîneur-adjoint, les joueurs du CF Montréal ont joué avec la « Grinta » au cœur contre le New York City Football Club.

Le onze montréalais n’a concédé qu'un tir à la meilleure attaque de l’Association Est, samedi, et a livré un match nul de 0-0 au terme d’une performance qui aurait dû lui valoir trois points plutôt qu’un seul.

Match émotif au lendemain du décès de Jason Du Tullio

Après le match, l’entraîneur Wilfried Nancy a verbalisé deux évidences : la préparation pour ce rendez-vous émotif a été difficile, mais la réaction de son groupe a été à la hauteur de la tristesse qu’il ressentait.

« J’ai essayé de trouver des ressources, mais de toute façon avec Jason, il fallait que je me bouge un peu les fesses parce qu’il n’aurait pas aimé que je sois tout mou, a commenté Nancy en point de presse. Avec le staff, on était ensemble. On a créé un environnement depuis l’année dernière où, avec les joueurs, c’est fort. Aujourd’hui, les joueurs ont répondu sur le terrain. Tactiquement, on a préparé des choses et on a continué à travailler. On n’avait pas le choix. C’est ce qu’on voulait faire aussi par rapport à Jay. »

« Il ne manquait que la victoire », a bien résumé le coach.

Djordje Mihailovic a été victime d’un bel arrêt du gardien Sean Johnson à la fin de la première demie. Mason Toye a raté une occasion en or pour gâcher une superbe préparation de Romell Quioto à la 55e minute. À l’heure des comptes, les locaux avaient décoché 13 tirs en direction du filet adverse. Un seul a toutefois été cadré et au final, NYCFC a réussi à rendre un bilan immaculé dans un quatrième match de suite.

Qu’à cela ne tienne, les Montréalais ont certainement livré le message que le défenseur Joel Waterman avait dit vouloir passer en amont du duel. En début de saison, le CFM avait été bafoué par la marque de 4-1 lors d’une triste visite à New York. La réponse offerte lors des retrouvailles suggère qu’il s’agissait d’une anomalie.

« Les gens se souviendront d’abord du résultat, mais nous on veut se concentrer sur les performances en se disant que les résultats vont suivre. Et je pense que oui, on a fait un ‘statement’, a jugé Samuel Piette. New York City n’a été aucunement menaçant. On a été dominants dans la possession. Encore une fois, [il manquait] la touche finale, la frappe, le centre bien ajusté pour aller chercher ce but. C’est malheureux, mais je pense que c’est notre équipe qui a été dominante de la première minute jusqu’à la fin. En tout respect, je n’ai vu qu’une équipe sur le terrain aujourd’hui. »

« [Maxi] Moralez est sorti du match assez tôt et ils n’ont plus [Taty] Castellanos. Ils sont toujours à la recherche de leur nouvelle identité et on sait qu’on n’affrontait pas la meilleure version de NYC, relativisait Kamal Miller. Mais leurs façons d’attaquer et les fondations de leur jeu demeurent celles de l’une des meilleures équipes de la Ligue. Le fait qu’on ait réussi à aller chercher un jeu blanc, alors qu’on a historiquement eu des problèmes à garder le zéro, ça en dit gros. »

Invaincue à ses trois dernières sorties, la troupe de l’entraîneur Wilfried Nancy est demeurée à six points de ses rivaux du Bronx, mais a gagné une place au classement dans l’Est en raison de l’inactivité des Red Bulls de New York. Ils sont maintenant seulement devancés par l’Union de Philadelphie, sans pitié samedi soir contre Houston, et NYCFC.

« Je sais pas si on a notre place [en haut de classement], a dit Nancy en réponse à la question d’un journaliste. Ce que je sais, c’est que mon équipe est capable de faire des matchs de très haut niveau. Ce soir, c’était beau. Quand on voit que New York City n’a aucun tir cadré... Je prends habituellement les stats à la légère, mais c’est fort ce qu’ils ont fait. »

C'était seulement la cinquième fois de son histoire en MLS que l'Impact/CF Montréal ne donnait aucun tir cadré dans un match.

La rencontre a été précédée d’une brève cérémonie à la mémoire de Di Tullio, qui a succombé vendredi à cancer du cerveau qu’on lui avait diagnostiqué en juin 2021. Les joueurs des deux équipes se sont rassemblés au centre du terrain pendant qu’une vidéo rendant hommage au disparu était diffusée sur les deux écrans géants. Une minute de silence a ensuite été observée avant le coup de sifflet initial.

La rencontre a été disputée devant 19 619 spectateurs, la deuxième salle comble de la saison au Stade Saputo.

Waterman a écopé d’un carton jaune qui lui vaudra une suspension pour le prochain match du CF Montréal mercredi contre le Crew à Columbus.